| Home | Opere Edite - Don Bosco | Altri scritti di Don Bosco | Memorie biografiche | Letture Cattoliche| Bollettino Salesiano | Francesco di Sales | Scritti salesiani | Info sito |



1872-1875 Il Galantuomo pel 1873 Vita di S. Pancrazio [quarta edizione] Regulae Societatis S. Francisci Salesii Le maraviglie della Madonna di Lourdes Belasio Antonio Maria, Della vera scuola per ravviare la società Il Galantuomo pel 1874 Societas S. Francisci Salesii. De Societate S. Francisci Salesii brevis notitia Massimino Cenno istorico sulla Congregazione di S. Francesco di Sales Regulae Societatis S. Francisci Salesii [Typis de Propaganda Fide, I] Regulae Societatis S. Francisci Salesii [Typis de Propaganda Fide, II] Congregazione particolare dei Vescovi e Regolari, Torinese sopra l’approvazione delle Costituzioni della Società Salesiana [marzo 1874] Sagra Congregazione de’ Vescovi e Regolari, Consultazione per una Congregazione particolare [marzo 1874] Unione cristiana Regulae seu Constitutiones Societatis S. Francisci Salesii juxta approbationis decretum die 3 aprilis 1874 [Augustae Taurinorum 1874] Società di S. Francesco di Sales. Anno 1874 Il Galantuomo pel 1875 Associazione di opere buone [Unione cristiana]
1881-1882 Breve notizia sullo scopo della Pia Società Salesiana Biografie. Confratelli chiamati da Dio alla vita eterna nell’anno 1880 Eccellentissimo Consigliere di Stato Esposizione del sacerdote Giovanni Bosco agli eminentissimi Cardinali della Sacra Congregazione del Concilio Favori e grazie spirituali concessi dalla Santa Sede alla Pia Società L’aritmetica ed il sistema metrico [settima edizione] Arpa cattolica o raccolta di laudi sacre sulla passione sulle feste principali e sui novissimi Arpa cattolica o raccolta di laudi sacre in onore dei santi e delle sante Arpa cattolica o raccolta di laudi sacre in onore di Gesù Cristo, di Maria Santissima e dei santi Arpa cattolica o raccolta di Laudi Sacre in onore del S. Cuor di Gesù e del SS. Sacramento Biografie 1881 Biographie du jeune Louis Fleury Antoine Colle
 


 

 

 

 

Oeuvres complètes de saint François de Sales -Tome I-XXVII Touts les index

 

1 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES. TOME I. - LES CONTROVERSES

 

Leo PP. XIII

Léon Pape XIIIe du nom

Pius PP. IX. Ad perpetuam rei memoriam

Louis Romain Ernest Isoard, Evêque d'Annecy, aux lecteurs de ce premier volume de la nouvelle edition des Œuvres de saint François de Sales

Introduction générale

I. Formation intellectuelle de saint François de Sales. Aperçu historique de ses Œuvres

II. Caractère des Œuvres de saint François de Sales

§ I. — La doctrine des Œuvres de saint François de Sales

§ II. — La Forme des Œuvres de saint François de Sales

III. Editions antérieures des Œuvres de saint François de Sales

§ I. — Œuvres imprimées séparément

§ II. — Œuvres complètes, ou données comme telles

IV. Edition actuelle des Œuvres de saint François de Sales

§ I. — Ouvrages du Saint.

§ II. — Texte.

§ III. — Ordre de publication.

Préface

I. Aperçu historique des Controverses

II. Caractère des Controverses

§ I. — Le Manuscrit des Controverses

§ II. — Le but et le plan des Controverses

§ III. — La Doctrine des Controverses

§ IV. — Style des Controverses ; lumière qui rejaillit de cet ouvrage sur la personne de saint François de Sales et sur ses autres Œuvres

III. La présente Edition des Controverses

Auteurs du XIVe, XVe, XVIe siècle nommés par saint François de Sales dans les Controverses

I. — Catholiques

II. — Hérétiques

Avis au lecteur

À Messieurs de Thonon

Avant-Propos

Notes préparatoires

Première partie. Défense de l'autorité de l'église

Chapitre premier

Article premier. Les Ministres n'ont Mission ni du Peuple, ni des Princes séculiers

Article II. Les Ministres n'ont pas reçu Mission des Evêques Catholiques

Article III. Les Ministres n'ont pas la Mission extraordinaire

Article IV. Réponse aux arguments des Ministres

Chapitre II. Erreurs des Ministres sur la Nature de l'Eglise

Article premier. Que l'Eglise Chrestienne est visible

Article II. Qu'en l'Eglise il y a des bons et des mauvais, des prædestinés et des reprouvés

Article III. L'Eglise ne peut perir

Article IV. Les contreraysons des adversaires et leurs responces

Article V. Que l'Eglise n'a jamais esté dissipëe ni cachëe

Article VI. L'Eglise ne peut errer

Article VII. Les Ministres ont violé l'Authorité de l'Eglise

Chapitre III. Les Marques de l'Eglise

Article premier. De l'Unité de l'Eglise : Marque première. La vraie Eglise doit être une en chef

Article II. L'Eglise Catholique est unie en un chef visible, celle des Protestans ne l'est point, et ce qui s'ensuit

Article III. De l'Unité de l'Eglise en la foy et creance. La vraye Eglise doit estre unie en sa doctrine

Article IV. L'Eglise Catholique est unie en creance, la pretendue reformee ne l'est point

Article V. De la Sainteté de l'Eglise : Marque seconde

Article VI. La vraye Eglise doit reluire en miracles

Article VII. L'Eglise Catholique est accompagnee de miraracles et la pretendue ne l'est point

Article VIII. L'esprit de prophetie doit estre en la vraye Eglise

Article IX. L'Eglise Catholique a l'esprit de prophetie, la pretendue ne l'a point

Article X. La vraye Eglise doit prattiquer la perfection de la vie Chrestienne

Article XI. La perfection de la vie evangelique est prattiquee en nostre Eglise, en la pretendue elle y est mesprisee et abolie

Article XII. De l'Universalité ou Catholicisme de l'Eglise : Marque troisiesme

Article XIII. La vraye Eglise doit estre ancienne

Article XIV. L'Eglise Catholique est tres ancienne ; la pretendue, toute nouvelle

Article XV. La vraye Eglise doit estre perpetuelle

Article XVI. Nostre Eglise est perpetuelle ; la pretendue ne l'est pas

Article XVII. La vraye Eglise doit estre universelle en lieux et en personnes

Article XVIII. L'Eglise Catholique est universelle en lieux et en personnes ; la pretendue ne l'est point

Article XIX. La vraye Eglise doit estre feconde

Article XX. L'Eglise Catholique est feconde ; la pretendue, sterile

Article XXI. Du titre d'Apostolique : Marque quatriesme

Seconde partie. Les Règles de la foi

Avant-Propos

Chapitre premier. Que les reformateurs prætendus ont violé la Sainte Escriture première Règle de nostre foi

Article premier. La Sainte Escriture est une vraÿe Regle de la foi Chrestienne

Article II. Combien on doit estre jaloux de son integrité

Article III. Quelz sont les Livres sacrés de la Parole de Dieu

Article IV. Premiere violation des Saintes Escritures faitte par les reformateurs, retranchans plusieurs pieces d'icelles

Article V. Seconde violation des Escritures par la regle que les reformeurs produisent pour discerner les Livres sacrés d'avec les autres, et de quelques menus retranchemens d'iceux qui s'en ensuivent

Article VI. Combien la majesté des Saintes Escritures a esté violëe es interpretations et versions des hæretiques

Article VII. De la prophanation es versions vulgaires

Article VIII. De la prophanation qui se faict [en employant la langue vulgaire aux offices publics]

Article IX. De la profanation des Psaumes en suivant la version de Marot et en les chantant partout indifféremment

Article X. De la prophanation des Escritures par la facilité qu'ilz prætendent estre en l'intelligence de l'Escriture

Article XI. Responce aux objections, et conclusion de ce premier article

Chapitre II. Que l'Eglise des prætenduz a violé les Traditions Apostoliques, 2e Règle de la foy chrestienne

Article premier. Que c'est que nous entendons par Tradition Apostolique

Article II. Qu'il y a des Traditions Apostoliques en l'Eglise

Chapitre III. Que les Ministres ont violé l'authorité de l'Eglise, 3e Règle de nostre foy

Article premier. Que nous avons besoin de quelqu'autre Regle, outre la Parole de Dieu

Article II. Que l'Eglise est une Regle infallible pour nostre foy

Chapitre IV. Que les Ministres ont violé l'authorité des Conciles, 4e Règle de nostre foy

Article premier. Et premierement des qualités d'un vray Concile

Article II. Combien est sainte et sacrëe l'authorité des Conciles universelz

Article III. Combien les Ministres ont mesprisé et violé l'authorité des Conciles

Chapitre V. Les Ministres ont violé l'authorité des anciens peres de l'eglise, 5e Règle de nostre foy

Article premier. Et I. combien l'authorité des anciens Peres est venerable

Chapitre VI. Que les Ministres ont violé l'Autorité du Pape, 6e Règle de notre Foi

Article premier. Premiere promesse [faite à saint Pierre]

Article II. Resolution sur une difficulté

Article III. De la seconde promesse faicte a saint Pierre : Et je te donneray les clefz du royaume des cieux

Article IV. De la troysiesme promesse faicte a saint Pierre

Article V. Dé l'exhibition de ces promesses

Article VI. Par l'ordre avec lequel les Evangelistes nomment les Apostres

Article VII. De quelques autres marques, qui sont semëes es Escritures, de la Primauté de saint Pierre

Article VIII. Le tesmoignage de l'Eglise sur ce faict

Article IX. Que saint Pierre a eu des successeurs au vicariat general de Nostre Seigneur

Article X. Des conditions requises pour succeder

Article XI. Que l'Evesque de Rome est vray successeur de saint Pierre et chef de l'Eglise militante

Article XII. Briefve description de la vie de saint Pierre et de l'institution de ses premiers successeurs

Article XIII. Confirmation de tout ce que dessus par les noms que l'ancienneté a donnés au Pape

Article XIV. Combien d'estat on doit faire de l'Authorité du Pape

Article XV. Combien les Ministres ont violé ceste Authorité

Chapitre VII. Que les Ministres ont violé l'Autorité des Miracles, 7e Règle de notre Foi

Article premier. Combien les Miracles sont pregnans pour asseurer de la Foi

Article II. Combien les Ministres ont violé la foy deüe au tesmoignage des Miracles

Chapitre VIII. Que les Ministres ont violé la Raison naturelle, 8e Règle de notre Foi

Article premier. En quelle façon la Rayson naturelle est une Regle de bien croire, et l'experience

Article II. Combien les Ministres ont combattu la Rayson et l'experience

Article III. Que l'analogie de la foy ne peut servir de regle aux Ministres pour establir leur doctrine

Article IV. Conclusion de toute ceste 2e Partie par un brief recueil de plusieurs excellences qui sont en la doctrine Catholique au pris de l'opinion des hæretiques de nostre aage

Troisième partie. Les Règles de la foi sont observées dans l'Église Catholique

Avant-Propos

Chapitre premier. Des Sacremens

Article premier. Du nom de Sacrement

Article II. De la forme des Sacremens

Article III. De l'intention requise en l'administration des Sacremens

Chapitre II. Du Purgatoire

Avant-Propos

Article premier. Du nom de Purgatoire

Article II. De ceux qui ont nié le Purgatoire, et des moyens de le prouver

Article III. De quelques passages de l'Escriture esquelz il est parlé de purgation apres ceste vie, et d'un tems et d'un lieu pour icelle

Article IV. D'un autre passage, du Nouveau Testament, a ce propos

Article V. De quelques autres lieux, par lesquelz la priere, l'aumosne et les saintes actions pour les trespassés sont authorisees

Article VI. De quelques lieux de l'Escriture par lesquelz il est prouvé que quelques pechés peuvent estre pardonnés en l'autre monde

Article VII. De quelques autres lieux, desquelz par diversité de consequences on conclud la verité du Purgatoire

Article VIII. Des Conciles qui ont receu le Purgatoire comme article de Foy

Article IX. Des Peres anciens

Article X. De deux raysons principales et du tesmoignage des estrangers pour le Purgatoire

Attestations d'authenticité jointes a l'Autographe conserve a Rome, dans la Bibliotheque Chigi

Attestation jointe a la copie de l'Autographe gardée aux Archives du 1er Monastère d'Annecy et reproduite dans la presente edition

Attestation de François Favre faite le 6 juillet 1658 tirée du second Procès de canonisation, tome V, pp. 58 et 59

Autres attestations données dans la 1re édition

Glossaire des locutions et mots surannés employés par saint François de Sales dans les Controverses

Le nouvel ordre des Controverses comparé avec l'ancien

L'ancien ordre des Controverses comparé avec le nouveau

Table des matières

 

 

 

2 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES. TOME II. - DEFENSE DE L'ESTENDART DE LA SAINTE CROIX

 

Préface

I. Aperçu historique de la « Defense de l'Estendart de la sainte Croix »

§ I. — Les deux Placards

§ II. — Le Brief Traitté

§ III. — Rédaction de la Defense de la Croix

§ IV. — Publication de la Defense de la Croix

II. Caractère de la « Defense de l'Estendart de la sainte Croix »

§ I. — Le but et le plan du livre de la Defense de la Croix

§ II. — Doctrine de la Defense de la Croix

§ III. — Style de la Defense de la Croix Rapports qui existent entre cet ouvrage et les autres Œuvres de saint François de Sales

III. L'Edition actuelle de la « Defense de l'Estendart de la sainte Croix »

Avis au lecteur

A son Altesse

Avant-Propos

Premiere partie

Seconde partie

Troisiesme partie

Livre premier. De l'honneur et vertu de la vraye Croix

Chapitre premier. Du nom et mot de croix

Article IV. Réponse aux arguments des Ministres

Chapitre II. Erreurs des Ministres sur la Nature de l'Eglise

Article premier. Que l'Eglise chrestienne est visible

Chapitre V. Preuve quatriesme : par autres passages de l'Escriture

Chapitre VI. Preuve cinquiesme : Preuve cinquiesme : par le sousterrement et conservation de la Croix

Chapitre VII. De l'invention de la Croix : preuve sixiesme

Chapitre VIII. Que la Croix represente la Passion de Nostre Seigneur : preuve septiesme

Chapitre IX. De la vertu de la Croix tesmoignee par les Anciens : preuve huitiesme

Chapitre X. De l'honneur de la Croix tesmoigné par les Anciens : preuve neufviesme

Livre second. De l'honneur et vertu de l’image de la Croix

Chapitre premier. De la façon de peindre la Croix

Chapitre II. De l'antiquité des images de la Croix

Chapitre III. De l'antiquité des images du Crucifix

Chapitre IV. De l'apparition de l'image de la Croix a Constantin le Grand et en autres occasions

Chapitre V. Combien grand a esté jadis l'usage de la Croix, et comme elle represente le Crucifix et sa foy

Chapitre VI. La Croix peut et doit estre en usage es choses sacrees

Chapitre VII. La Croix a esté employee aux Sacremens et aux processions

Chapitre VIII. La Croix a esté honnorable a toute l'antiquité

Chapitre IX. Comme la Croix est saluee, et si elle est invoquee en l'Eglise

Chapitre X. Des tiltres et paroles honnorables que l'Eglise donne a la Croix

Chapitre XI. L'image de la Croix est de grande vertu

Chapitre XII. La Croix a tous-jours esté desiree, et du tesmoignage d'Arnobe

Chapitre XIII. Combien l'on doit priser la Croix par la comparaison d'icelle avec le Serpent d'airain

Chapitre XIV. De la punition de ceux qui ont injurié l'image de la Croix, et combien elle est haïe par les ennemis de Jesus Christ

Livre troisiesme. De l'honneur et vertu du signe de la Croix

Chapitre premier. Definition du signe de la Croix

Chapitre II. Le signe de la Croix est une publique profession de la foy Chrestienne

Chapitre III. Du frequent et divers usage du signe de la Croix en l'ancienne Eglise

Chapitre IV. Toutes ceremonies bonnes et legitimes peuvent estre employees a la benediction des choses

Chapitre V. La Croix doit et peut estre employee a la benediction des choses, a l'exemple de l'Eglise ancienne

Chapitre VI. La Croix est employee es consecrations et benedictions sacramentelles

Chapitre VII. Raysons pour lesquelles on fait le signe de la Croix sur le front de ceux qu'on baptise, et en autres occasions

Chapitre VIII. Autre [neuvième] rayson pour laquelle on fait le signe de la Croix au front, tiree du prophete Ezechiel

Chapitre IX. Rayson dixiesme pour laquelle on fait la Croix au front, qui est pour detester l'Antechrist

Chapitre X. Force du signe de la Croix contre les diables et leurs effortz

Chapitre XI. Force du signe de la Croix en autres occasions

Livre quatriesme. De la qualité de l'honneur qu'on doit a la Croix

Chapitre premier. Accusation du traitteur contre les Catholiques

Chapitre II. De l'honneur, que c'est ; a qui et pourquoy il appartient d'honnorer et d'estre honnoré

Chapitre III. De l'adoration ; que c'est

Chapitre IV. De ce qui peut adorer et estre adoré

Chapitre V. L'adoration se fait a Dieu et aux creatures

Chapitre VI. La difference des honneurs ou adorations gist en l'action de la volonté

Chapitre VII. Premiere division des adorations : selon la difference des excellences

Chapitre VIII. Autre division des adorations : selon la difference des manieres avec laquelle les excellences sont participees

Chapitre IX. D'ou se prend la différence de la grandeur ou petitesse entre les honneurs relatifz, et de la façon de les nommer

Chapitre X. Resolution necessaire d'une difficulté

Chapitre XI. Deux façons d'honnorer la Croix

Chapitre XII. Deux autres sortes d'honneur pour la Croix

Chapitre XIII. L'honneur de la Croix n'est contraire au commandement premier du Decalogue, et briefve interpretation d'iceluy

Chapitre XIV. Confession de Calvin pour l'usage des images

Chapitre XV. Consideration sur le texte allegué de Josué, et conclusion de tout cest Œuvre

De la maniere d'honorer la Croix

Table des principales matières contenues en ce present œuvre

Glossaire des locutions et mots surannés employés ou cités par Saint François de Sales dans la Defense de l'Estendart de la Sainte Croix

Appendice

I. Les Placards ; la These sur la Croix

Premier placard. Vertu du signe de la Croix

Second placard. Comme la Croix doit estre honnoree

These sur la Croix. La Croix est saintement veneree

II. Lettre adressée a S. François de Sales au sujet de l'impression du livre de la Defense De l'Estendart de la Sainte Croix

III. Pièces préliminaires de la 1re Edition

Conformité de la tres saincte adoration de la Croix

Anagramme. François de Sales. Sa foy dans le ciel. A Monsieur de Sales, sur son livre de la Croix stances

D. Francisco de Sales. Veræ et catholicæ Ecclesiæ genevensis præposito dignissimo, et Sanctæ Crucis contra Hæreticos vexillifero strenuissimo, Franc. Girard, I. V. D. Ecclesiæ burges in Bressia sacer prætor et juridicus, antipathiam ante scriptam dicavit

Author ad Lectorem

Ejusdem Authoris Protestatio ex D. Hieronymo, ad minorium

Ad Populum Christianum. Jesu Christi nazareni Crucifixi amatorem et sectatorem et ad D. Francisc. de Sales hujus inclyti operis authorem

In Commendationem operis. Ad authorem et sodales sanctæ Crucis Carmen

Contre les Heretiques. En l'honneur de la Saincte Croix. Sonnet

Sonnet a la Croix. Par un confrere d'Annessi

Approbations

IV. Livres prohibés dont l'usage etait permis a saint François de Sales

Errata

Table des matières

 

 

3 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES. TOME III. INTRODUCTION A LA VIE DEVOTE

 

Préface de l'Edition de 1893

I. Aperçu historique sur l'Introduction à la Vie devote

§ I. — Origine de l'Introduction

§ II. — Composition de l'Introduction

§ III. — Publication de l'Introduction

II. Caractère de l'Introduction à la Vie devote

§ I. — Les Sources de l'introduction à la Vie devote

§ II. — L'idée dominante de l'Introduction à la Vie devote.

§ III. — La doctrine de l'Introduction à la Vie devote

§ IV. — La forme et le style de l'Introduction à la Vie devote

§ V. — Rapports de l'Introduction avec les autres ecrits de saint François de Sales.

La vie de l'auteur reflétée dans son livre

III. La présente Edition de l'Introduction à la Vie devote

Avis au Lecteur

Oraison dedicatoire

Avis au Lecteur (Seconde édition)

Avis au Lecteur (Troisième édition)

Preface

Premiere partie de l'Introduction contenant les advis et exercices requis pour conduire l'ame des son premier desir de la vie devote jusques a une entiere resolution de l'embrasser

Chapitre premier. Description de la vraye devotion

Chapitre II. Proprieté et excellence de la devotion

Chapitre III. Que la devotion est convenable a toutes sortes de vocations et professions

Chapitre IV. De la necessité d'un conducteur pour entrer et faire progres en la devotion

Chapitre V. Qu'il faut commencer par la purgation de l'ame

Chapitre VI. De la premiere purgation, qui est celle des pechés mortelz

Chapitre VII. De la seconde purgation, qui est celle des affections du peché

Chapitre VIII. Du moyen de faire cette seconde purgation

Chapitre IX. Meditation 1. De la creation

Preparation

Considerations

Affections et resolutions

Conclusion

Chapitre X. Meditation 2. De la fin pour laquelle nous sommes creés

Preparation

Considerations

Affections et resolutions

Conclusion

Chapitre XI. Meditation 3. Des benefices de Dieu

Preparation

Considerations

Affections et resolutions

Conclusion

Chapitre XII. Meditation 4. Des pechés

Preparation

Considerations

Affections et resolutions

Conclusion

Chapitre XIII. Meditation 5. De la mort

Preparation

Considerations

Affections et resolutions

Conclusion

Chapitre XIV. Meditation 6. Du jugement

Preparation

Considerations

Affections et resolutions

Conclusion

Chapitre XV. Meditation 7. De l'enfer

Preparation

Considerations

Affections et resolutions

Chapitre XVI. Meditation 8. Du Paradis

Preparation

Considerations

Affections et resolutions

Chapitre XVII. Meditation 9. Par maniere d'election et choix du Paradis

Preparation

Considerations

Election

Chapitre XVIII. Meditation 10. Par maniere d'election et choix que l'ame fait de la vie devote

Preparation

Considerations

Election

Chapitre XIX. Comme il faut faire la confession generale

Chapitre XX. Protestation authentique pour graver en l'ame la resolution de servir Dieu et conclure les actes de penitence

Chapitre XXI. Conclusion pour cette premiere purgation

Chapitre XXII. Qu'il se faut purger des affections que l'on a aux pechés venielz

Chapitre XXIII. Qu'il se faut purger de l'affection aux choses inutiles et dangereuses

Chapitre XXIV. Qu'il se faut purger des mauvaises inclinations

Seconde partie de l'Introduction contenant divers advis pour l'eslevation de l'ame a Dieu par l'orayson et les sacremens

Chapitre premier. De la necessité de l'orayson

Chapitre II. Briefve methode pour la meditation, et premierement de la presence de Dieu, premier point de la preparation

Chapitre III. De l'invocation, second point de la preparation

Chapitre IV. De la proposition du mystere, troisiesme point de la preparation

Chapitre V. Des considerations, seconde partie de la meditation

Chapitre VI. Des affections et resolutions, troisiesme partie de la meditation

Chapitre VII. De la conclusion et bouquet spirituel

Chapitre VIII. Quelques advis tres utiles sur le sujet de la meditation

Chapitre IX. Pour les secheresses qui arrivent en la meditation

Chapitre X. Exercice pour le matin

Chapitre XI. De l'exercice du soir et de l'examen de conscience

Chapitre XII. De la retraitte spirituelle

Chapitre XIII. Des aspirations, oraysons jaculatoires et bonnes pensees

Chapitre XIV. De la tressainte Messe et comme il la faut ouir

Chapitre XV. Des autres exercices publiez et communs

Chapitre XVI. Qu'il faut honnorer et invoquer les Saintz

Chapitre XVII. Comme il faut ouir et lire la parole de Dieu

Chapitre XVIII. Comme il faut recevoir les inspirations

Chapitre XIX. De la sainte Confession

Chapitre XX. De la frequente Communion

Chapitre XXI. Comme il faut communier

Troisiesme partie de l'Introduction contenant plusieurs advis touchant l'exercice des vertus

Chapitre premier. Du choix que l'on doit faire quant a l'exercice des vertus

Chapitre II. Suite du mesme discours du choix des vertus

Chapitre III. De la patience

Chapitre IV. De l'humilité pour l'exterieur

Chapitre V. De l'humilité plus interieure

Chapitre VI. Que l'humilité nous fait aymer nostre propre abjection

Chapitre VII. Comme il faut conserver la bonne renommee prattiquant l'humilité

Chapitre VIII. De la douceur envers le prochain et remede contre l'ire

Chapitre IX. De la douceur envers nous mesmes

Chapitre X. Qu'il faut traitter des affaires avec soin, et sans empressement ni souci

Chapitre XI. De l'obeissance

Chapitre XII. De la necessité de la chasteté

Chapitre XIII. Advis pour conserver la chasteté

Chapitre XIV. De la pauvreté d'esprit observee entre les richesses

Chapitre XV. Comme il faut pratiquer la pauvreté reelle demeurant neanmoins reellement riche

Chapitre XVI. Pour prattiquer la richesse d'esprit emmi la pauvreté reelle

Chapitre XVII. De l'amitié, et premierement de la mauvaise et frivole

Chapitre XVIII. Des amourettes

Chapitre XIX. Des vrayes amitiés

Chapitre XX. De la difference des vrayes et des vaines amitiés

Chapitre XXI. Advis et remedes contre les mauvaises amitiés

Chapitre XXII. Quelques autres advis sur le sujet des amitiés

Chapitre XXIII. Des exercices de la mortification exterieure

Chapitre XXIV. Des conversations et de la solitude

Chapitre XXV. De la bien-seance des habitz

Chapitre XXVI. Du parler, et premierement comme il faut parler de Dieu

Chapitre XXVII. De l'honnesteté des paroles et du respect que l'on doit aux personnes

Chapitre XXVIII. Des jugemens temeraires

Chapitre XXIX. De la mesdisance

Chapitre XXX. Quelques autres advis touchant le parler

Chapitre XXXI. Des passetems et recreations, et premierement des loysibles et louables

Chapitre XXXII. Des jeux defendus

Chapitre XXXIII. Des balz et passetems loysibles mais dangereux

Chapitre XXXIV. Quand on peut jouer ou danser

Chapitre XXXV. Qu'il faut estre fidele es grandes et petites occasions

Chapitre XXXVI. Qu'il faut avoir l'esprit juste et raysonnable

Chapitre XXXVII. Des desirs

Chapitre XXXVIII. Advis pour les gens mariés

Chapitre XXXIX. De l'honnesteté du lict nuptial

Chapitre XL. Advis pour les vefves

Chapitre XLI. Un mot aux vierges

Quatriesme partie de l'Introduction contenant les advis necessaires contre les tentations plus ordinaires

Chapitre premier. Qu'il ne faut point s'amuser aux paroles des enfans du monde

Chapitre II. Qu'il faut avoir bon courage

Chapitre III. De la nature des tentations, et de la difference qu'il y a entre sentir la tentation et consentir a icelle

Chapitre IV. Deux beaux exemples sur ce sujet

Chapitre V. Encouragement a l'ame qui est es tentations

Chapitre VI. Comme la tentation et delectation peuvent estre peché

Chapitre VII. Remedes aux grandes tentations

Chapitre VIII. Qu'il faut resister aux menues tentations

Chapitre IX. Comme il faut remedier aux menues tentations

Chapitre X. Comme il faut fortifier son cœur contre les tentations

Chapitre XI. De l'inquietude

Chapitre XII. De la tristesse

Chapitre XIII. Des consolations spirituelles et sensibles, et comme il se faut comporter en icelles

Chapitre XIV. Des secheresses et sterilités spirituelles

Chapitre XV. Confirmation et esclaircissement de ce qui a esté dit par un exemple notable

Cinquiesme partie de l'Introduction contenant des exercices et advis pour renouveller l'ame et la confirmer en la devotion

Chapitre premier. Qu'il faut chaque annee renouveller les bons propos par les exercices suivans

Chapitre II. Consideration sur le benefice que Dieu nous fait, nous appellant a son service selon la protestation mise ci-dessus

Chapitre III. De l'examen de nostre ame sur son avancement en la vie devote

Chapitre IV. Examen de l'estat de nostre ame envers Dieu

Chapitre V. Examen de nostre estat envers nous mesmes

Chapitre VI. Examen de l'estat de nostre ame envers le prochain

Chapitre VII. Examen sur les affections de nostre ame

Chapitre VIII. Affections qu'il faut faire apres l'examen

Chapitre IX. Des considerations propres pour renouveller nos bons propos

Chapitre X. Consideration premiere: De l'excellence de nos ames

Chapitre XI. Seconde consideration: De l'excellence des vertus

Chapitre XII. Troisiesme consideration: Sur l'exemple des Saintz

Chapitre XIII. Quatriesme consideration: De l'amour que Jesus Christ nous porte

Chapitre XIV. Cinquiesme consideration: De l'amour eternel de Dieu envers nous

Chapitre XV. Affections generales sur les considerations precedentes, et conclusion de l'exercice

Chapitre XVI. Des ressentimens qu'il faut garder apres cet exercice

Chapitre XVII. Response a deux objections qui peuvent estre faittes sur cette Introduction

Chapitre XVIII. Trois derniers et principaux advis pour cette Introduction

Appendice

 

Introduction à la Vie devote (Edition princeps)

Oraison dedicatoire

Preface

Attestation

Premiere partie de l'Introduction contenant les advis et exercices requis pour conduire l'ame dés son premier desir de la vie devote jusques a une entiere resolution de l'embrasser ou entreprendre

Description de la vraye devotion - Chap. I

Proprietez et excellences de la devotion - Chap. II

Que la devotion est convenable a toutes sortes de vocations et professions - Chap. III

De la necessite d'un conducteur pour entrer et faire progrez en la devotion - Chap. IV

Qu'il faut commencer par la purgation de l'ame - Chap. V

De la premiere purgation qui est celle des pechez mortels - Chap. VI

De la seconde purgation qui est celle des affections du peche - Chap. VII

Du moyen de faire cette seconde purgation - Chap. VIII

Dix briefves meditations propres pour l'entiere purgation du coeur - Chap. IX

Meditation 1 - De la creation

Preparation

Considerations

Affections

Resolutions

Conclusion

Meditation 2 - De la fin pour laquelle nous sommes creés

Preparation

Considerations

Affections

Resolutions

Conclusion

Meditation 3 - Des benefices de Dieu

Preparation

Considerations

Affections

Resolutions

Conclusion

Meditation 4 - Des pechez

Preparation

Considerations

Affections

Resolutions

Conclusion

Meditation 5 - De la mort

Preparation

Considerations

Affections

Conclusion

Meditation 6 - Du jugement

Preparation

Considerations

Affections

Resolutions

Conclusion

Meditation 7 - De l'enfer

Preparation

Considerations

Affections

Resolutions

Meditation 8 - Du Paradis

Preparation

Considerations

Affections

Resolutions

Meditation 9 - Par maniere d'election, et choix du Paradis

Preparation

Considerations

Election

Meditation 10 - Par maniere d'election, et choix que l'ame fait de la vie devote

Preparation

Considerations

Election

Briefve methode, de bien faire les meditations precedentes, et toutes autres, et premierement du premier poinct de la preparation de la presence de Dieu - Chap. X

Du second poinct de la preparation qui consiste en l'invocation - Chap. XI

Du 3. poinct de la preparation qui consiste en la proposition du mystere - Chap. XII

Des considerations. Seconde partie de la meditation - Chap. XIII

Des affections. 3. Partie de la meditation - Chap. XIIII

Des resolutions. 4. Partie de la meditation - Chap. XV

De la conclusion, et bouquet spirituel - Chap. XVI

Quelques advis tres utiles sur le sujet de la meditation - Chap. XVII

Advis touchant les secheresses qui arrivent en la meditation - Chap. XVIII

Comme il faut faire la confession generale - Chap. XIX

Protestation authentique pour graver en l'ame la resolution de servir Dieu et conclurre les actes de penitence - Chap. XX

Conclusion de ceste premiere partie et devote façon de recevoir l'absolution - Chap. XXI

Seconde partie de l'Introduction contenant divers advis propres pour la conduitte de l'ame au chemin de la saincte devotion depuis qu'elle y est entrée

Qu'il ne faut point s'amuser aux parolles des enfans du monde - Chap. I

Qu'il faut avoir bon courage - Chap. II

Qu'il se faut purger des affections que l'on a aux pechez veniels - Chap. III

Qu'il se faut purger des affections que l'on a aux choses inutiles et dangereuses - Chap. IIII

Qu'il se faut purger des mauvaises inclinations - Chap. V

De la necessite de l'oraison vocale et mentale - Chap. VI

De l'exercice du matin - Chap. VII

De l'exercice du soir et de l'examen de conscience - Chap. VIII

Des oraisons jaculatoires et de la retraite spirituelle - Chap. IX

Qu'il faut tous les jours ouir la saincte messe, et comment - Chap. X

Des autres exercices publics et communs - Chap. XI

Qu'il faut invoquer et honnorer les saincts - Chap. XII

De la saincte confession - Chap. XIII

De la frequente communion - Chap. XIIII

Comment il faut communier - Chap. XV

Des trois grandes vertus propres pour acquerir la perfection - Chap. XVI

De l'obeissance - Chap. XVII

De la chasteté, qu'il la faut observer - Chap. XVIII

Advis pour conserver la chasteté - Chap. XVIIII

Comme il faut estre pauvre d'esprit quoy que l'on ait des richesses en effet - Chap. XX

Comme il faut prattiquer la pauvreté reelle demeurant neantmoins reellement riche - Chap. XXI

Pour prattiquer la richesse emmy la pauvreté d'esprit - Chap. XXII

De la bien-seance des habits - Chap. XXIII

Des conversations - Chap. XXIIII

De la solitude - Chap. XXV

Du parler, et premierement de l'honnesteté et respect qu'on doit au prochain - Chap. XXVI

Des injures - Chap. XXVII

De la medisance - Chap. XXVIII

Quelques autres advis touchant le parler - Chap. XXIX

Des passetemps et recreations et premierement des loisibles et louables - Chap. XXX

Des bals, et passetemps loisibles, mais dangereux - Chap. XXXI

Des jeux defendus - Chap. XXXII

Quand on peut jouer et danser - Chap. XXXIII

Des jeux de paroles - Chap. XXXIIII

De l'amitié, et premierement de la mauvaise et frivole - Chap. XXXV

Des vrayes amitiés - Chap. XXXVI

De la difference des vrayes et vaines amitiés - Chap. XXXVII

Des desirs - Chap. XXXVIII

Qu'il faut avoir l'esprit juste et raisonnable - Chap. XXXIX

De l'inquietude qu'il faut eviter - Chap. XXXX

De la tristesse - Chap. XXXXI

Comme il faut ouir et lire la parolle de Dieu - Chap. XXXXII

Qu'il faut parler de Dieu, et comment - Chap. XXXXIII

Qu'il faut estre fidelle es petites occasions egalement comme aux grandes - Chap. XXXXIIII

Qu'il faut resister aux menues tentations - Chap. XXXXV

Des inspirations, et comme il faut les recevoir - Chap. XXXXVI

Des grandes tentations, et de la difference qu'il y a entre sentir la tentation, et consentir a icelle - Chap. XLVII

Deux beaux exemples sur ce sujet - Chap. XXXXVIII

Encouragement a l'ame qui est en ces tentations - Chap. XLIX

Comme la tentation mesme et la delectation peuvent estre peché - Chap. L

Remedes aux grandes tentations - Chap. LI

Comme il faut remedier aux menues tentations - Chap. LII

Comme il faut fortifier son cœur contre les tentations - Chap. LIII

De la douceur envers le prochain et remedes contre l'ire - Chap. LIIII

De la douceur envers soy-mesme - Chap. LV

De la patience en general et en quelques occasions particulieres - Chap. LVI

Qu'il faut traitter des affaires avec soin et sans empressement ny soucy - Chap. LVII

Partie troisiesme de l'Introduction contenant des exercices, et quelques advis pour confirmer l'ame en la devotion

Premier poinct

De l'importance de ces exercices - Chap. I

Considerations sur le benefice que Dieu vous a fait vous appellant a la resolution d'embrasser la vie devote, selon vostre protestation mise cy dessus - Chap. II

Suitte de l'exercice - Chap. III

Second poinct de l'exercice, qui comprend l'examen de l'estat de nostre ame, et de son proffit

Commencement de l'examen - Chap. IIII

Examen, et premierement de nostre estat envers Dieu - Chap. V

De nostre estat envers nous mesme - Chap. VI

De nostre estat envers le prochain - Chap. VII

Autre plus court examen - Chap. VIII

Affections qu'il faut faire sur nostre examen - Chap. IX

Troisiesme poinct de l'exercice

Meditation, et consideration premiere - Chap. X

Meditation et consideration seconde - Chap. XI

Meditation et consideration troisiesme - Chap. XII

Excellente meditation et consideration quatriesme - Chap. XIII

Meditation et consideration cinquiesme - Chap. XIIII

Affections generalles qu'il faut faire apres les considerations precedentes - Chap. XV

Comme il se faut comporter les jours suivans la prattique de l'exercice precedent - Chap. XVI

Response a deux objections qui peuvent estre faites sur tous les advis et exercices des trois parties de cette Introduction - Chap. XVII

De trois derniers et principaux advis - Chap. XVIII

Table des chapitres

Privilege du Roy

Table des erreurs de l'Edition princeps, corrigées dans la présente reproduction

Ordre de l'Edition définitive comparé avec celui de l'Edition Princeps

Ordre de l'Edition Princeps comparé avec celui de l'Edition définitive

Glossaire des locutions et mots surannés ou pris dans une acception inusitee aujourd'hui qui se trouvent dans l'Introduction a la Vie devote

Table des matières

 

 

4 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES. TOME IV. VOL.1-TRAITTE DE L'AMOUR DE DIEU

 

 

Introduction

I. Aperçu historique du Traitté de l'Amour de Dieu

II. Doctrine du Traitté de l'Amour de Dieu

§ I. — Plan de l'ouvrage. But du saint Auteur

§ II. — Appréciations et sources générales de la doctrine contenue dans le Traitté de l'Amour de Dieu. Critiques qui en ont été faites

§ III. — Le Traitté de l'Amour de Dieu au point de vue dogmatique, ascétique et mystique

§ IV. — Réfutation des objections soulevées contre la doctrine du Traitté de l'Amour de Dieu

III. La forme et le style du Traitté de l'Amour de Dieu

IV. La vie de l'Auteur reflétée dans son livre. Rapports entre cet ouvrage et les autres écrits du Saint

V. L'Edition définitive du Traitté de l'Amour de Dieu

Avis au Lecteur

Orayson dedicatoire

Preface

Livre premier. Contenant une preparation a tout le Traitté

Chapitre premier. Que pour la beauté de la nature humaine Dieu a donné le gouvernement de toutes les facultés de l'ame a la volonté

Chapitre II. Comme la volonté gouverne diversement les puissances de l'ame

Chapitre III. Comme la volonté gouverne l'appetit sensuel

Chapitre IV. Que l'amour domine sur toutes les affections et passions et que mesme il gouverne la volonté, bien que la volonté ait aussi domination sur luy

Chapitre V. Des affections de la volonté

Chapitre VI. Comme l'amour de Dieu domine sur les autres amours

Chapitre VII. Description de l'amour en général

Chapitre VIII. Quelle est la convenance qui excite l'amour

Chapitre IX. Que l’amour tend a l’union

Chapitre X. Que l'union a laquelle l'amour pretend est spirituelle

Chapitre XI. Qu'il y a deux portions en l'ame, et comment

Chapitre XII. Qu'en ces deux portions de l'ame il y a quatre differens degres de rayson

Chapitre XIII. De la difference des amours

Chapitre XIV. Que la charité doit estre nommée amour

Chapitre XV. De la convenance qui est entre Dieu et l'homme

Chapitre XVI. Que nous avons une inclination naturelle d'aymer Dieu sur toutes choses

Chapitre XVII. Que nous n'avons pas naturellement le pouvoir d'aymer Dieu sur toutes choses

Chapitre XVIII. Que l'inclination naturelle que nous avons d'aymer Dieu n'est pas inutile

Livre second. Histoire de la génération et naissance céleste du divin amour

Chapitre premier. Que les perfections divines ne sont qu'une seule mais infinie perfection

Chapitre II. Qu'en Dieu il n'y a qu'un seul acte qui est sa propre Divinité

Chapitre III. De la Providence divine en général

Chapitre IV. De la providence surnaturelle que Dieu exerce envers les créatures raysonnables

Chapitre V. Que la Providence celeste a prouveu aux hommes une redemption tres abondante

Chapitre VI. De quelques faveurs speciales exercees en la redemption des hommes par la divine providence

Chapitre VII. Combien la Providence sacree est admirable en la diversite des graces qu'elle distribue aux hommes

Chapitre VIII. Combien Dieu desire que nous l'aymions

Chapitre IX. Comme l'amour eternel de Dieu envers nous previent nos cœurs de son inspiration affin que nous l'aymions

Chapitre X. Que nous repoussons bien souvent l'inspiration et refusons d'aymer Dieu

Chapitre XI. Qu'il ne tient pas a la divine Bonté que nous n'ayons un tres excellent amour

Chapitre XII. Que les attraitz divins nous laissent en pleine liberté de les suivre ou les repousser

Chapitre XIII. Des premiers sentimens d'amour que les attraitz divins font en l'ame, avant qu'elle ayt la foy

Chapitre XIV. Du sentiment de l'amour divin qui se reçoit par la foy

Chapitre XV. Du grand sentiment d'amour que nous recevons par la sainte esperance

Chapitre XVI. Comme l'amour se prattique en l'esperance

Chapitre XVII. Que l'amour d'esperance est fort bon quoy qu'imparfait

Chapitre XVIII. Que l'amour se prattique en la penitence et premierement, qu'il y a diverses sortes de penitences

Chapitre XIX. Que la penitence sans l'amour est imparfaite

Chapitre XX. Comme le meslange d'amour et de douleur se fait ex la contrition

Chapitre XXI. Comme les attraitz amoureux de Nostre Seigneur nous aydent et accompagnent jusques a la foy et la charité

Chapitre XXII. Briefve description de la charité

Livre troisiesme. Du progres et perfection de l'amour

Chapitre premier. Que l'amour sacre peut estre augmente de plus en plus en un chacun de nous

Chapitre II. Combien Nostre Seigneur a rendu aysé l'accroissement de l'amour

Chapitre III. Comme l'ame estant en charite fait progres en icelle

Chapitre IV. De la sainte perseverance en l'amour sacre

Chapitre V. Que le bonheur de mourir en la divine charité est un don special de Dieu

Chapitre VI. Que nous ne sçaurions parvenir a la parfaite union d'amour avec Dieu en cette vie mortelle

Chapitre VII. Que la charite des Saintz en cette vie mortelle egale, voire surpasse quelquefois celle des bienheureux

Chapitre VIII. De l'incomparable amour de la Mere de Dieu Nostre Dame

Chapitre IX. Preparation au discours de l'union des Bienheureux avec Dieu

Chapitre X. Que le desir precedent accroistra grandement l'union des Bienheureux avec Dieu

Chapitre XI. De l'union des espritz bienheureux avec Dieu en la vision de la Divinité

Chapitre XII. De l'union eternelle des espritz bienheureux avec Dieu en la vision de la naissance eternelle du Filz de Dieu

Chapitre XIII. De l'union des espritz bienheureux avec Dieu en la vision de la production du Saint Esprit

Chapitre XIV. Que la sainte lumiere de la gloire servira a l'union des espritz bienheureux avec Dieu

Chapitre XV. Que l'union des Bienheureux avec Dieu aura des differens degrés

Livre quatriesme. De la decadence et ruine de la charité

Chapitre premier. Que nous pouvons perdre l'amour de Dieu tandis que nous sommes en cette vie mortelle

Chapitre II. Du rafroidissement de l'ame en l'amour sacré

Chapitre III. Comme on quitte le divin amour pour celuy des creatures

Chapitre IV. Que l'amour sacré se perd en un moment

Chapitre V. Que la seule cause du manquement et rafroidissement de la charité est en la volonté des creatures

Chapitre VI. Que nous devons reconnoistre de dieu tout l'amour que nous luy portons

Chapitre VII. Qu'il faut eviter toute curiosité et acquiescer humblement a la tres sage providence de Dieu

Chapitre VIII. Exhortation a l'amoureuse sousmission que nous devons aux decretz de la providence divine

Chapitre IX. D'un certain reste d'amour lequel demeure maintefois en l'ame qui a perdu la sainte charité

Chapitre X. Combien cet amour imparfait est dangereux

Chapitre XI. Moyen pour reconnoistre cet amour imparfait

Livre cinquiesme. Des deux principaux exercices de l'amour sacré qui se font par complaysance et bienveuillance

Chapitre premier. De la sacree complaysance de l'amour et premierement en quoy elle consiste

Chapitre II. Que par la sainte complaysance nous sommes rendus comme petitz enfans aux mammelles de Nostre Seigneur

Chapitre III. Que la sacree complaysance donne nostre cœur a Dieu et nous fait sentir un perpetuel desir en la jouissance

Chapitre IV. De l'amoureuse condoleance par laquelle la complaysance de l'amour est encor mieux declaree

Chapitre V. De la condoleance et complaysance de l'amour en la Passion de Nostre Seigneur

Chapitre VI. De l'amour de bienveuillance que nous exerçons envers Nostre Seigneur par maniere de desir

Chapitre VII. Comme le desir d'exalter et magnifier Dieu nous separe des playsirs inferieurs et nous rend attentifs aux perfections divines

Chapitre VIII. Comme la sainte bienveuillance produit la louange du divin Bienaymé

Chapitre IX. Comme la bienveuillance nous fait appeller toutes les creatures a la louange de Dieu

Chapitre X. Comme le desir de louer Dieu nous fait aspirer au Ciel

Chapitre XI. Comme nous prattiquons l'amour de bienveuillance es louanges que nostre Redempteur et sa Mere donnent a Dieu

Chapitre XII. De la souveraine louange que Dieu se donne a soy mesme, et de l'exercice de bienveuillance que nous faisons en icelle

Livre sixiesme. Des exercices du saint amour en l'orayson

Chapitre premier. Description de la theologie mystique qui n'est autre chose que l'orayson

Chapitre II. De la meditation, premier degre de l'orayson ou theologie mystique

Chapitre III. Description de la contemplation et de la premiere difference qu'il y a entre icelle et la meditation

Chapitre IV. Qu'en ce monde l'amour prend sa naissance mais non pas son excellence, de la connoissance de Dieu

Chapitre V. Seconde difference entre la meditation et contemplation

Chapitre VI. Que la contemplation se fait sans peyne qui est la troisiesme difference entre icelle et la meditation

Chapitre VII. Du recueillement amoureux de l'ame en la contemplation

Chapitre VIII. Du repos de l'ame recueillie en son Bienaymé

Chapitre IX. Comme ce repos sacre se prattique

Chapitre X. De divers degres de cette quietude comme il la faut conserver

Chapitre XI. Suite du discours des divers degrés de la sainte quietude, et d'une excellente abnegation de soy mesme qu'on y prattique quelquefois

Chapitre XII. De l'escoulement ou liquefaction de l'ame en Dieu

Chapitre XIII. De la blesseure d'amour

Chapitre XIV. De quelques autres moyens par lesquelz le saint amour blesse les cœurs

Chapitre XV. De la langueur amoureuse du cœur blessé de dilection

Table des matières

 

 

5 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES. TOME V. TRAITTÉ DE L'AMOUR DE DIEU — VOL. II

 

 

Livre septiesme. De l'union de l'ame avec son Dieu qui se parfait en l'orayson

Chapitre premier. Comme l'amour fait l'union de l'ame avec Dieu en l'orayson

Chapitre II. Des divers degrés de la sainte union qui se fait en l'orayson

Chapitre III. Du souverain degré d'union, par la suspension et ravissement

Chapitre IV. Du ravissement, et de la premiere espece d'iceluy

Chapitre V. De la seconde espece de ravissement

Chapitre VI. Des marques du bon ravissement, et de la troisiesme espece d'iceluy

Chapitre VII. Comme l'amour est la vie de l'ame, et suite du discours de la vie extatique

Chapitre VIII. Admirable exhortation de saint Paul a la vie extatique et surhumaine

Chapitre IX. Du supreme effect de l'amour affectif, qui est la mort des amans, et premièrement de ceux qui moururent en amour

Chapitre X. De ceux qui moururent par l'amour et pour l'amour divin

Chapitre XI. Que quelques uns entre les divins amans moururent encor d'amour

Chapitre XII. Histoire merveilleuse du trespas d'un gentilhomme qui mourut d'amour sur le mont d'Olivet

Chapitre XIII. Que la très sacree Vierge, Mere de Dieu, mourut d'amour pour son Filz

Chapitre XIV. Que la glorieuse Vierge mourut d'un amour extrêmement doux et tranquille

Livre huitiesme. De l'amour de conformité par lequel nous unissons nostre volonté a celle de Dieu qui nous est signifiee par ses commandemens conseilz et inspirations

Chapitre premier. De l'amour de conformité provenant de la sacree complaysance

Chapitre II. De la conformité de sousmission qui procédé de l'amour de bienveuillance

Chapitre III. Comme nous nous devons conformer a la divine volonté que l'on appelle signifiee

Chapitre IV. De la conformité de nostre volonté avec celle que Dieu a de nous sauver

Chapitre V. De la conformité de nostre volonté a celle de Dieu, qui nous est signifiee par ses commandemens

Chapitre VI. De la conformité de nostre volonté a celle que Dieu nous a signifiee par ses conseilz

Chapitre VII. Que l'amour de la volonté de Dieu signifiee es commandemens nous porte a l'amour des conseilz

Chapitre VIII. Que le mespris des conzeilz evangeliques est un grand péché

Chapitre IX. Suite du discours commencé; comme chacun doit aymer, quoy que non pas prattiquer, tous les conseilz evangeliques, et comme néanmoins chacun doit prattiquer ce qu'il peut

Chapitre X. Comme il se faut conformer a la volonté divine qui nous est signifiee par les inspirations, et premièrement de la variété des moyens par lesquelz Dieu nous inspire

Chapitre XI. De l'union de nostre volonté a celle de Dieu es inspirations qui sont donnees pour la prattique extraordinaire des vertus, et de la perseverance en la vocation, premiere marque de l'inspiration

Chapitre XII. De l'union de la volonté humaine a celle de Dieu es inspirations qui sont contre les lois ordinaires, et de la paix et douceur de cœur, seconde marque de l'inspiration

Chapitre XIII. Troisiesme marque de l'inspiration, qui est la sainte obeissance a l'Eglise et aux supérieurs

Chapitre XIV. Briefve methode pour connoistre la volonté de Dieu

Livre neufviesme. De l'amour de sousmission par lequel nostre volonté s'unit au bon playsir de Dieu

Chapitre premier. De l'union de nostre volonté avec la volonté divine qu 'on appelle volonté de bon playsir

Chapitre II. Que l'union de nostre volonté au bon playsir de Dieu se fait principalement es tribulations

Chapitre III. De l'union de nostre volonté au bon playsir divin es afflictions spirituelles, par la résignation

Chapitre IV. De l'union de nostre volonté au bon playsir de Dieu par l'indifference

Chapitre V. Que la sainte indifférence s'estend a toutes choses

Chapitre VI. De la prattique de l'indifierence amoureuse es choses du service de Dieu

Chapitre VII. De l'indiference que nous devons prattiquer en ce qui regarde nostre avancement es vertus

Chapitre VIII. Comme nous devons unir nostre volonté a celle des Dieu en la permission des péchés

Chapitre IX. Comme la pureté de l'indifference se doit prattiquer es actions de l'amour sacré

Chapitre X. Moyen de connoistre le change au sujet de ce saint amour

Chapitre XI. De la perplexité du cœur qui ayme sans sçavoir qu'il plait au Bienaymé

Chapitre XII. Comme entre ces travaux intérieurs l'ame ne connoist pas l'amour qu'elle porte a son Dieu, et du trespas très aymable de la volonté

Chapitre XIII. Comme la volonté estant morte a soy, vit purement en la volonté de Dieu

Chapitre XIV. Esclaircissement de ce qui a esté dit touchant le trespas de nostre volonté

Chapitre XV. Du plus excellent exercice que nous puissions faire parmi les peines intérieures et extérieures de cette vie, en suite de l'indifference et trespas de la volonté

Chapitre XVI. Du despouillement parfait de l'ame unie a la volonté de Dieu

Livre dixiesme. Du commandement d'aymer Dieu sur toutes choses

Chapitre premier. De la douceur du commandement que Dieu nous a fait de l'aymer sur toutes choses

Chapitre II. Que ce divin commandement de l'amour tend au Ciel, mais est toutefois donné aux fideles de ce monde

Chapitre III. Comme tout le cœur estant employé en l'amour sacré, on peut neanmoins aymer Dieu differemment et aymer encor plusieurs autres choses avec Dieu

Chapitre IV. De deux degrés de perfection avec lesquelz ce commandement peut estre observé en cette vie mortelle

Chapitre V. De deux autres degrés de plus grande perfection avec lesquelz nous pouvons aymer Dieu sur toutes choses

Chapitre VI. Que l'amour de Dieu sur toutes choses est commun a tous les amans

Chapitre VII. Esclaircissement du chapitre precedent

Chapitre VIII. Histoire memorable pour faire bien concevoir en quoy gist la force et excellence de l'amour sacré

Chapitre IX. Confirmation de ce qui a esté dit, par une comparayson notable

Chapitre X. Comme nous devons aymer la divine Bonté souverainement plus que nous mesmes

Chapitre XI. Comme la tressainte charité produit l'amour du prochain

Chapitre XII. Comme l'amour produit le zele

Chapitre XIII. Comme Dieu set jaloux de nous

Chapitre XIV. Du zele ou jalousie que nous avons pour Nostre Seigneur

Chapitre XV. Advis pour la conduite du saint zele

Chapitre XVI. Que l'exemple de plusieurs Saintz qui semblent avoir exercé leur zele avec cholere, ne fait rien contre l'advis du chapitre precedent

Chapitre XVII. Comme Nostre Seigneur prattiqua tous les plus excellens actes de l'amour

Livre unziesme. De de la souveraine authorité que l'amour sacré tient sur toutes les vertus, actions et perfections de l'ame

Chapitre premier. Combien toutes les vertus sont aggreables a Dieu

Chapitre II. Que l'amour sacré rend les vertus excellemment plus aggreables a Dieu qu'elles ne le sont par leur propre nature

Chapitre III. Comme il y a des vertus que la presence du divin amour releve a une plus haute excellence que les autres

Chapitre IV. Comme le divin amour sanctifie encor plus excellemment les vertus quand elles sont prattiquees par son ordonnance et commandement

Chapitre V. Comme l'amour sacré mesle sa dignité parmi les autres vertus en perfectionnant la leur particulière

Chapitre VI. De l'excellence du prix que l'amour sacré donne aux actions issues de luy mesme, et a celles qui procèdent des autres vertus

Chapitre VII. Que les vertus parfaites ne sont jamais les unes sans les autres

Chapitre VIII. Comme la charité comprend toutes les vertus

Chapitre IX. Que les vertus tirent leur perfection de l'amour sacré

Chapitre X. Digression sur l'imperfection des vertus des payens

Chapitre XI. Comme les actions humaines sont sans valeur lhors qu'elles sont faites sans le divin amour

Chapitre XII. Comme le saint amour revenant en l'ame fait revivre toutes les œuvres que le péché avoit fait périr

Chapitre XIII. Comme nous devons reduire toute la prattique des vertus et de nos actions au saint amour

Chapitre XIV. Prattique de ce qui a esté dit au chapitre precedent

Chapitre XV. Comme la charité comprend en soy les dons du Saint Esprit

Chapitre XVI. De la crainte amoureuse des espouses: suite du discours commencé

Chapitre XVII. Comme la crainte servile demeure avec le divin amour

Chapitre XVIII. Comme l'amour se sert de la crainte naturelle, servile et mercenaire

Chapitre XIX. Comme l'amour sacré comprend les douze fruitz du Saint Esprit avec les huit beatitudes de l'Evangile

Chapitre XX. Comme le divin amour employe toutes les passions et affections de l'ame et les reduit a son obeissance

Chapitre XXI. Que la tristesse est presque tous-jours inutile, ains contraire au service du saint amour

Livre douziesme. Contenant quelques advis pour le progres de l'ame au saint amour

Chapitre premier. Que le progrès au saint amour ne depend pas de la complexion naturelle

Chapitre II. Qu'il faut avoir un désir continuel d'aymer

Chapitre III. Que pour avoir le désir de l'amour sacré il faut retrancher les autres désirs

Chapitre IV. Que les occupations légitimés ne nous empeschent point de prattiquer le divin amour

Chapitre V. Exemple très amiable sur ce sujet

Chapitre VI. Qu'il faut employer toutes les occasions presentes en la prattique du divin amour

Chapitre VII. Qu'il faut avoir soin de faire nos actions fort parfaitement

Chapitre VIII. Moyen general pour appliquer nos œuvres au service de Dieu

Chapitre IX. De quelques autres moyens pour appliquer plus particulierement nos œuvres a l'amour de Dieu

Chapitre X. Exhortation au sacrifice que nous devons faire a Dieu de nostre franc arbitre

Chapitre XI. Des motifs que nous avons pour le saint amour

Chapitre XII. Methode tres utile pour employer ces motifs

Chapitre XIII. Que le mont de Calvaire est la vraye académie de la dilection

Diverses Approbations de la première Edition du Traitté de l'Amour de Dieu

Approbations des docteurs

Consentement du procureur du roy

Permission de monsieur le lieutenant general

Privilege du roy

Appendice

Manuscrit de la première rédaction du Traitté de l’Amour de Dieu

(Livre I, Chapitre VIII)

(Livre I, Chapitre XII; Livre II, Chapitre XIV)

(Livre II, Chapitres VIII, XII, XIII, XXI)

(Chapitres XVIII, XIX)

(Chapitre XX)

(Livre IV, Chapitre II)

(Chapitres V, VI)

(Chapitre VI)

(Chapitre VII)

(Livre V, Chapitres II-IV)

(Livre VI, Chapitre I)

(Chapitre II). Du premier degre de l'orayson, nomme meditation

(Chapitres III, IV). Du second degre de l'orayson, nomme contemplation

(Chapitres V, VI). Ceci appartient au chapitre de la contemplation

(Chapitres VII-XI). De l'orayson de recueillement et de quietude

(Livre VII, Chapitres I, II). De l'union du cœur a son Dieu

(Chapitre III)

(Livre VI, Chapitre XII). De la liquefaction de l'ame, c'est a dire, comm'elle se fond en Dieu

(Chapitres XIII-XV). De la blesseure et langueur d'amour

(Livre X, Chapitres XII-XVI). Du zele

(Livre IX, Chapitre XVI)

(Livre VII, Chapitres IV-VIII)

(Chapitres IX-XIII). Du suprem'effect de l'amour, qui est de nous faire mourir et ceux qui sont mortz d'amour

(Livre VIII, Chapitre XIV)

(Livre IX, Chapitre I). De l'union de nostre volonte avec celle de Dieu en toutes choses generalement

(Chapitres III-VII)

(Chapitres IX, X)

(Chapitres XI-XV)

(Livre X, Chapitres III-VII; Livre I, Chapitres XIII, XIV; Livre II, Chapitres VIII, XXII)

(Livre XI, Chapitre VIII). Comme l'amour employe les vertus cardinales et premierement la prudence

(Chapitre XII)

(Livre XII, Chapitres VIII, IX; Livre XI, Chapitre IV)

Ordre du texte définitif comparé avec le Manuscrit de la première rédaction

Indication des possesseurs des Autographes connus du Traitté de l'Amour de Dieu.

Manuscrits du texte definitif

Manuscrits de la première rédaction (Appendice)

Glossaire des locutions et mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui qui se trouvent dans le Traitté de l'Amour de Dieu

Table des matières

 

 

6 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES - TOME VI-LES VRAYS ENTRETIENS SPIRITUELS

 

 

Préface

I. Origine et publication des Entretiens

II. Valeur doctrinale et littéraire des Entretiens

III. La présente Edition des Vrays Entretiens spirituels

Avis au lecteur

A nos cheres Sœurs en Nostre Seigneur nos Sœurs Religieuses de la Visitation Sainte Marie

Premier entretien. Auquel est declarée l'obligation des Constitutions de la Visitation de Sainte Marie, et les qualités de la devotion que les Religieuses cludit Ordre doivent avoir

Second entretien. Auquel on demande si l'on peut aller à Dieu avec une grande confiance, mesme ayant le sentiment de nostre misere, et comment ; et du parfait abandonnement de soy mesme

Troisiesme entretien. Sur la fuite de Nostre Seigneur en Egypte, où il est traitté de la fermeté que nous devons avoir parmi les accidens du monde

Quatriesme entretien. [I. De la cordialité. - II. De l'esprit d'humilité]

I. De la Cordialité. — Auquel on demande comme les Sœurs se doivent aymer d'un amour cordial, sans user neantmoins de familiarité indecente

Demande II. Que c'est de faire toutes choses en esprit d'humilité, ainsi que les Constitutions l'ordonnent

Cinquiesme entretien. De la Generosité

Sixiesme entretien. [De l'esperance]. Sur le depart des Sœurs de la Visitation qui s'en alloyent pour fonder une nouvelle maison de leur Institut

Septiesme entretien. Auquel les proprietés des colombes sont appliquées à l'ame religieuse par forme de loix

Huitiesme entretien. De la Desappropriation et despouillement de toutes choses

Neufviesme entretien. Auquel est traitté de la Modestie, de la façon de recevoir les corrections, et du moyen d'affermir tellement son esprit en Dieu que rien ne l'en puisse destourner

Dixiesme entretien. De l'Obeissance

Unziesme entretien. Sur le mesme sujet de l'Obeissance. De la vertu d'Obeissance

Douziesme entretien. De la Simplicité et Prudence religieuse

Treiziesme entretien. Des Regles et de l'esprit de la Visitation

Quatorziesme entretien. Contre le propre jugement et la tendreté que l'on a sur soy-mesme

Quinziesme entretien. Auquel on demande en quoy consiste la parfaite determination de regarder et suivre la volonté de Dieu en toutes choses, et si nous la pouvons trouver et suivre és volontés des Superieurs, égaux ou inferieurs, que nous voyons proceder de leurs inclinations naturelles ou habituelles ; et de quelques poincts notables touchant les confesseurs et predicateurs

Seiziesme entretien. Touchant les aversions ; comme il faut recevoir les livres, et de ce qu'il ne se faut point estonner de voir des imperfections aux personnes religieuses, ni mesmes aux Superieurs

Dix-septiesme entretien. Auquel on demande comment et par quel motif il faut donner sa voix, tant aux filles que l'on veut admettre à la Profes sion, qu'à celles que l'on reçoit au Novitiat

Dix-huitiesme entretien. Comment il faut recevoir les Sacremens et reciter le divin Office, avec quelques poincts touchant l'Oraison

Dix-neufviesme entretien. Sur les vertus de saint Joseph

Vingtiesme entretien. Auquel il est demandé quelle pretention nous devons avoir entrant en Religion

Vingt-uniesme entretien. Sur le document de ne rien demander, ne rien refuser

Approbation et Privilège de la première Edition des Vrays Entretiens spirituels

Approbation

Consentement

Commission

Privilege du Roy

Transport

Appendice

I. Entretiens qui ne se trouvent dans aucune édition antérieure des vrays entretiens spirituels

A. Recueil de ce que nostre bien-heureux Pere dit à nostre Sœur Claude Simplicienne, Religieuse en nostre Monastere d'Annessy

B. Des cinq degrés d'Humilité

C. Entretien de nostre bien-heureux Pere, plein de tres-belles et admirables sentences

D. Ce que nostre saint Fondateur nous dit dans son dernier voyage à Paris, en presence d'un de Messieurs ses freres et d'une autre personne de ses amis, nous disant a Dieu

E. Recueil des questions qui ont esté faites en nostre Monastere de Lyon, à nostre bien-heureux Pere

F. Dernier Entretien de nostre tres-saint et bien-heureux Pere, sur plusieurs questions que nos cheres Sœurs de Lyon luy firent deux jours avant sa bien-heureuse mort, le jour de saint Estienne, 1622

II. Passages des manuscrits et des colloques n'offrant aucune correspondance directe avec le texte définitif

A. Fragments relatifs aux Aversions

B. De l'Entretien de la Desappropriation

C. De l'Entretien de l'Esprit des Regles

D. De l'Entretien du Jugement propre

III. Fragments sur divers sujets

A. Comme il faut prendre garde que le desir que nous avons de tout quitter ne soit point vain et par flatterie

B. Extraits de l'Histoire de la Galerie

C. Extrait de l'Histoire inédite de la Fondation du 1er Monastere de Paris

D. Extrait de l'Histoire inédite de la Fondation du Monastère de Grenoble

E. Fragments d'Entretiens extraits de la Vie de saint François de Sales par le Père de la Rivière

Addition au premier Entretien

De la solide vertu

IV. Dédicace des vrays entretiens et pièces préliminaires des colloques

A. Epître dédicatoire de l'imprimeur des Vrays Entretiens

B. Epître dédicatoire de l'éditeur des Colloques

C. Advis au Lecteur

D. Approbation et Privilège

Glossaire des locutions et mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui qui se trouvent dans la nouvelle édition des Vrays Entretiens Spirituels

Table de correspondance des Vrays Entretiens Spirituels avec les manuscrits primitifs et les colloques

Dissertation sur la chronologie des Entretiens

Table des matières

 

 

7 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES. TOME VII. SERMONS - 1ER VOLUME

 

 

Avant-Propos

Avis au Lecteur

Première série. Sermons reproduits d'après les Autographes

I. Sermon pour la fête de la Pentecôte, 6 juin 1593

II. Sermon pour la fête de saint Pierre, 29 juin 1593

III. Sermon pour le jour de saint Pierre ad vincula, 1er août 1593

IV. Sermon pour le douzième Dimanche après la Pentecôte, 28 août 1593

V. Plan de sermon pour la fête de l'Exaltation de la sainte Croix, 14 septembre 1593, a Anessy

VI. Sermon pour le dix-huitième Dimanche après la Pentecôte, 10 octobre 1593

VII. Harangue pour la prise de possession de la Prévôté de Saint-Pierre de Genève

Première rédaction

Harangue pour la Prévôté, fin décembre 1593. Rédaction définitive

VIII. Plan d'un sermon pour la fête de la Circoncision, 1er janvier 1594 (Inédit)

IX. Autre plan de sermon pour la fête de la Circoncision (Inédit)

X. Sermon pour le Dimanche de la Septuagésime, 6 février 1594

XI. Sermon pour le Dimanche de la Sexagésime, 13 février 1594

XII. Exorde d'un sermon pour le commencement du Carême, fin février 1594 (Inédit)

Avant Propos

XIII. Fragment d'un sermon pour le jeudi après le premier Dimanche de Carême, 3 mars 1594 (Inédit)

XIV. Sermon pour le vendredi après le troisième Dimanche de Carême, 18 mars 1594 / Feria 6 Post 3. Dominicam Quadragesimæ

XV. Fragment d'un sermon pour le quatrième Dimanche de Carême, 20 mars 1594 / 4. Dom. Quadragesimæ

XVI. Sermon pour le Dimanche des Rameaux, 3 avril 1594

XVII. Sermon pour le mardi de Pâques, 12 avril 1594

XVIII. Sermon pour la fête de l'Invention de la sainte Croix, 3 mai 1594

XIX. Sommaire d'un sermon pour la fête de la Pentecôte, 29 mai 1594 (Inédit)

XX. Sommaire d'un sermon sur le Saint-Sacrement, 9-16 juin 1594 (Inédit)

XXI. Sermon pour le troisième Dimanche après la Pentecôte, 19 juin 1594

XXII. Exhortation au service de Dieu, 1594

XXIII. Sommaire d'un sermon sur la mission des Pasteurs de l'Eglise, 18 septembre 1594

Il faut estre envoyé

Deux sortes de mission

L'ordinaire comme se prouve

L'extraordinaire

L'extraordinaire n'est bonne sans l'adveu de l'ordinaire

Voyons maintenant en particulier de saint [Jean]

Ce grand, tesmoignage de nostre salut nous faict resjouir

XXIV. Sermon sur la visibilité de l'Eglise, fin septembre 1594

XXV. Sermon sur la perpétuité de l'Eglise, octobre 1594

XXVI. Sommaire d'un sermon sur la transsubstantiation et le Sacrifice de la Messe, fin octobre 1594

Le 2d, de la Messe

XXVII. Sermon pour le Dimanche de la Quinquagésime, 5 février 1595

XXVIII. Sermon sur la Salutation Angélique, 1595

XXIX. Sermon pour le quatrième Dimanche après Pâques, 23 avril 1595

XXX. Sermon pour la fête de la Sainte Trinité, 21 mai 1595

XXXI. Plan d'un sermon pour la fête de saint Pierre ès liens, 1er août 1595 (Inédit)

XXXII. Sommaire d'un sermon sur la sainte Eucharistie figurée et prédite dans l'Ancien Testament, 17 septembre 1595 (Inédit) / Dominica 18 Post Pentecosten

XXXIII. Notes pour un sermon sur les reliques des Saints, 1595 (Inédites)

XXXIV. Notes pour des sermons sur divers sujets, 1595

I — Sur le jugement dernier

II — Sur la très sainte Vierge

III — Sur la primauté de saint Pierre

XXXV. Plan d'un sermon, 1596 (Inédit)

La parole de Dieu

Anoncee et exposee de vive voix

Par ceux qui en ont charge de Dieu

XXXVI. Notes pour un sermon sur la présence réelle de Notre-Seigneur dans l'Eucharistie, 13 avril 1596 (Inédites)

XXXVII. Sermon pour la fête du Saint-Sacrement, 13 juin 1596 (Inédit)

XXXVIII. Sommaire d'un sermon pour le Dimanche dans l'octave du Saint-Sacrement, 16 juin 1596 (Inédit)

XXXIX. Fragment d'un sermon pour le jour de l'octave du Saint-Sacrement, 20 juin 1596 (Inédit)

XL. Notes pour des sermons sur la sainte Eucharistie, 1596 (Inédites)

XLI. Sermon pour le Dimanche de la Sexagésime, 9 février 1597

Attention

Humilité

XLII. Sermon pour une Dédicace, mars-mai 1597

XLIII. Sermon dogmatique sur la sainte Eucharistie, juillet 1597

XLIV. Second sermon sur le même sujet, juillet 1597

XLV. Troisième sermon sur le même sujet, juillet 1597

Raysons des Catholiques

XLVI. Fragments et notes de sermons sur divers sujets, 1595-1597

I — Sur saint Pierre

II — Sur le désir que Dieu a de notre salut

III — Sur le souvenir de la Passion

IV — Sur l'office des Pasteurs

V — Sur la nature de l'adoration

VI — Sur le culte des Saints

XLVII. Notes pour des sermons sur divers sujets, 1598-1601

I — Sur la correspondance à la grâce

II — Sur la mortification produite par l'amour

III — Sur la pénitence

IV — Sur le même sujet

V — Sur l'amour de Dieu et du prochain

VI — Sur le souvenir de la Croix et de la Passion

XLVIII. Sommaire d'un sermon pour le Dimanche dans l'octave de l'Epiphanie, 7 janvier 1601 (Inédit)

XLIX. Notes d'un sermon pour le Dimanche de la Sexagésime, 25 février 1601 (Inédites)

L. Plan d'un sermon pour le premier Dimanche de Carême, 11 mars 1601

LI. Plan d'un sermon pour le vendredi après le quatrième Dimanche de Carême, 6 avril 1601

LII. Notes d'un sermon pour la fête de Pâques, 22 avril 1601 (Inédites)

LIII. Notes d'un sermon pour le jeudi de Pâques, 26 avril 1601

LIV. Fragment, d'un plan de sermon pour le sixième Dimanche après la Pentecôte, 22 juillet 1601 (Inédit)

LV. Plan d'un sermon pour la fête de saint Jacques le Majeur, 25 juillet 1601 (Inédit)

LVI. Sommaire d'un sermon pour le huitième Dimanche après la Pentecôte, 5 août 1601 (Inédit) / Dominica 8. Post Pentecosten

LVII. Plan d'un sermon pour la fête de l'Assomption, 15 août 1601 (Inédit)

LVIII. Fragments sur divers sujets, mars-avril 1602 (Inédits)

I — De l'obligation de servir Dieu

II — L'amour pur exclut tout partage

LIX. Oraison funèbre du duc de Mercœur

Epître dédicatoire a tres illustre et tres vertueuse princesse, mademoyselle Françoise de Lorraine, fille unique de feu monseigneur le duc de Mercœur.

Oraison funèbre sur le trespas de tres haut et tres illustre prince Philippe Emmanuel de Lorraine duc de Mercœur et de Penthevre, pair de France prince du saint Empire et de Martigues, etc. lieutenant general de l'empereur en ses armees d'hongrie faitte et prononcee en la grande eglise de Nostre Dame de Paris le 27 avril 1602 par messire François de Sales, coadjuteur et esleu evesque de Geneve

LX. Plans de deux sermons pour la Nativité de saint Jean-Baptiste, 23, 24 juin 1602 (Inédits)

LXI. Sermon pour la fête de l'Assomption, 15 août 1602

LXII. Plan d'un panégyrique de saint Louis, roi de France, 25 août 1602

LXIII. Notes pour un sermon sur saint Louis, roi de France, fin août 1602 (Inédites)

LXIV. Notes pour un sermon sur l'humilité et la chasteté, fin août 1602 (Inédites)

LXV. Sommaire d'un sermon sur le jugement dernier, 1602

Table de correspondance de cette nouvelle Edition avec les précédentes, et indication de la provenance des Manuscrits

Glossaire des locutions et des mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui qui se trouvent dans le premier volume des Sermons de saint François de Sales

Table des matières

 

 

8 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES - TOME VIII-VOL.2-SERMONS

 

 

Avant-Propos

Avis au Lecteur

Première série. Sermons reproduits d'après les autographes

LXVI. Sommaire d'un sermon pour le mercredi après le premier Dimanche de Carême

LXVII. Fragment d'un sermon pour le vendredi après le premier Dimanche de Carême

LXVIII. Plan d'un sermon pour le lundi après le deuxième Dimanche de Carême

LXIX. Plan d'un sermon pour le mercredi après le deuxième Dimanche de Carême

LXX. Plan d'un sermon sur la sainte Communion, 1604

LXXI. Plan d'un sermon pour le Dimanche de la Passion, 12 mars 1606

LXXII. Plan d'un sermon pour la fête de l'Ascension, 24 mai 1607

LXXIII. Fragment d'un sermon pour le premier Dimanche de l'Avent, 30 novembre 1608

LXXIV. Plan d'un sermon pour la fête de l'Immaculée Conception de la Sainte Vierge, 8 décembre

LXXV. Fragment d'un sermon pour la fête de saint Jean l'Evangéliste, 27 décembre 1608

LXXVI. Plan d'un sermon pour l'octave des saints Innocents, 4 janvier 1609

LXXVII. Plan d'un sermon pour la fête de l'Epiphanie, 6 janvier 1609

LXXVIII. Sermon pour le mercredi des Cendres, 4 mars

LXXIX. Sommaire d'un sermon pour le premier Dimanche de l'Avent, 29 novembre 1609

LXXX. Sommaire d'un sermon pour le premier Dimanche de l'Avent, 28 novembre 1610

LXXXI. Fragment d'un sermon pour le deuxième Dimanche de l'Avent, 5 décembre 1610

LXXXII. Fragment d'un sermon pour le premier Dimanche de l'Avent, 27 novembre 1611

LXXXIII. Fragment d'un sermon pour le deuxième Dimanche de l'Avent, 4 décembre 1611

LXXXIV. Sermon pour le mercredi des Cendres, 7 mars 1612

LXXXV. Plan d'un sermon pour la fête de saint Joseph, 19 mars 1612

LXXXVI. Plan d'un sermon pour le lundi après le quatrième Dimanche de Carême, 2 avril 1612

LXXXVII. Plan d'un sermon pour le vendredi après le quatrième Dimanche de Carême, 6 avril 1612

LXXXVIII. Sommaire d'un sermon sur la sainte Croix, 30 avril 1612

LXXXIX. Plan d'un sermon pour la fête de l'Assomption de la Sainte Vierge, 15 août 1612

XC. Plan d'un sermon pour le dix-neuvième Dimanche après la Pentecôte, 21 octobre 1613

XCI. Fragment d'un sermon pour la fête de la Purification, 2 février 1613

XCII. Plan d'un sermon pour le quatrième Dimanche après Pâques, 5 mai 1613

XCIII. Plan d'un sermon pour la fête de la Pentecôte, 26 mai 1613

XCIV. Exorde d'un sermon pour le troisième Dimanche de l'Avent, 15 décembre 1613

XCV. Plan d'un sermon pour la veille de Noël, 24 décembre 1613

XCVI. Plan d'un sermon pour la fête de saint Joseph, 19 mars 1614

XCVII. Plan d'un sermon pour la fête de l'Assomption de la Sainte Vierge, 15 août 1614

XCVIII. Plan d'un sermon pour la fête de la Nativité de la Sainte Vierge, 8 septembre 1614

XCIX. Plan d'un sermon pour le vingt-et-unième Dimanche après la Pentecôte, 12 octobre 1614

C. Plan d'un sermon pour le vingt-troisième Dimanche après la Pentecôte, 26 octobre 1614

CI. Sommaire d'un panégyrique de saint Charles Borromée, 4 novembre 1614

CII. Plan d'un sermon pour la veille de Noël, 24 décembre 1614

CIII. Sommaire d'un sermon pour la fête de l'Epiphanie, 6 janvier 1615

CIV. Fragment d'un sermon pour le vendredi après le deuxième Dimanche de Carême, 20 mars 1615

CV. Fragment d'un sermon pour le troisième Dimanche de Carême, 22 mars 1615

CVI. Plan d'un sermon pour le vendredi après le Dimanche de la Passion, 10 avril 1615

CVII. Fragment d'un sermon à l'occasion de prières publiques, mai 1615

CVIII. Sommaire d'un sermon sur la Pénitence

CIX. Sommaire d'un sermon pour la fête de la Purication, 2 février 1616

CX. Paraphrase du Psaume CXXIV, juillet 1616

CXI. Fragment d'une homélie sur l'histoire de Jacob, 1616

CXII. Seconde homélie sur le même sujet, 1616

CXIII. Fragment d'une autre homélie sur le même sujet, 1616

CXIV. Sermon préliminaire sur le Benedictus pour le premier dimanche de l'Avent

CXV. Sommaire d'un sermon sur le premier verset du Benedictus, pour le deuxième Dimanche de l'Avent, 4 décembre 1616

CXVI. Sermon sur le deuxième verset du Benedictus, 5 décembre 1616

CXVII. Plan d'un autre sermon sur le deuxième verset du Benedictus

CXVIII. Plan d'un autre sermon sur le deuxième verset du Benedictus, Avent 1616

CXIX. Plan d'un sermon sur le cinquième verset du Benedictus, Avent 1616

CXX. Recueil de notes pour le Carême de Grenoble, 1617

CXXI. Sommaire d'un sermon pour le premier Dimanche de Carême, 12 février 1617

CXXII. Plan d'un sermon pour le lundi après le premier Dimanche de Carême, 13 février 1617

CXXIII. Plan d'un sermon pour le mardi après le premier Dimanche de Carême, 14 février 1617

CXXIV. Plan d'un sermon pour le mercredi après le premier Dimanche de Carême, 15 février 1617

CXXV. Plan d'un sermon pour le jeudi après le premier Dimanche de Carême, 16 février 1617

CXXVI. Plan d'un sermon pour le vendredi après le premier Dimanche de Carême, 17 février 1617

CXXVII. Plan d'un sermon pour le deuxième Dimanche de Carême, 19 février 1617

CXXVIII. Plan d'un sermon pour le lundi après le deuxième Dimanche de Carême, 20 février 1617

CXXIX. Plan d'un sermon pour le mardi après le deuxième Dimanche de Carême, 21 février 1617

CXXX. Plan d'un sermon pour le mercredi après le deuxième Dimanche de Carême, 22 février 1617

CXXXI. Plan d'un sermon pour le jeudi après le deuxième Dimanche de Carême, 23 février 1617

CXXXII. Plan d'un sermon pour le vendredi après le deuxième Dimanche de Carême, 24 février 1617

CXXXIII. Plan d'un sermon pour le troisième Dimanche de Carême, 26 février 1617

CXXXIV. Plan d'un sermon pour le lundi après le troisième Dimanche de Carême, 27 février 1617

CXXXV. Plan d'un sermon pour le mardi après le troisième Dimanche de Carême, 28 février 1617

CXXXVI. Plan d'un sermon pour le mercredi après le troisième Dimanche de Carême, 1er mars 161

CXXXVII. Plan d'un sermon pour le jeudi après le troisième Dimanche de Carême, 2 mars 1617

CXXXVIII. Plan d'un sermon pour le lundi après le quatrième Dimanche de Carême, 6 mars 1617

CXXXIX. Plan d'un sermon pour le mercredi après le quatrième Dimanche de Carême, 8 mars 1617

CXL. Plan d'un sermon pour le jeudi après le quatrième Dimanche de Carême, 9 mars 1617

CXLI. Sermon pour le jeudi après le premier Dimanche de Carême, 8 mars 1618

CXLII. Sermon pour le vendredi après le premier Dimanche de Carême, 9 mars 1618

CXLIII. Sommaire d'un sermon pour le deuxième Dimanche de Carême, 11 mars 1618

CXLIV. Plan d'un sermon pour le lundi après le deuxième Dimanche de Carême, 12 mars 1618

CXLV. Sermon pour la Nativité de saint Jean-Baptiste, 24 juin 1618

CXLVI. Sermon pour la Nativité de saint Jean-Baptiste, 24 juin 1618

CXLVII. Sommaire d'un sermon pour la fête de l'Assomption de la Sainte Vierge, 15 août 1618

CXLVIII. Recueil de notes pour l'Avent, décembre 1618

CXLIX. Sommaire d'un sermon pour le troisième Dimanche de l'Avent, 15 décembre 1618

CL. Plan d'un panégyrique de sainte Geneviève, 3 janvier 1619

CLI. Notes d'un sermon pour la fête du Saint Sauveur, 4 février 1619

CLII. Sommaire d'un sermon pour le Dimanche de la Septuagésime, 16 février 1620

CLIII. Notes d'un sermon pour le jeudi après le deuxième Dimanche de Carême, 11 mars 1621

CLIV. Sermon pour la fête de saint Joseph, 19 mars 1621

CLV. Sommaire d'un sermon pour la fête de l'Assomption de la Sainte Vierge, 15 août 1621

CLVI. Sermon pour la fête de saint Philippe et de saint Jacques, et pour le cinquième Dimanche après Pâques, 1er mai 1622

CLVII. Recueil de notes sur divers sujets

CLVIII. Sermon pour la fête de l'Exaltation de la sainte Croix

CLIX. Fragment d'un sermon pour la fête de l'Ascension

CLX. Sermon pour le Dimanche de Quasimodo, sur les cinq Plaies de Notre-Seigneur Jésus-Christ

Table de provenance des Autographes reproduits dans ce volume

Ordre des Sermons dans le grand Manuscrit de Turin

Glossaire des locutions et des mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui qui se trouvent dans le deuxième volume des Sermons de Saint François de Sales

Table des matières

 

 

 

9 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES. TOME. IX. SERMONS - VOLUME III

 

 

Avant-Propos

Seconde série. Sermons recueillis par les Religieuses de la Visitation

I. Sermon pour la veille de Noël, 24 décembre 1613

II. Sermon pour la fête de saint Blaise, sur le mystère de la Purification et le renoncement évangélique, 8 février 1614

III. Fragment d'un sermon pour le premier Dimanche de Carême, 16 février 1614 (Inédit)

IV. Sermon pour le deuxième Dimanche de Carême, 23 février 1614 (Inédit)

V. Sermon pour le Dimanche des Rameaux, 23 mars 1614 (Inédit)

VI. Sermon pour le Vendredi-Saint, 28 mars 1614

VII. Sermon pour le troisième Dimanche de Carême, 22 mars 1615

VIII. Sermon pour le quatrième Dimanche de Carême, 29 mars 1615

IX. Sermon pour le Dimanche de la Passion, 5 avril 1615

X. Sermon pour le Dimanche des Rameaux, 12 avril 1615

XI. Sermon pour la fête de saint Jean Porte-Latine, 6 mai 1616 ou 1617

XII. Sermon de Vêture pour la fête de saint Claude, 6 juin 1617

XIII. Sermon de Vêture pour la fête de Notre-Dame des Neiges, 5 août 1617

XIV. Sermon de Profession pour la fête de l'Archange saint Michel, 29 septembre 1617 (Inédit)

XV. Sermon pour la fête de la Toussaint, 1er novembre 1617

XVI. Sermon pour la fête de la Présentation de la Sainte Vierge, 21 novembre 1617

XVII. Sermon de Vêture pour la veille de l'Epiphanie, 5 janvier 1618

XVIII. Sermon de Profession pour le vendredi dans l'octave de la Pentecôte, 8 juin 1618 (Inédit)

XIX. Sermon pour la fête de la Visitation de la Sainte Vierge, 2 juillet 1618

XX. Sermon de Vêture pour la fête de sainte Anne, 26 juillet 1618

XXI. Sermon pour la fête de l'Assomption de la Sainte Vierge, 15 août 1618

XXII. Sermon pour le dix-septième Dimanche après la Pentecôte coïncidant avec l'anniversaire de la Dédicace de l'église de la Visitation, 30 septembre 1618

XXIII. Sermon pour une Vêture, 9 octobre 1618 (Inédit)

XXIV. Sermon de Vêture pour le lundi de la dix-neuvième semaine après la Pentecôte, 15 octobre 1618 (Inédit)

XXV. Sermon pour la fête de saint Côme et de saint Damien, 27 septembre 1619

XXVI. Sermon pour la fête de la Présentation de la Sainte Vierge, 21 novembre 1619

XXVII. Sermon de Profession pour la fête de saint Ambroise, 7 décembre 1619 (Inédit)

XXVIII. Sermon pour la fête de la Purification, 2 février 1620

XXIX. Sermon pour le Vendredi-Saint, 17 avril 1620

XXX. Sermon pour le mardi de Pâques, 21 avril 1620

XXXI. Sermon de Vêture pour le Dimanche de Quasimodo, 26 avril 1620 (Inédit)

XXXII. Sermon pour la fête de la Pentecôte, 7 juin 1620

XXXIII. Sermon pour la fête de saint Augustin, 28 août 1620

XXXIV. Sermon de Vêture et de Profession pour la fête de saint Nicolas de Tolentin, 10 septembre 1620

XXXV. Sermon pour une Vêture, 17 octobre 1620 (Inédit)

XXXVI. Sermon pour la fête de la Toussaint, 1er novembre 1620

XXXVII. Sermon pour la fête de la Présentation de la Sainte Vierge, 31 novembre 1620

XXXVIII. Sermon pour le deuxième Dimanche de l'Avent, 6 décembre 1620

XXXIX. Sermon pour le troisième Dimanche de l'Avent, 13 décembre 1620

XL. Sermon pour le quatrième Dimanche de l'Avent, 20 décembre 1620

XLI. Sermon pour la veille de Noël, 24 décembre 1620

XLII. Sermon sur le premier verset du Cantique des Cantiques

Table de correspondance de cette nouvelle Edition avec les précédentes, et indication de la provenance des Manuscrits

Glossaire des locutions et des mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui qui se trouvent dans le troisième volume des Sermons de saint François de Sales

Table des matières

 

 

10 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES. TOME X. SERMONS - VOLUME IV

 

 

Etude sur saint François de Sales Prédicateur

I. Formation oratoire et vie apostolique de saint François de Sales

II. Saint François de Sales Maître de l'éloquence sacrée

III. Saint François de Sales Modèle de l'éloquence sacrée

IV. Saint François de Sales Restaurateur de l'éloquence sacrée

Auteurs postérieurs au XIIIe siècle mentionnés par saint François de Sales dans ses Sermons

I. — Catholiques

II — Hérétiques

Avis au Lecteur

Seconde série. Sermons recueillis par les Religieuses de la Visitation

XLIII. Sermon pour le deuxième Dimanche après l'Epiphanie coïncidant avec la fête de saint Antoine Abbé, 17 janvier 1621

XLIV. Sermon de Vêture pour la fête de sainte Brigitte, Vierge, 1er février 1621 (Inédit)

XLV. Sermon de Vêture pour le quatrième Dimanche de Carême, 21 mars 1621 (Inédit)

XLVI. Sermon de Profession pour la fête de l'Annonciation, 25 mars 1621

Addition donnee par l'editeur de 1641

XLVII. Sermon pour la fête de la Visitation de la Sainte Vierge, 2 juillet 1621

XLVIII. Sermon de Vêture pour la fête de sainte Marie-Madeleine, 22 juillet 1621

XLIX. Sermon pour la fête de saint Augustin, 28 août 1621 (Inédit)

L. Sermon de Profession pour la fête de saint Luc, 18 octobre 1621

LI. Sermon pour la fête de la Toussaint, 1er novembre 1621

LII. Sermon pour la fête de la Circoncision, 1er janvier 1622

LIII. Sermon pour la fête de la Purification, 2 février 1622

LIV. Sermon pour le Mercredi des Cendres, 9 février 1622

LV. Sermon pour le premier Dimanche de Carême, 13 février 1622

LVI. Sermon pour le jeudi après le premier Dimanche de Carême, 17 février 1622

LVII. Sermon pour le deuxième Dimanche de Carême, 20 février 1622

LVIII. Sermon pour le jeudi après le deuxième Dimanche de Carême coïncidant avec la fête de saint Mathias, 24 février 1622

LIX. Sermon pour le troisième Dimanche de Carême, 27 février 1622

LX. Sermon pour le jeudi après le troisième Dimanche de Carême, 3 mars 1622

LXI. Sermon pour le quatrième Dimanche de Carême, 6 mars 1622

LXII. Sermon pour le jeudi après le quatrième Dimanche de Carême, 10 mars 1622

LXIII. Sermon pour le Dimanche de la Passion, 13 mars 1622

LXIV. Sermon pour le Dimanche des Rameaux, 20 mars 1622

LXV. Sermon pour le Vendredi-Saint, 25 mars 1622

LXVI. Sermon pour la fête de saint Léger, sur le renoncement évangélique, 2 octobre 1622 (Inédit)

LXVII. Sermon pour la fête de l'Immaculée Conception de la Sainte Vierge, 8 décembre 1622

LXVIII. Sermon pour la fête de saint Thomas, 21 décembre 1622

LXIX. Sermon pour la fête de Noël, prononcé à la Messe de minuit, 25 décembre 1622 (Inédit)

LXX. Sermon pour la fête de la Pentecôte

Appendice. Sermons autographes communiques après l'impression de la première série

I. Exorde d'un sermon pour le Lundi de Pâques, 11 avril 1594 (Inédit)

II. Sommaire d'un sermon sur le Saint-Sacrement, 1594 (Inédit)

Introduction

2e Preuve

1re proprieté du pain

Deux dissimilitudes

2e [proprieté]

Deux dissimilitudes

Conclusion

Confirmation

Second point

Table de correspondance de cette nouvelle Edition avec les précédentes, et indication de la provenance des Manuscrits

Table des extraits des Sermons recueillis insérés dans les Entretiens

Glossaire des locutions et des mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui qui se trouvent dans le quatrième volume des Sermons de saint François de Sales

Table des matières

Table de concordance des Sermons selon l'ordre liturgique et selon l'ordre chronologique

Propre du temps

Propre des Saints

Sermons de Vêture

Sermons de Profession

Sujets divers sur la sainte Eucharistie

Sur l'Église

Sur la passion. la Sainte Vierge et les Saints

Verites et vertus chrétiennes

Discours de circonstance

 

 

 

11 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES. TOME XI- LETTRES — VOLUME I

 

 

Avant-Propos

Lettre-circulaire de S. Em. le Cardinal Parecchi, Vicaire de Sa Sainteté, aux Evêques d'Italie

Avis au Lecteur

Lettres de saint François de Sales. Années antérieures a 1593

I. Au baron d'Hermance. Protestations de respect et de dévouement.

Ibis. A un ancien professeur (Minute inédite). Succès des armes du roi de Navarre. — Epidémie parmi les étudiants.

II. A Dom François de la Fléchère, prieur de Contamine et de Sillingy (Minute inédite). Regret de n'avoir pas reçu de réponse à ses lettres.

III. A un inconnu (Minute inédite). Remerciements pour une lettre reçue de lui.

IV. A un inconnu (Minute inédite). Témoignages de respect et d'affection.

V. A un gentilhomme (Minute inédite). Remerciements pour la bienveillance que lui témoigne ce gentilhomme et pour la lettre qu'il en a reçue.

VI. A un ami (Minute inédite). Assurances d'amitié. — Désir d'être connu d'un personnage de grand mérite. — Nouvelles d'un condisciple. — Message de son précepteur. — Un mot sur son frère Gallois.

Année 1593

VII. A un ancien condisciple (Minute inédite). Remerciements pour l'attention qu'a eue ce personnage de lui dédier ses thèses de théologie. — Espoir de le voir prochainement à Annecy.

VIII. Au régent Ménenc (Inédite). Excuses pour le retard mis à répondre à deux lettres. — Immunités assurées aux docteurs en droit et en médecine et aux maîtres d'école.

IX. Au sénateur Antoine Favre (Minute). Réponse affectueuse aux avances du sénateur Favre. — Regret de n'avoir pu le rencontrer lors de deux voyages faits à Chambéry. — Protestations d'estime et d'attachement.

X. Au même (Minute inédite). Remerciements pour lui avoir pro curé l'amitié de François Girard

XI. Au même (Minute). Exposition des mêmes pensées

XII. Au même (Minute). Prières publiques ordonnées à l'occasion de la détention du duc de Nemours ; sermon prononcé à cette occasion. — Naissance de Jeanne de Sales. — Affaire litigieuse d'un paysan de Thorens. — Témoignages d'affection. — Désir de le voir prochainement

XIII. Au même (Minute). Sentiments qui se pressent dans l'âme du Saint à l'approche de son ordination sacerdotale

Année 1594

XIV. Au même (Minute). Espoir d'une prochaine réunion à Sales. — M. et Mme de Boisy contraints de s'absenter à cette époque. — Envoi d'une lettre de M. de Montrottier. — Le Saint part pour Seyssel où il doit prêcher le Dimanche suivant

XV. Au même (Minute). Rendez-vous à Faverges. — Salutations faites à M. de Montrottier de la part du sénateur Favre

XVI. Au même (Minute inédite). Excuses au sujet d'une lettre écrite à la hâte. — Remerciements pour celle que le Saint a reçue du Sénateur

XVII. Au même (Minute inédite). Recommandation en faveur de Mme de Ville. — Eloge du P. Chérubin

XVIII. Au même (Minute). Envoi d'une lettre de Mgr de Granier

XIX. Au même (Minute). La brièveté de cette lettre est occasionnée par le départ précipité du porteur. — Témoignages d'affection

XX. Au même (Minute). Remerciements pour la protection accordée à diverses personnes. — Attente de la prochaine visite du Sénateur

XXI. Au même (Minute inédite). Désir de profiter des nombreuses occasions que procurera la belle saison pour se voir plus fréquemment. — Nouvelles de plusieurs amis communs

XXII. Au même (Minute). Prochaine réunion du synode diocésain. — Obstacle imprévu qui a empêché le Saint de se rendre à Chambéry. — Ses regrets en apprenant que le Sénateur est allé inutilement à sa rencontre

XXIII. Au même. Projet d'un pèlerinage à l'église de la Sainte-Croix d'Aix. — Ordre que doivent suivre pendant le trajet les pèlerins d'Annecy et de Chambéry

XXIV. Au même (Minute). Le Sénateur est attendu à Annecy ; plusieurs maisons lui sont offertes. — Il est instamment prié d'amener sa femme

XXV. Au même (Minute). Déception du Saint et de ses amis en ne voyant pas arriver le Sénateur. — Le Prévôt va prêcher à La Roche

XXVI. A François Girard, Prévôt de l'Église Notre-Dame de Bourg (Minute). Gracieuses excuses de n'avoir pas écrit plus tôt. — Le Saint est à Hautecombe avec le sénateur Favre

XXVII. Au sénateur Antoine Favre (Minute). Compliments affectueux

XXVIII. Aux fils du sénateur Antoine Favre (Minute inédite). Remerciements pour une lettre reçue d'eux. — Encouragements à suivre les exemples de leur père. — Message pour leur mère

XXIX. Au sénateur Antoine Favre (Minute inédite). Explications amicales. — Remerciements pour l'envoi de Méditations sur la pénitence

XXX. Au même (Minute inédite). Les prévenances d'un ami commun attribuées à la recommandation du Sénateur. — Désir de se procurer quelques formules de prières

XXXI. A François Girard, Prévôt de l'Église Notre-Dame de Bourg (Minute). Congratulations pour le zèle qu'il déploie au service de Jésus crucifié, et pour son agrégation à la Confrérie de la Sainte Croix

XXXII. A un gentilhomme de la cour du duc de Savoie (Minute). Prière d'intervenir auprès du duc de Savoie en faveur du Chapitre de Genève

XXXIII. Au sénateur Antoine Favre (Minute). Nouvelles de la mission du Chablais. — Premières difficultés suscitées par les ministres protestants. — Energique résolution du Saint

XXXIV. A un religieux (Fragment inédit)

XXXV. A Monseigneur Claude de Granier, Évêque de Genève. Endurcissement des hérétiques. — Aveu des ministres en faveur des missionnaires

XXXVI. Au senateur Antoine Favre (Inédit). Heureux présages pour le succès de la mission du Chablais

XXXVII. Au même (Minute). Témoignages d'estime et de reconnaissance pour le P. Chérubin. — Envoi de plusieurs lettres. — Premiers fruits des prédications

XXXVIII. A Monseigneur Alphonse Delbene, Évêque d'Albi (Minute). Protestations de respect et de dévouement

XXXIX. Au sénateur Antoine Favre (Fragment). Prédications de l'Avent

XL. A un curial (Minute). Réponse obligeante à la demande de quelque service

XLI. Au père Antoine Possevin, de la Compagnie de Jésus (Minute). Assurance de respectueux attachement. — Le Saint parle de son ordination et de ses débuts dans le ministère

Année 1595

XLII. Au sénateur Antoine Favre (Minutes inédites). Commencement de la rédaction des Controverses

XLIII. Au même (Minute inédite). Ingénieuses excuses pour un silence trop prolongé

XLIV. Au même (Minute inédite). Difficultés qu'offre la rédaction des Controverses

XLV. Au même (Inédite). Détermination de lutter intrépidement contre l'hérésie. — Avis du P. Chérubin pour assurer le succès de la mission

XLVI. A Monsieur de Boisy son père. Courage invincible en face des dangers que présente la mission du Chablais

XLVII. A Monseigneur Claude de Granier, Évêque de Genève. Difficulté et lenteur des conversions

XLVIII. Au père Antoine Possevin, de la Compagnie de Jésus (Minute). Témoignages de reconnaissance et désir d'une prochaine entrevue. — Etat des affaires religieuses en Chablais. — Nouvelles intimes

XLIX. Au sénateur Antoine Favre. Eloge d'un ouvrage du P. Possevin. — Motifs qui retardent la conversion de Pierre Poncet. — Présents des PP. Possevin et Chérubin. — Encouragements reçus d'un ami au sujet de la mission

L. Au même (Minute). L'avocat Poncet promet d'abjurer prochainement le protestantisme

LI. Au même (Minute). Arbitrage du Sénateur réclamé par le Chapitre de Genève et un ecclésiastique qui demande à en faire partie

LII. Au même (Minute). Visite à Sales. — Remerciements pour l'envoi de la Centurie premiere de Sonnets

LIII. Au même (Minute inédite). Emotion causée par le malheur d'un ami commun ; vif désir de défendre sa cause. — Eloge de l'ouvrage du Sénateur. — Pénible situation du Saint en Chablais

LIV. Au Bienheureux Pierre Canisius de la Compagnie de Jésus. Vénération qu'inspire sa vertu. — Désir d'entrer en relations avec lui. — Nouvelles de la mission ; conversion de Pierre Poncet. — Question de controverse

Minute de la lettre précédente

LV. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin (Minute). Violation des immunités ecclésiastiques ; le Saint sollicite l'intervention du Nonce auprès du duc de Savoie

LVI. Au Chanoine Gallois de Monthoux (Inédite). Recommandation en faveur de l'abbé de Ronis

LVII. Au sénateur Antoine Favre (Minute). Souffrances du saint Apôtre ; il désire s'adjoindre d'autres missionnaires. — Remerciements pour un ouvrage de Sponde ; calomnies des hérétiques contre ce personnage et contre Pierre Poncet. — Sentiments de foi et de confiance

LVIII. Au même (Minute inédite). Troubles qui régnent à Annecy

LIX. Au même (Minute). Ebranlement qui se produit parmi les héretiques ; ingénieuse tactique du Saint pour les provoquer à la discussion

LX. Au même (Minute inédite). Attente de quelques lettres attardées. — Allusion à la bénédiction apostolique envoyée à Henri IV. —Suite du travail des Controverses. — Accueil fait par les hérétiques à la Centurie premiere. — L'avocat de Prez adresse des vers à l'auteur

LXI. Au même (Inédite). Prochain envoi d'une partie de son introduction au Code Fabrien. — Question de droit

LXII. Au père Antoine Possevin, de la Compagnie de Jésus (Inédite). Nécessité pour le Saint d'obtenir la permission de lire les livres hérétiques. — Remarques sur les Institutions de Calvin et sur un ouvrage de Théodore de Bèze. — Témoignages de respectueuse confiance

LXIII. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Exposé des mesures à prendre pour assurer la conversion du Chablais. — Heureuse influence de M. d'Avully

Minute de la lettre précédente

Année 1596

LXIV. Au sénateur Antoine Favre (Inédite). Rencontre avec Martinengo. — Visite du Saint à sa famille et au baron de Chevron. — Bienveillance que manifestent à son égard le duc de Savoie et le Nonce apostolique. — Désir de recevoir le douzième Livre des Conjectures. — Encouragement à dédier à l'Evêque la Centurie seconde de Sonnets

LXV. A Monsieur Chavent (Minute inédite). Témoignages de reconnaissance et d'affection. — Eloignement du Saint pour les dignités ecclésiastiques

LXVI. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin (Minute). Joie qu'éprouvent les Savoisiens de la nomination du Nonce. — Récit de l'apostasie du Chablais et des tentatives faites pour la conversion de cette province. — Mesures à prendre pour en assurer le succès

LXVII. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Nécessité de rendre une des églises de Thonon au culte catholique. — Ebranlement général parmi les hérétiques du Chablais

LXVIII. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Instances pour obtenir l'intervention du Nonce auprès du duc de Savoie. — Opposition à redouter de la part des Chevaliers de Saint-Lazare. — On découvre en Chablais quantité de personnes possédées du démon

LXIX. Au sénateur Antoine Favre (Minute inédite). Ardent désir de voir le duc de Savoie effectuer un voyage projeté en Chablais. — Envoi d'une lettre pour le P. Chérubin

LXX. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Séjour à Annecy à l'occasion du synode. — Remerciements pour trois lettres reçues du Nonce. — Conversions qui s'opèrent en Chablais. — Nécessité d'y envoyer un nombre suffisant de prédicateurs, et de nommer aux cures des prêtres dignes de les occuper

LXXI. A Monsieur d'Avully. Envoi d'un commentaire de saint Jérôme. — Joie d'apprendre la conversion de Mme de Rovorée. — Attente de l'arrivée du duc à Thonon

Extrait du commentaire de Saint Jérôme

LXXII. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin (Minute inédite). Calomnies répandues à la cour de Savoie contre M. d'Avully et l'Apôtre du Chablais. — Abandon dans lequel on laisse ce dernier. — Désir de faire un voyage à Turin

LXXIII. Au même. Instances pour obtenir le rétablissement du culte catholique dans quelques paroisses du Chablais

LXXIV. Au sénateur Antoine Favre (Minute). Désir de lui voir accepter la charge de Président du Conseil de Genevois. — Délais apportés aux affaires du Chablais. — Projet d'un pèlerinage au tombeau de saint Claude

LXXV. A un cousin (Inédite). Témoignages d'affection. — Annecy est menacé de la peste. — Message pour le P. de Lorini

LXXVI. Au sénateur Antoine Favre (Inédite). Recommandation en faveur de M. de Coursinge

LXXVII. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Réclamations au sujet d'un legs fait à trois églises de Savoie

LXXVIII. Au sénateur Antoine Favre (Minute inédite). Espoir de solenniser à Thonon les fêtes de Noël. — Recommandation en faveur des nouveaux convertis de la paroisse de Mésinge

LXXIX. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Remerciements pour l'autorisation d'absoudre des cas réservés. — Conversions opérées en Chablais ; état des esprits dans cette province. — Calomnies répandues contre M. d'Avully. — Nomination du nouvel Abbé d'Abondance

LXXX. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Opposition apportée par les syndics de Thonon à l'érection d'un autel, — Combien la protection du duc est nécessaire aux nouveaux Catholiques. — Conversion d'un ministre protestant

LXXXI. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Instances pour obtenir la protection du Nonce auprès du duc de Savoie

Année 1597

LXXXII. A Monsieur Bochut, Curé d'Ayse (Fragment inédit). Invitation à venir desservir la paroisse de Thonon

LXXXIII. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Minute inédite). Erection d'un autel dans l'église Saint-Hippolyte. — Recommandation en faveur du ministre Petit. — Combien il importe que les Chevaliers de Saint-Lazare cèdent les revenus ecclésiastiques qu'ils détiennent en Chablais

LXXXIV. Au Conseil des Chevaliers des Saints Maurice et Lazare (Minute inédite). Instances afin d'obtenir que les revenus ecclésiastiques dont les Chevaliers jouissent en Chablais soient affectés au rétablissement du culte catholique

LXXXV. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin (Minute inédite). Excuses pour le délai mis à répondre aux lettres du Nonce. — Proposition d'une conférence publique avec les ministres. — Instante prière de lui obtenir la collaboration du P. Chérubin, du P. Esprit et de plusieurs autres missionnaires. — Moyens à prendre pour fournir aux frais de la mission

LXXXVI. Au même (Minute). Lettres reçues du Nonce. — Remerciements pour la protection accordée à trois églises de Savoie. — Eloge du chevalier Bergera. — Difficultés qui retardent l'établissement des curés en Chablais. — Pauvreté des paroisses. — Prétentions injustes des Chevaliers des Saints Maurice et Lazare relativement à la nomination des curés. — Pension due au prédicateur d'Evian

LXXXVII. Au même (Minute inédite). Protestations d'obéissance et de dévouement. — Nouvel exposé des difficultés de la mission. — Promesse faite par les Religieux d'Ainay. — Prédication du Saint à Cervens. — Destination du chanoine Roget. — Les hérétiques prétendent retirer à M. d'Avully la dignité de juge de leur consistoire

LXXXVIII. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Demande de secours pour des indigents. — Requête en faveur de quelques hameaux des Allinges. — Menées des protestants contre M. d'Avully

LXXXIX. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin (Inédite). Installation d'un curé à Cervens. — Eloge de M. de Blonay

XC. Au même (Minute inédite). Mesures à prendre pour pourvoir à la subsistance des curés du Chablais. — Voyage du chanoine Louis de Sales à Genève. — Désignation des PP. Capucins et Jésuites dont le concours serait le plus utile à la mission ; frais que nécessiterait leur entretien

XCI. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Minute inédite). Instances pour obtenir quelques libéralités déjà sollicitées en faveur de nouveaux Catholiques

XCII. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Difficultés que présente la mission du Chablais. — Intérêt du Pape pour cette œuvre. — Il est urgent de réformer quelques abbayes de la contrée

XCIII. A Sa Sainteté Clement VIII. Entrevue avec Théodore de Bèze ; endurcissement de ce vieillard. — Tyrannie exercée par les Genevois sur les Catholiques. — Espoir d'obtenir la liberté de conscience à Genève moyennant la médiation du roi de France

Minute de la lettre précédente

XCIV. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Heureux résultats que promet la conférence projetée avec les hérétiques. — Lettre du Saint au Pape. — Pression qu'exercent les Genevois sur les Catholiques de Gex et de Gaillard. — Etat des affaires du Chablais

XCV. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Inédite). Le curé de Saint-Julien est contraint de se retirer. — Requête des habitants de Bernex. — Incident survenu entre le P. Esprit et le ministre protestant. — Combien il est désirable que le duc signifie aux Thononais le désir qu'il a de leur conversion

XCVI. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Mêmes sujets. — Installation d'un curé à Brens

XCVII. Au même. Maladie de l'Evêque de Genève. — Obligations de l'Abbé d'Abondance envers le prédicateur d'Evian. — Indigence des Religieuses de Sainte-Claire. — Poursuites à faire pour obtenir la conférence avec les ministres. — Le Saint sollicite l'autorisation de concourir pour la cure du Petit-Bornand. — La permission de lire les livres hérétiques est nécessaire aux missionnaires

XCVIII. Au même (Minute). Affaires du Chablais : démêlés avec les Chevaliers des Saints Maurice et Lazare ; encore la conférence de Genève

XCIX. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Minute). Témoignages de reconnaissance

C. A un gentilhomme de la cour du duc de Savoie (Minute inédite). Même sujet.

CI. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin (Minute). Assemblée faite à Annemasse pour traiter des intérêts de la religion en Chablais. — Le P. Chérubin député auprès du duc. — Succès prodigieux des Quarante-Heures d'Annemasse

Année 1598

CII. A Monsieur Claude Marin, procureur fiscal en Chablais (Inédite). Prochain retour du P. Chérubin à Thonon. — Promesse du président Favre

CIII. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin (Inédite). Le voyage du Saint à Rome retardé par une maladie grave. — Envoi de trois lettres du duc. — Bonnes dispositions des habitants du Chablais. — Intervention en faveur de deux religieux qui ont encouru des censures ecclésiastiques

CIV. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Minute). Instantes prières pour que les Chevaliers des Saints Maurice et Lazare soient contraints à payer les pensions dues aux curés du Chablais. — Députation des villageois de cette province pour obtenir du duc la restauration de leurs églises. — Maladie du Saint

CV. A Monsieur Louis de Pingon, Baron de Cusy. Requête présentée au duc de Savoie pour obtenir que l'usage de la cloche de l'église Saint-Hippolyte soit interdit aux hérétiques

CVI. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin (Minute). Projet de célébrer les Quarante-Heures à Thonon, et de les faire suivre de disputes publiques sur les matières controversées. — Une conférence de ce genre vient d'avoir lieu entre le P. Chérubin et le professeur Lignarius

CVII. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Minute inédite). Rumeurs inquiétantes qui circulent en Chablais ; alarmes des Catholiques

CVIII. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Affaire de la cure du Petit-Bornand. — Peste à Annecy. — Mauvais vouloir des Chevaliers. — Ebranlement produit par l'annonce des Quarante-Heures à Thonon. — Faveurs spirituelles qui sont à désirer pour cette occasion. — Zèle du duc de Savoie mal secondé par ses officiers

CIX. Au même. Voyage du président Favre à Turin et à Ferrare. — Nouvelles poursuites au sujet de la cession des cures du Chablais. — Mesures à prendre pour assurer le triomphe du catholicisme sur l'hérésie

CX. Au même. Espérance d'obtenir, moyennant la médiation du roi de France, le libre exercice du culte catholique à Genève

CXI. A Monsieur Amédée de Chevron Seigneur de Villette (Inédite). Témoignages de respect et de' reconnaissance. — Annonce de sa visite

CXII. A Monsieur Claude Marin, procureur fiscal en Chablais. Préparatifs à faire en vue des Quarante-Heures qui doivent se célébrer à Thonon. — Indications pour le logement de l'Evêque. — Audience du duc de Savoie. — Destination de deux ecclésiastiques

CXIII. A Monsieur Sébastien Werro, Administrateur Apostolique du Diocèse de Lausanne, prévôt de Saint-Nicolas de Fribourg. Les exercices des Quarante-Heures à Thonon sont fixés aux 23 et 24 août

CXIV. A don Juan de Mendoça, commandant des troupes espagnoles. Supplications collectives des missionnaires du Chablais pour obtenir que les troupes espagnoles ne traversent pas cette province

CXV. A Monsieur Sébastien Werro, Administrateur Apostolique du Diocèse de Lausanne, prévôt de Saint-Nicolas de Fribourg. Remerciements. — Retard des Quarante-Heures projetées à Thonon

CXVI. A Monsieur Amédée de Chevron Seigneur de Villette (Inédite). Prière de se rendre en Chablais pour protéger les habitants si les troupes espagnoles traversent la province. — Recommander au duc les intérêts de la mission et l'engager à assister aux Quarante-Heures de Thonon

CXVII. A Monsieur Jean Sarasin. Invitation à exposer par écrit la mission dont il est chargé

CXVIII. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Recours à la protection du Nonce. — Pouvoirs spéciaux nécessaires aux missionnaires. — Mesures à prendre contre les Chevaliers des Saints Maurice et Lazare. — Admirables résultats des Quarante-Heures de Thonon. — Zèle des Evêques de Genève et de Saint-Paul-Trois-Châteaux. — Alarmes au sujet de Genève

Minutes écrites par saint François de Sales pour Monseigneur de Granier

CXIX. A Sa Sainteté Clément VIII. Fruits merveilleux produits par les Quarante-Heures de Thonon. — Prière d'intervenir auprès du roi de France et du duc de Savoie pour que Genève ne soit pas comprise dans le traité de Vervins

CXX. Au même. Raisons qui ont contraint le Prévôt de différer le voyage de Rome. — Envoi des documents qui doivent être présentés à Sa Sainteté

Appendice

Lettres adressées a saint François de Sales par quelques correspondants

A. Lettres d'Antoine Favre

B. Lettres de Mgr Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin

C. Lettres de Charles-Emmanuel Ier, Duc de Savoie

D. Brefs de Sa Sainteté Clément VIII

Table de correspondence de cette nouvelle édition avec les précédentes et indication de la provenance des manuscrits

Index des principales notes historiques et biographiques contenues dans ce volume

Glossaire des locutions et des mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui qui se trouvent dans les Lettres de saint François de Sales contenues en ce volume

Errata

Table des matières

 

 

 

12 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES - TOME XII. LETTRES – VOLUME II

 

 

Avant-Propos

Avis au Lecteur

Lettres de Saint François de Sales - Année 1599

CXXI. A Monseigneur Claude de Granier, Eveque de Geneve. Réponses faites par le Saint-Siège à diverses requêtes présentées au nom de l'Evêque de Genève. — Bel ordre de la Cour romaine. — Eloge de plusieurs Cardinaux. — L'Evêque de Modène nommé nonce en France. — Accident survenu au P. Chérubin. — Dévouement du prieur de Contamine et du seigneur Bonesio. — Prochain retour en Savoie.

CXXII. Au chanoine Louis de Sales, son cousin. Succès du Prévôt dans l'examen public qu'il yient de subir devant le Pape.

CXXIII. Au Père Juvénal Ancina de la Congrégation de l'Oratoire. Bienveillant accueil reçu de l'Evêque de Lorette et de l'Archevêque de Bologne sur la recommandation du P. Ancina ; estime que professe pour ce dernier le duc de Savoie. — Oppositions faites par les Chevaliers des Saints Maurice et Lazare à l'exécution du Bref pontifical concernant les biens ecclésiastiques du Chablais. — Voyage projeté de Charles-Emmanuel en France. — Divers messages

CXXIV. Au chevalier Joseph de Ruffia. Invitation à se rendre en Chablais

CXXV. A M. Antoine D'avully. Réclamation d'une somme due à M. de Boisy

CXXVI. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique A Turin. Retard que les Chevaliers des Saints Maurice et Lazare apportent à l'exécution du Bref apostolique. — Activité des Genevois pour entraver les conversions. — Persévérance des convertis ; grâces qu'ils reçoivent de Dieu.— Demande de diverses faveurs

CXXVII. Au même. Réception de deux lettres du Nonce. — Eloge de Mgr de Vienne. — Largesses du duc de Savoie ; son projet d'établir un collège de Jésuites à Thonon. — Prochaine arrivée de ces Religieux. — Détails matériels

CXXVIII. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Bonne harmonie qui règne entre l'Archevêque de Vienne et l'Evêque de Genève. — Espérances que fait concevoir le collège des Pères Jésuites

CXXIX. A M. Philippe de Quoex. Lettre reçue de M. de Quoex. — Recommandation en faveur de trois jeunes gentilshommes

CXXX. A Monseigneur Jules-César Riccardi Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Rupture des communications entre Annecy et Chambéry. — Libéralités du duc de Savoie pour le Chablais. — Arrivée d'un Père Jésuite à Thonon, où cinq autres sont encore attendus. — Les intérêts de la mission activement poursuivis à Rome.— Aumône faite par le duc à une protestante convertie. — Prochain départ de Son Altesse pour la France

CXXXI. Au même (Minute inédite). Ordres donnés par le duc de Savoie en faveur de la maison de refuge projetée à Thonon. — Il est urgent que les pouvoirs spéciaux concédés aux missionnaires ne soient pas suspendus pendant l'année du Jubilé. — Procès relatif à la cure du Petit-Bornand

Année 1600

CXXXII. Au Cardinal César Baronius (Minute inédite). Bienveillance du Saint-Siège pour la mission du Chablais. — Joie de savoir le Cardinal nommé protecteur de cette œuvre

CXXXIII. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin (Minute). Réception de plusieurs lettres. — Eloge de quelques ecclésiastiques. — Les bonnes intentions du duc de Savoie en faveur du chanoine Nouvellet restent sans effet

CXXXIV. A M. Aaron Pothon (Inédite). Demande de pièces nécessaires à la poursuite d'un procès

CXXXV. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Dangers que courent les Catholiques du Chablais ; leur constance en face du péril. — Indisposition de Mgr de Genève. — L'Archevêque de Vienne expulsé par les Valaisans

Année 1601

CXXXVI. A Monseigneur Claude de Granier, Évêque de Genève. Envoi de deux lettres. — Aggravation de la maladie de M. de Boisy

CXXXVII. Au Père Juvénal Ancina, de la Congrégation de l'Oratoire (Inédite). Remerciements pour l'intérêt qu'il porte au Chablais. — Tribulations qui ont fondu sur cette province. — Espoir d'une prochaine paix. — Les poursuites entreprises au sujet de la coadjutorerie de Genève restent stationnaires

CXXXVIII. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Constance des Catholiques de Thonon et de Ternier opprimés par les Genevois. — Prière de solliciter les prébendes d'Abondance promises à M. Nouvellet

CXXXIX. A M. Antoine d'Avully. Le Saint rend compte de son intervention auprès du duc de Nemours pour le règlement d'une affaire d'intérêt

CXL. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin. Regret d'apprendre le rappel du Nonce. — Nouvelles conversions en Chablais. — Mauvais vouloir de ceux qui devraient les favoriser. — Succès de la mission entreprise dans le bailliage de Gaillard. — Espoir de ramener à la vraie foi le pays de Gex. — Demande de quelques faveurs. — Travaux apostoliques de l'Archevêque de Vienne et de l'Evêque de Genève

CXLI. A des amis (Minute inédite). Départ précipité pour traiter des intérêts de la religion dans le pays de Gex

CXLII. A Monseigneur Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin (Minute inédite). Le pays de Gex soumis à la France ; intention du roi d'y rétablir la religion catholique ; opposition des Genevois ; démarches faites pour en triompher. — Reprise des poursuites commencées au sujet de la coadjutorerie

CXLIII. A Monseigneur Conrad Tartarini, Évêque de Forli. Prière de s'intéresser à la restitution des biens ecclésiastiques du pays de Gex

CXLIV. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Minute). Obstination de quelques hérétiques de Thonon. — Mesures à prendre pour en triompher

CXLV. Au Baron de Lux. Mgr de Granier est prêt à évangéliser le pays de Gex

CXLVI. Au Cardinal Pierre Aldobrandino (Minute inédite). Henri IV demande l'évangélisation du pays de Gex. — Son désir de restituer au clergé les biens ecclésiastiques usurpés par les Genevois. — Démarches à faire pour obtenir cette restitution

CXLVII. A M. Claude de Quoex. Bonnes intentions du roi de France en faveur des Catholiques. — Formalités à remplir pour en obtenir la mise à exécution

Memoire sur un'objection que font ceux de Geneve delaquelle il sera bien a propos d'instruire le Cardinal et de la response a icelle

CXLVIII. A un inconnu (Minute inédite). Le Saint s'estime heureux d'entrer en relation avec ce personnage et lui promet des documents historiques

CXLIX. A Monseigneur Conrad Tartarini Évêque de Forli, Nonce Apostolique a Turin. Evangélisation des bailliages de Gex et de Gaillard. — Prochain voyage du Saint à Paris pour négocier la restitution des biens ecclésiastiques. — Avantages qu'apportera l'établissement de la Sainte-Maison ; moyens de lui assurer des ressources. — Renseignements sur Jules-César Paschali et sa famille

CL. A M. Louis de Sales, son frere (Inédite). Voies de conciliation à prendre au sujet d'un procès. — Ne pas refuser les avances du procureur Chappaz

Année 1602

CLI. A M. Claude de Quoex. Départ du Saint pour Dijon et Paris afin de solliciter le rétablissement de la religion dans le pays de Gex. — Nécessité d'obtenir la médiation du Saint-Siège auprès du roi de France. — Influence du Cardinal d'Ossat sur le monarque. — Nouvelles de Mme de Quoex. — Divers messages. — Bon vouloir du baron de Lux ; oppositions de Lesdiguières

CLII. A Monseigneur Claude de Granier, Évêque de Genève (Inédite). Compte-rendu de sa négociation à la cour de France. — Envoi d'une lettre du Nonce de Paris

CLIII. A M. Claude de Quoex. Réponse à deux lettres précédemment reçues. — Affaire d'intérêt. — Lenteur des négociations poursuivies à la cour. — Un mot sur les dépenses à faire au sujet de la coadjutorerie. — Le Saint est invité à prêcher le Carême à la chapelle de la reine. — Le P. Juvénal Ancina désire se rendre à Thonon. — Différends soulevés au sujet d'un prieuré

CLIV. A Monseigneur Claude de Granier, Évêque de Genève (Inédite). Difficulté et lenteur des poursuites faites à Paris ; espérance de les voir aboutir

CLV. Au même (Inédite). Annonce de la visite de M. de Mallians. — Crainte d'échouer dans sa négociation auprès du roi de France

CLVI. Au même (Inédite). Nouvelles espérances. — Le Saint a prêché devant le roi ; il est invité à prononcer l'oraison funèbre du duc de Mercœur

CLVII. A la Duchesse de Mercœur. Il condescend à laisser imprimer l'oraison funèbre du duc de Mercœur, et demande qu'elle soit dédiée à la fille de ce prince

CLVIII. A M. Claude de Quoex. Démarches faites auprès de la duchesse de Nemours pour obtenir à M. de Quoex l'autorisation de quitter Rome. — Cause du mécontentement du président Favre. — Affaire de la coadjutorerie. — Faveur dont le Saint jouit à la cour de France. — Divers messages

CLIX. A M. de Soulfour. Remerciements des avances affectueuses qui lui sont faites. — Intérêt pour le monastère des Filles-Dieu. — Eloge de M. Gallemand. — Regret de n'avoir pu se rendre à Pontoise. — Le P. Vicaire de la Chartreuse envoyé à Cahors

CLX. A une dame inconnue (Fragment). Recommandation en faveur d'un ecclésiastique pauvre

CLXI. A M. du Chemin (Inédite). Impossibilité de se rendre à Chancenay. — Prière de l'excuser auprès de MM. d'Acy et de Maneuvre. — Témoignages d'affection

CLXII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel IER. Retour de Paris. — Protestations de soumission et de dévouement. — Demande de la protection de Son Altesse

CLXIII. A M. Claude Marin (Fragments inédits). Douleur de la mort de Mgr de Granier. — Indifférence relativement à la dignité episcopale

CLXIV. A M. Claude de Blonay. Achat de la terre de Thorens par la famille de Sales. — Nécessité de contracter un emprunt pour payer ce domaine. — Prière d'intervenir à cet effet auprès de M. de Prangins

CLXV. A sa Sainteté Clément VIII (Minute). Compte-rendu des négociations faites à la cour de France. — Eloge de Mgr de Granier : son zèle apostolique, sa piété. — Remerciements pour la remise des droits d'annates. — Soumission au Saint-Siège

CLXVI. Au même (Minute). Combien l'établissement des Carmélites en France contribuerait à la gloire de Dieu. — Trois ecclésiastiques de grande vertu désignés pour Supérieurs. — Approbation apostolique sollicitée pour l'exécution de ce projet

CLXVII. Aux Syndics d'Annecy. Réponse à leur lettre de félicitation

CLXVIII. Aux Religieuses du Monastère des Filles-Dieu. Témoignages d'estime et d'affection pour leur Communauté. — Pressante exhortation à supprimer les pensions particulières. — Redouter les plus légers abus en matière de pauvreté. — Danger des exemptions et des dispenses. — Confiance que les Religieux doivent avoir en la divine Providence. — Conseils à prendre pour réformer leur monastère

CLXIX. A M. Janus de la Faverge. Espoir de le voir à Sales le samedi suivant. — Remerciements pour l'hospitalité offerte à Mgr Gribaldi

CLXX. A M. Pierre Favier. Prière de lui continuer son amitié et d'appuyer une requête présentée au Sénat

CLXXI. A M. Pierre de Berulle. Combien il se réjouirait de le voir venir en Savoie. — Le Saint consacré évêque ; retraite préparatoire faite sous la direction du P. Fourier. — La perfection absolue impossible en ce monde. — Divers messages

Année 1603

CLXXII. A M. Claude d'Orlie (Inédite). Remerciements pour l'affection qu'il lui porte. — Assurance de dévouement

CLXXIII. A Monseigneur Juvenal Angina, Évêque de Saluces (Inédite). Consécration du Saint ; son entrée dans sa ville épiscopale. — Il réclame les conseils de Mgr Ancina et la continuation de son affection. — Remerciements. — Projet de pèlerinage à Notre-Dame de Mondovi ; espérance de le revoir à cette occasion

CLXXIV. A la Soeur de Soulfour, Novice au Monastere des Filles-Dieu. Caractères auxquels on peut reconnaître les consolations célestes. — Ne pas subtiliser dans le service de Dieu et supporter ses propres imperfections. — La confiance et la simplicité sont particulièrement nécessaires. — Combien le Saint apprécie la nouvelle traduction de l'Institution spirituelle de Louis de Blois. — Messages pour Sœur Anne Séguier

CLXXV. A Madame de Beauvilliers, Abbesse de Montmartre. Souhaits pour la prospérité de l'abbaye. — Prudence et charité qu'il faut apporter à l'œuvre de la réforme. — Recourir aux conseils de quelques personnes de piété

CLXXVI. Au Père Guillaume Boulliette, Cordelier (Inédit). Billet d'affaires

CLXXVII. Au Chevalier Joseph de Ruffia (Inédite). Réponse à une lettre de félicitation

CLXXVIII. A M. Antoine de Revol, Évêque nommé de Dol (Fragment inédit)

CLXXIX. A une tante. Condoléances sur la mort de son mari

CLXXX. A M. Charles d'Albigny. Prochain départ pour le Piémont. — Désir d'obtenir une lettre de recommandation auprès du duc. — Il implore sa protection pour un curé fait prisonnier par les Genevois

CLXXXI. A Mademoiselle de Soulfour. Ne pas chercher au loin des directeurs à consulter. — La trop grande multiplicité de désirs est contraire à la perfection ; il faut exécuter ceux qui sont le plus à notre portée et restreindre les autres. — Promesse de prières. — Souvenir conservé à Sœur Anne Séguier

CLXXXII. A la Duchesse de Nemours, Anne d'Este (Minute). But du voyage à Turin, dont le Saint est revenu depuis trois jours. — Le duc de Savoie parti pour Nice. — Les ecclésiastiques persécutés par les Genevois

CLXXXIII. A M. François de Menthon de Lornay Doyen de Notre-Dame d'Annecy. Ordonnance relative au choix des dignitaires qui doivent assister l'Evêque aux offices de la Fête-Dieu

CLXXXIV. A M. Antoine de Revol, Évêque nommé de Dol. Envoi d'une pièce sollicitée pour lui à Rome. — Obligation pour un évêque de transformer sa vie. — Il lui serait utile de se lier avec quelques grands serviteurs de Dieu ; éloge de plusieurs d'entre eux. — Livres à consulter surtout pendant cette première année. — Avoir une grande dévotion aux saints Anges. — L'Evêque est tenu de prêcher son peuple

CLXXXV. A M. Antoine de la Porte (Inédite). Dispositions bienveillantes du duc de Savoie envers Mme de Mercœur. —Jugement d'un procès entre cette princesse et don Amédée de Savoie. — Le Saint s'excuse de n'avoir pu achever le payement de la terre de Thorens

CLXXXVI. A M. Charles d'Albigny. Réclamations au sujet d'une mesure contraire aux immunités ecclésiastiques

CLXXXVII. A M. de Soulfour (Inédite). Abandon et désolation de cent églises aux environs de Genève. — Union de prières. — Projet d'écrire à M. Asseline. — Divers messages

CLXXXVIII. Aux Chanoines de la Collégiale de Saint-Jacques de Sallanches. Il les engage à accepter une fondation qui leur est offerte pour l'entretien de quatre enfants de chœur

CLXXXIX. A M. Charles d'Albigny. Il sollicite une place pour le neveu de l'Evêque défunt

CXC. A Mademoiselle de Soulfour. Suites que laissent certaines infirmités spirituelles : leur utilité. — La perfection absolue impossible en ce monde. — Avoir de grandes prétentions au service de Dieu, mais ne pas s'étonner si elles ne peuvent être entièrement réalisées. — Ne pas se préoccuper des dangers à venir. — Assurance de dévouement

CXCI. A un inconnu (Minute). Remerciements pour une lettre reçue. — Assurance de dévouement

CXCII. Au Baron de Lux (Minute inédite). Prière de s'opposer aux prétentions injustes d'un gentilhomme

CXCIII. Au Duc de Nemours, Henri de Savoie (Minute inédite). Exposé des différends qui existent entre le Chapitre de la cathédrale et celui de Notre-Dame de Liesse pour une question de préséance. — Les usages des Chapitres de Paris ne peuvent faire loi pour ceux d'Annecy

Autre minute de la même lettre (Inédite)

CXCIV. A M. Charles d'Albigny. Prière de s'intéresser à un créancier de la Sainte-Maison de Thonon

CXCV. A M. Claude de Charmoisy. Mme de Beaulieu demandée en mariage par M. de Sainte-Claire ; avantages que présenterait cette alliance. — Elle désire à ce sujet l'avis de M. de Charmoisy

CXCVI. A M. Charles d'Albigny (Inédite). Il implore la continuation de sa protection pour la Sainte-Maison de Thonon

CXCVII. A M. Antoine de la Porte (Inédite). Recommandation en faveur d'un homme qui désirait affermer la terre de Duingt. —Plusieurs affaires d'intérêt seraient à terminer. — Encore un mot sur le payement de Thorens

CXCVIII. Au Maire et aux Échevins de Dijon. Réponse à l'invitation qui lui est faite d'aller prêcher le Carême à Dijon

CXCIX. A M. Jacques Excoffier, Curé de Chevenoz (Inédite). Ordre de biner. — Encouragement à se rendre plus capable de ses fonctions

CC. A M. Louis Bonier. Prière de lui envoyer le bilan des comptes de la Sainte-Maison

CCI. A Monseigneur Charles Broglia, Archevêque de Turin. Affaires d'intérêt concernant la Sainte-Maison

CCII. Au Prieur et aux Religieux du Monastère de Sixt (Inédite). Désir de connaître les résultats obtenus par la visite épiscopale. — Assurance de dévouement

CCIII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Envoi d'une attestation relative à la conversion des bailliages de Chablais, Gaillard et Ternier

CCIV. A Sa Saintete Clement VIII (Minute). Exposé des causes qui ont provoqué l'apostasie du Chablais : pression exercée par les Genevois. — Envoi de missionnaires. — Zèle déployé par le duc de Savoie ; éloge de ce prince. — Conversion de toute la province

CCV. A Monseigneur Paul Tolosa, Évêque de Bovino, Nonce Apostolique a Turin (Minute inédite). Tous les monastères de Savoie, ceux des Chartreux exceptés, ont besoin de réforme ; autorité requise à celui qui entreprendrait cette œuvre. — Utilité de l'intervention du Sénat. — Différentes mesures proposées. — Monastères à supprimer. — Situation anormale de ceux de Sixt et de Peillonnex

CCVI. A Madame de Boisy, sa mère. Allusion aux tribulations endurées durant la mission du Chablais. — Témoignages d'affection

CCVII. A un prélat (Fragment inédit). Difficultés que suscite une mesure récemment imposée

CCVIII. A Monseigneur Gisbert Masius, Évêque de Bois-Le-Duc (Minute). Union créée entre les deux Prélats par les persécutions qu'ils endurent de la part des hérétiques. — Recommandation en faveur de Rodolphe van Dunghen ; éloge de ce personnage

CCIX. A M. Antoine Dunant, Curé d'Abondance. Ordre de transférer à d'autres jours des aumônes générales

Année 1604

CCX. A M. Antoine des Hayes. Félicitations pour le pardon accordé à un contradicteur. — Remerciements. — Désir de terminer sans procès un différend avec l'Archevêque de Bourges. — Le Saint n'abandonne jamais l'étude de la théologie. — Affaire d'intérêt. — Estime pour les Pères Jésuites : joie de les savoir rentrés en France

CCXI. A un inconnu (Minute inédite). Réponse aux reproches adressés au Saint, relativement au séjour qu'il projetait de faire hors de la Savoie

CCXII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel IER (Minute). Annonce de son prochain départ pour Dijon. — Protestation de fidélité

CCXIII. A Sa Sainteté Clément VIII (Minute). Difficultés que présente l'administration de la partie française du diocèse de Genève. — Le Saint contraint de se rendre à Dijon y prêchera le Carême

CCXIV. A M. Jacques de Vallon. Condoléances sur la mort de son père

CCXV. A la Baronne de Chantal

CCXVI. La même. Le désir de la sainteté et l'amour de la viduité sont pour une veuve les deux supports de l'édifice spirituel : comment les affermir. — Amour de Dieu et de la sainte Eglise. — Devoir de prier pour les pasteurs et prédicateurs. — Envoi d'un écrit de dévotion

CCXVII. A la Présidente Brulart. En quoi consiste la perfection propre aux femmes du monde : s'unir à Dieu par la méditation, l'usage des Sacrements, les pieuses lectures et les fréquentes oraisons jaculatoires. — S'unir au prochain par l'affabilité, les œuvres de miséricorde, la condescendance envers ses proches. — Rendre la piété aimable en la rendant utile et agréable à tous

CCXVIII. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Moyens à employer pour la réforme de son monastère : bons exemples, douceur, fidélité aux exercices spirituels

CCXIX. A un Calviniste (Minute). Sans certaines conditions les conférences sont infructueuses. — Les hérétiques doivent prouver leurs négations. — Prières pour les morts. — Canonicité des Livres des Machabées et de l'Apocalypse. — Promesse de ne pas refuser une conférence avec les Genevois s'ils la demandent

CCXX. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel IER. Pauvreté du prieuré de Bellevaux. — Le Prieur est digne des libéralités de Son Altesse

CCXXI. A la Baronne de Chantal. Il rassure Chantal sur l'inquiétude qu'elle éprouve de l'avoir consulté à l'insu de son directeur. — L'unité de direction ne doit pas nuire à la liberté d'esprit. — Lettre reçue de l'Archevêque de Bourges

CCXXII. A M. Charles d'Albigny. Opportunité de quelques modifications dans les lois relatives à l'immunité des églises

CCXXIII. A la Baronne de Chantal. Encore l'unité de direction et la liberté qu'elle comporte ; comment l'entendait sainte Thérèse, et comment il faut la pratiquer à son imitation. — Protestation d'entier dévouement. — Combien sont indissolubles les liens formés par la charité. — Secret que doit garder le pénitent sur ce qui est dit en confession. — Chercher un remède à la tristesse et à l'ennui dans les plaies de Notre-Seigneur. — Mystérieuse formation du Christ dans l'âme chrétienne

CCXXIV. A Sa Sainteté Clément VIII. Recommandation en faveur d'André de Sauzéa proposé pour l'évêché de Belley

CCXXV. A M. Charles d'Albigny. Règlement d'une affaire d'intérêt concernant la Sainte-Maison

CCXXVI. A M. Claude de Blonay. Difficulté que présente la nomination à un bénéfice

CCXXVII. A Monseigneur Antoine de Revol, Évêque de Dol. Témoignages d'affection. — Carême prêché à Dijon. — Eloge des Dijonnais : fruits de salut opérés parmi eux. — Conversions dans le pays de Gex. — Replique Chrestienne du ministre La Faye. — Le Saint hésite à la réfuter

CCXXVIII. A M. Jean-François de Blonay. Prochain pèlerinage à Saint-Claude. — Invitation à transmettre à l'Abbé d'Abondance

CCXXIX. A Monseigneur André Frémyot, Archevêque de Bourges. Obligation pour un Evêque de prêcher son peuple. — Des trois conditions nécessaires au prédicateur.— Fin qu'il doit se proposer : instruire et émouvoir. — Objet de la prédication : l'Ecriture Sainte expliquée selon les quatre sens dont elle est susceptible ; la doctrine des Pères et des Docteurs, les exemples des Saints ; interpréter le « grand livre » de la création. — Eviter les citations mythologiques. — Des comparaisons et des allégories. — Disposition des matières ; différentes méthodes à adopter selon la diversité des genres : sermons sur les mystères et les vertus, homélies, panégyriques. — La forme : du style et de l'action. — Pressante exhortation à prêcher ; rien n'est impossible à l'amour

CCXXX. Au President Bénigne Frémyot. Intimité avec l'Archevêque de Bourges. — Affection pour toute la famille du Président. — Comment il faut se préparer à la mort : se détacher peu à peu des choses de la terre. — Considérations à faire chaque jour. — Ce qu'est la sagesse pour les jeunes gens et ce qu'elle doit être pour les vieillards. — Choix de lectures. — Triple baiser à donner au Crucifix

CCXXXI. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Envoi d'un écrit sur l'oraison. — Méditer de préférence la Vie et la Passion du Sauveur ; auteurs à consulter. — Combien est utile la méditation des fins dernières ; elle doit se terminer par des actes de confiance. — Exercices spirituels à faire chaque jour. — Formulaire pour la Confession dressé par le Saint en faveur de l'Abbesse. — Moyens à employer pour la réforme de son monastère : « quatre artifices » pour inspirer l'esprit d'obéissance. — Vie commune. — Clôture, gardienne de la chasteté. — En cette œuvre procéder avec douceur. — A quel âge admettre les jeunes filles à la première Communion

CCXXXII. A la même. Promesse de l'aider dans la réforme de son monastère. — Recourir aux conseils du P. de Villars. — Demande de prières pour l'Evêque de Saluces récemment décédé. — Livres qu'il serait utile à l'Abbesse de consulter. — Mme de Boisy projette de placer sa fille au Puits-d'Orbe

CCXXXIII. A la Présidente Brulart. Quand faudrait-il refaire une confession générale. — Qu'est-ce que la dévotion. — Deux choses qu'une chrétienne doit observer « pour estre vrayement devote. » — Promptitude requise dans leur observance ; quelques réflexions pour l'acquérir. — Pratiques proposées pour chaque jour. — Il faut rendre la dévotion « fort avmable, » surtout à notre famille

CCXXXIV. A la Baronne de Chantal. Marques de la volonté de Dieu dans le choix d'un directeur. — « Lien admirable » établi par Dieu entre les deux Saints. — Remèdes aux tentations contre la foi. — Exercices de piété à remplir chaque jour : méditation, audition de la Messe, oraisons jaculatoires, prières du soir, lecture spirituelle. — Usage du jeûne et de la discipline. — Fréquente Communion. — Pour l'éducation de ses enfants agir « a la façon des Anges. » — Assistance des pauvres et des malades. — Devoirs envers son père et son beau-père. — De l'esprit de liberté : il est insinué dans le Pater. — Signes auxquels on peut le reconnaître ; défauts qui lui sont opposés. — Exemple de plusieurs Saints. — Professer une grande dévotion envers saint Louis. — Mort de l'Evêque de Saluces

CCXXXV. A Sa Saintete Clement VIII (Minute). Décadence de l'observance régulière dans la plupart des monastères de Savoie. — Recours au Saint-Siège pour obtenir l'introduction des Feuillants au monastère d'Abondance

CCXXXVI. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel IER. Requête pour obtenir que les Feuillants soient mis en possession de l'abbaye d'Abondance. — Recommandation en faveur du chanoine Nouvellet

CCXXXVII. Au même. Procès intenté par le Prévôt du Grand Saint-Bernard au sujet de la cure des Allinges. — Le Saint implore la protection de Son Altesse

CCXXXVIII. A M. Pierre-Léonard de Roncas Baron de Chatel-Argent. Même sujet

CCXXXIX. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. L'Abbé d'Abondance n'est pas en mesure de fournir une pension à M. Nouvellet. — Prière au prince de vouloir bien intervenir

CCXL. A la Baronne de Chantal. Conseils relatifs au règlement d'une affaire d'intérêt. — D'une certaine impuissance spirituelle et des tentations qui en dérivent. — Lutte entre la partie supérieure et la partie inférieure de l'âme. — Combattre les désirs empressés. — Indifférence à pratiquer dans l'acceptation des croix. — On peut se plaindre à Notre-Seigneur. — Choix de lectures. — Avis sur la manière de faire l'aumône. — Joie du Saint dans l'attente d'une grande épreuve. — Respect dû à un ancien directeur. — Deux sortes de bonnes volontés : l'une qui remplit l'enfer, l'autre le Paradis

CCXLI. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Ce qu'il faut faire quand on éprouve de la difficulté à méditer. — Les longues veilles du soir « debilitent le cerveau. » — Comment on peut servir Dieu dans les maladies. — « Baume pretieux » pour les adoucir. — Lectures proposées. — Obéissance au médecin. — Dignité royale des malades. — « Dequoy les Anges nous portent envie. » — La Messe et la Communion au temps de maladie

CCXLII. A la Présidente Brulart. C'est la dévotion bien réglée que le Ciel bénit. — Il faut servir Dieu à la campagne aussi bien qu'à la ville

CCXLIII. A la Baronne de Chantal (Inédite). Deux abus à éviter relativement au confesseur : s'attacher à sa conduite au point de « perdre la vraye liberté ; » en changer « sans propos. » — Remarques sur divers écrits et une sorte de testament spirituel. — Message pour Mme Brûlart. — Le Saint ne veut pas que ses lettres soient communiquées

CCXLIV. A Messieurs du Conseil de la Sainte-Maison de Thonon. Envoi de quelques papiers

CCXLV. A M. Charles d'Albigny (Inédite). Prière de vouloir bien donner audience à un nouveau converti

CCXLVI. A M. Janus de la Faverge (Inédite). Réponse à une lettre de recommandation. — Souhaits de bonne année. — Le Saint se promet beaucoup de consolation du Carême qu'il doit prêcher à La Roche

CCXLVII. A un inconnu (Fragment inédit)

CCXLVIII. A Monseigneur André Frémyot, Archevêque de Bourges. (Fragment). Envoi d'un règlement de vie. Dans quel esprit l'observer. — Savoir y déroger pour servir le prochain. — Ne jamais lui sacrifier « la tressainte liberté d'esprit. »

CCXLIX. A une inconnue (Inédite). Encouragements donnés à une résolution généreuse. — Offres charitables pour la seconder. — Un cœur attendri par la douleur est plus accessible à la grâce

Minutes écrites par Saint François de Sales pour diverses personnes

CCL. Au Duc de Nemours, pour un père de famille (Inédite). Instances à l'effet d'obtenir que son fils lui soit rendu

CCLI. A Sa Sainteté Clément VIII pour les Catholiques de Thonon. Actions de grâces pour la bienveillance spéciale que leur témoigne le Souverain Pontife

Minutes écrites pour Monseigneur de Granier

CCLII. A Monseigneur Bonaventure Secusio, Patriarche de Constantinople, Nonce Extraordinaire en France (Inédite). Instances pour obtenir que le Nonce intervienne auprès du roi de France en faveur du Chablais

CCLIII. Au Cardinal François de Joyeuse. Les Bernois prétendent s'emparer des bailliages de Thonon et de Ternier. — Coup-d'œil rétrospectif sur l'apostasie et sur la conversion de ces provinces. — Demande de la protection du Cardinal auprès du roi de France

CCLIV. A M. Nicolas de Sancy. Encore les affaires du Chablais. — Remerciements pour l'assurance donnée relativement au maintien de la religion catholique dans cette province. — Il n'est pas possible d'accorder au baron du Villars les bénéfices ecclésiastiques qu'il sollicite pour son fils

CCLV. Au Baron François du Villars. Raisons qui ne permettent pas de donner au fils de ce seigneur la cure et le doyenné de Vuillonnex

CCLVI. A M. Nicolas de Sancy. Violences exercées contre les Catholiques en l'absence de M. de Sancy. — Recours à l'autorité de celui-ci pour obtenir la répression définitive des protestants

CCLVII. A Sa Sainteté Clément VIII (Inédite). Les Jésuites en Chablais : toute la province bénéficie de leur apostolat. — Avec le concours de quelques auxiliaires, ils ont évangélisé le bailliage de Gaillard. — Un collège de la Compagnie de Jésus à Thonon serait une puissante citadelle opposée à l'hérésie. — Reste la conversion plus difficile du pays de Gex. — Il faudra y employer les mêmes Religieux, secondés par une élite de missionnaires séculiers

CCLVIII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Inédite). Plaintes contre les syndics de Thonon qui refusent de remettre aux Jésuites le prieuré de Saint-Hippolyte ; combien il est urgent d'obtenir cette cession

CCLIX. Au Roi de France Henri IV (Inédite). Espoir que la conversion du pays de Gex sera facilitée par la réunion de ce territoire à la France. — Recours à la protection de Sa Majesté

CCLX. A Monseigneur Gaspard Silingardo, Évêque de Modène, Nonce Apostolique en France. Sollicitations pour obtenir l'intervention du Nonce dans les affaires du pays de Gex

CCLXI. Au Cardinal César Baronius (Inédite). L'Evêque de Genève a choisi le Prévôt de son église cathédrale pour coadjuteur avec future succession. — Difficultés qui entravent la poursuite de l'affaire. — Le Cardinal Baronius prié d'obtenir une réduction des frais exigés par la Chambre Apostolique

CCLXII. Au Cardinal Pierre Aldobrandino (Inédite). Nouvelles sollicitations pour le rétablissement du culte catholique dans le pays de Gex

CCLXIII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Combien il serait nécessaire d'établir à Thonon un collège de Jésuites. — On pourrait en attendant confier à ces Religieux celui d'Annecy. — Intervention de Son Altesse sollicitée à cet effet

CCLXIV. A M. Charles d'Albigny. Ordres à donner pour la restitution des revenus ecclésiastiques du bailliage de Gaillard

CCLXV. Au Baron de Lux (Inédite). Désir de « voir sous la faucille de la parole de Dieu » la moisson du pays de Gex. — Chanoine mandé pour apprendre ce que l'on peut se promettre à cet égard. — Le Pape « attend de jour a autre les premieres nouvelles » de cette évangélisation

CCLXVI. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Inédite). Manque de ressources pour assurer le service religieux dans trois paroisses récemment converties, celle de Thonon entre autres. — On pourrait y pourvoir au moyen des revenus de l'abbaye de Filly

CCLXVII. Au même (Inédite). Rien ne s'est fait pour l'emploi des revenus ecclésiastiques du Chablais sans avoir entendu les Chevaliers des Saints Maurice et Lazare. — Force a été de passer outre à leurs protestations, tout en sauvegardant leurs intérêts. — Il est urgent de pourvoir de pasteurs Thonon et deux autres localités

CCLXVIII. Au Roi de France Henri IV. Trois curés établis dans le pays de Gex. — « La bonté du commencement » fait « desirer le progres » de la conversion de ce bailliage. — Ce qu'à cet effet l'on attend de la protection du roi de France

Suppliques

CCLXIX. A Sa Sainteté Clément VIII (Minute inédite). L'Evêque de Genève sollicite l'autorisation de communiquer la faculté d'absoudre les hérétiques et de lire leurs ouvrages. — Il serait nécessaire de subvenir à la gène des nouveaux convertis par la fondation d'un établissement approprié à leurs besoins. — Contributions généreuses, mais insuffisantes, faites dans ce but par le duc de Savoie et d'autres personnes

CCLXX. Au Cardinal Aldobrandino (Minute inédite). Prière de plaider auprès de Sa Sainteté divers intérêts du diocèse de Genève : entretien des curés, création de prébendes théologales, requête des chanoines de la cathédrale, décimes de l'Evêque

Appendice

Lettres adressées a Saint François de Sales par quelques correspondants

A. Lettres de Charles-Emmanuel Ier, Duc de Savoie

B. Lettres de Mgr Jules-César Riccardi, Archevêque de Bari, Nonce Apostolique a Turin

C. Lettres de Mgr Antoine de Revol, Évêque de Dol

D. Lettre de Mgr André Frémyot, Archevêque de Bourges

E. Lettre du Maire et des Échevins de Dijon

F. Lettre de M. Charles d'Orlié

Table de correspondance de cette nouvelle edition avec les précédentes, et indication de la provenance des manuscrits

Index des principales notes historiques et biographiques contenues dans ce volume

Glossaire des locutions et des mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui qui se trouvent dans les Lettres de Saint François de Sales contenues en ce volume

Errata

Table des matières

 

 

 

13 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES - TOME XIII. LETTRES – VOLUME III

 

 

Pierre Lucien Campistron, Évêque d'Annecy, aux lecteurs de la nouvelle édition des Œuvres de Saint François de Sales

Avant-propos

Avis au lecteur

Lettres de Saint François de Sales - Année 1605

CCLXXI. A Madame de la Thuille, sa belle-sœur. Bénédiction temporelle et spirituelle souhaitée à une jeune épouse. — De qui faut-il l'obtenir et par quelle prière

CCLXXII. A la Baronne de Chantal. Convalescence du Saint. — Il a besoin d'un secrétaire. — Les « petitz livretz » de la Baronne. — Salutations à tous ses amis en Notre-Seigneur. — Sympathie pour une malade opérée

CCLXXIII. A la même. Lettres et porteurs. — La patience parfaite exclut l'inquiétude et l'empressement. — Avoir « les yeux fichés sur Celuy qui nous conduit. » — Ne pas trop considérer son mal. — Grand pouvoir devant Dieu que de pouvoir vouloir. — Penser à « la grande dereliction » du jardin des Olives. — Servir Dieu comme il veut : moyen de le bien servir. — La simplicité chrétienne dans l'accusation des péchés. — Quand il s'agit de vocation, communiquer avec son directeur et ouïr Notre-Seigneur en esprit d'indifférence. — Les tentations qui viennent de Dieu et celles qui n'en peuvent venir : conduite à tenir à l'égard de ces dernières. — « Le donjon imprenable. » — Mépriser les tentations, embrasser les tribulations

CCLXXIV. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Dieu console ses amis en même temps qu'il les afflige. — Les « livrees » de Notre-Seigneur et les bagues de ses épouses. — Marques d'intérêt et de sympathie. — Les véritables idées du Saint pour la réformation du monastère du Puits-d'Orbe. — Prendre les lumières d'un Religieux Visiteur

CCLXXV. A la Présidente Brulart (Fragment). Projet d'entrevue ajourné. — L'obéissance et le martyre. — Donner du contentement aux siens, servir Dieu avec gaieté : deux choses très louables. — La volonté de Dieu doit nous servir d'étoile « en ceste navigation. » — Eviter la fréquentation des hérétiques ; le négoce avec eux n'est pas défendu

CCLXXVI. A la Baronne de Chantal. Plus la croix est grande, moins elle pèse. — Pieux souhaits, ardentes aspirations à propos d'une « image devote »

CCLXXVII. A la Présidente Brulart. Don du Saint pour pénétrer rapidement les consciences. — On ne se guérit pas en un jour des mauvaises habitudes. — Danger d'orgueil pour une âme, si d'esclave elle devenait soudainement maîtresse. — La patience avec soi-même. — La plus belle harangue des mendiants. — Les statues dans les palais. — L'amour-propre se fourre partout. — Où est « le blanc de la perfection. » — Il faut affaiblir peu à peu les répugnances intérieures et leurs manifestations extérieures. — Les désirs dont il convient de se défier. — Quels sont les désirs utiles et comment les régler. — Le moyen efficace de persuader la perfection aux autres

CCLXXVIII. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe (Fragment inédit). La tribulation : ses roses et ses épines. — L'infirmité du corps donnedesailes à l'âme. — Les délices surnaturelles de la souffrance

CCLXXIX. A Mademoiselle de Villers. Dévotion de Mme de Boisy pour l'Hostie miraculeuse de la Sainte-Chapelle de Dijon. — Dispositions à prendre pour entretenir le Saint avec plus de commodité. — Invitation à venir au château de Sales

CCLXXX. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Nouvelles rétrospectives de la maladie du Saint et de sa guérison. — Témoignages de compassion à une infirme. — Pensées consolantes sur les souffrances. — La tribulation, « l'eschole de l'humilité, » nous fait voir le fond de « nostre neantise. » — Ne pas se troubler dans les tentations. — La paix de l'âme ; ses deux ennemis : l'amour-propre et l'estime de nous-mêmes. — Trois avis pour avoir la paix. — « En tout, vivre paysiblement. » — L'humilité : description de cette vertu ; conseils pour la pratiquer. — « Il est mieux d'estre sur la croix avec Nostre Seigneur que de la regarder seulement. » — L'obéissance aux médecins. — Les Sœurs doivent avoir tout en commun. — A l'égard des offenses, le Saint n'est « nullement tendre et douillet. » — Quelles sont les âmes qu'il faut aider

CCLXXXI. A M. Claude de Crépy. Paroles de courtoisie. — Dévouement du Saint à l'entreprise de l'Abbesse du Puits-d'Orbe. — La santé du corps et les consolations de l'âme. — Jeanne de Sales proposée comme pensionnaire à l'abbaye

CCLXXXII. A la Présidente Brulart. Ouvrir son âme à tout venant, vivre dans la contrainte : deux excès ; il faut garder une honnête liberté. — Eloge d'un confesseur. — Exhortation à soumettre en tout sa volonté à celle de Dieu. — Solidité éternelle des amitiés fondées sur l'amour de Jésus-Christ

CCLXXXIII. A la Baronne de Chantal. Le voyage de la Baronne en Savoie, décidé. — Moyens de rendre l'entrevue fructueuse : l'examen de son âme, la prière, la confiance en Dieu et au Saint. — Le mieux, c'est d'apporter l'indifférence de la volonté propre. — Dans quelles âmes Dieu se plaît d'agir. — Le congé du confesseur. — Informations discrètes demandées sur le monastère du Puits-d'Orbe dans l'intérêt de sa jeune sœur. — Souhaits de bon voyage. — Itinéraire à suivre de Saint-Claude à Thorens. — Une cérémonie religieuse l'oblige à changer la date fixée pour l'arrivée de la Baronne

CCLXXXIV. A M. Charles d'Albigny (Minute). Plusieurs paroisses sont dépourvues de pasteurs ou n'ont que des vicaires. — Inconvénients de cette privation. — Obligation urgente pour les Chevaliers de Saint-Maurice de fournir « les portions congrues » aux curés. — Montrer de la bienveillance à quelques personnes qui veulent se convertir. — Le collège d'Annecy aurait grand besoin des Pères Jésuites

CCLXXXV. A la Baronne de Chantal (Inédite). Envoi d'un guide. — Souhaits de bienvenue. — Une consécration de vierges à Notre-Seigneur et la consécration mystique d'une veuve

CCLXXXVI. A la même. A propos d'une image représentant sainte Anne, la Vierge Marie et Jésus enfant. — Explication de leurs attitudes. — Naïves applications. — Pieux souhaits

CCLXXXVII. A l'Abbé d'Abondance, Vespasien Aiazza (Inédite). A qui revient la bénédiction des cloches ; délégation générale et pouvoir de déléguer par l'Abbé d'Abondance, en des cas semblables. — Actions de grâces pour l'avènement du Pape Paul V. — La défaite d'un ministre dans une conférence publique

CCLXXXVIII. A la Baronne de Chantal. Grâce inestimable pour une âme que Dieu a faite toute sienne : en garder la souvenance par la célébration du jour anniversaire. — Les amitiés que la mort ne peut dissoudre. — Ne pas regarder à qui, mais pour qui on obéit

CCLXXXIX. A la Présidente Brulart. Mettre un cœur vaillant à faire ce que Dieu veut. — Ne pas regarder à la substance de nos actions ; les plus chétives deviennent honorables si Dieu les ordonne. — N'aimer rien trop. — Le propre des roses et des lis. — Soyons ce que Dieu veut et non ce que nous voulons, contre son gré

CCXC. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe (Inédite). La vraie simplicité dans l'accusation des péchés, très agréable à Dieu. — En se confiant à un confesseur, éviter de paraître mépriser les autres. — Se défier des divagations de l'esprit. — Prière « de bien humilier » Jeanne de Sales

CCXCI. A Madame de Limojon (Inédite). Retrancher de notre vie les superfluités mondaines. — Ce n'est pas l'œuvre d'un jour que de se conquérir soi-même ; raisons de l'entreprendre avec courage. — La principale leçon de Notre-Seigneur. — Ayons une piété qui plaise à Dieu et aux hommes. — Le Saint désire qu'on lui écrive naïvement, sans cérémonie. — Pressante exhortation finale de se donner à Dieu.

CCXCII. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe (Inédite). L'Abbesse s'étant offensée que le Saint eût voulu payer la pension de sa sœur, celui-ci se défend. — Il la presse vivement de renoncer au dessein de quitter l'abbaye et l'encourage à continuer la réforme. — Indications pour la récitation des Heures, conformes aux prescriptions de sainte Thérèse. — Permission de chanter des cantiques pendant la récréation

CCXCIII. A M. Claude de Crépy. La réforme du Puits-d'Orbe. — Le Saint se défend de « vouloir surnager » au conseil des autres. — Services que peuvent rendre à l'Abbesse M. Viardot et M. Néron. — Affection du Saint pour M. de Crépy et pour le Monastère

CCXCIV. A la Baronne de Chantal (Fragment inédit). Annonce d'une lettre prochaine. — Invitation à écrire. — Souhaits de dévotion

CCXCV. A M. Charles d'Albigny (Fragment). Détresse de plusieurs paroisses ; prière d’ôter les obstacles qui les empêchent d'être pourvues de pasteurs

CCXCVI. A M. Antoine d'Avully (Inédite). Sollicitation de la fin d'un paiement

CCXCVII. A la Baronne de Chantal. Quelle sera l'attitude de la Baronne devant le meurtrier de son mari ; l'émotion inévitable doit être suivie d'un regard au ciel et d'une résignation amoureuse. — Exhortation aux basses mais excellentes vertus

CCXCVIII. A Sa Sainteté Paul V (Minute). Nombreuses raisons pour le Saint de se réjouir de l'avènement de Paul V. — Sa joie de voir élevé au Pontificat un Cardinal dont il avait éprouvé déjà la bienveillance. — Le diocèse de Genève a un droit particulier à sa sollicitude paternelle ; acclamations joyeuses de son Evêque

CCXCIX. A Monseigneur Antoine de Revol, Évêque de Dol (Fragment inédit). Conversions de bourgeois de Genève, presque tous jeunes gens

CCC. A la Baronne le Chantal. Petit commentaire sur sainte Madeleine et Jésus-Christ ressuscité. — « Il faut avoir un cœur d'homme. » — Là-haut, plus de barrière. — Désir de graver le nom de Notre-Seigneur dans le cœur de la Baronne. — « Les hostelz » des princes à Paris et leur nom gravé sur le frontispice. — Encouragements joyeux

CCCI. A M. Pierre de Bérulle (Fragment)

CCCII. A M. Charles d'Albigny. Zèle ardent du P. Sébastien. — Désir de régler la question de l'entretien des églises. — Insistances nouvelles en faveur des paroisses en détresse

CCCIII. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Désir d'avoir des nouvelles ; nécessité d'un sage directeur pour conduire les Religieuses. — Travailler doucement, mais soigneusement à tenir la clôture. — Encouragements et conseils

CCCIV. A la Baronne de Chantal. Il y a moins à craindre pour une âme que la Vierge « a prise a soy. » — Il suffit d'être auprès de Jésus. — Tout va bien si le cœur est en bon état. — La veuve et sa petite chandelle à la suite du Saint-Sacrement. — Ne pas s'étonner de ses faiblesses. — Se contenter des lumières qu'on a. — Simplicité et prudence avisée dans la fréquentation des hérétiques. — Le Saint dit un mot des honneurs qu'on lui propose ; ses sentiments à cet égard. — Il ne veut que le titre de Père

CCCV. A la Présidente Brulart. Nul repos qu'en Dieu. — Désir d'avoir des nouvelles de l'Abbesse du Puits-d'Orbe ; légère inquiétude à son sujet. — Messages d'amitié pour diverses personnes

CCCVI. A la Baronne de Chantal. Ne pas trop appréhender les tentations. — « Le frifillis des feuilles. » — Les abeilles et les tentations. — Etablissement de trente-trois paroisses. — Vivre joyeuse, être généreuse. — La joie viendra après les larmes ; sinon, servons Dieu quand même

CCCVII. A Madame de Limojon. Exhortation à poursuivre la vraie dévotion. — Dieu « est bon a tous et en tous tems. » — Aspirer perpétuellement à lui

CCCVIII. A la Baronne de Chantal. Préparer dans notre cœur une place à la « sainte Pouponne. » — Ne pas craindre si Dieu nous abandonne, nous laisse et lutte avec nous. — Roses, lis et violettes. — Les trois petites vertus aimées du Saint

CCCIX. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Les douceurs de la clôture. — Témoignages de dévouement. — Le monastère du Saint et ses murailles. — Remplacer les Heures par de brèves aspirations. — Les marques de l'amour de Dieu

CCCX. Aux Religieuses de L'abbaye du Puits-d'Orbe. Belles espérances que le Saint a conçues de la réforme ; joie de la voir appliquée. — Souhaits de persévérance. — Tableau consolant d'une « Religion reformee. » — « Le panier des figues douces. » — Fruits d'une réforme pour le présent et pour l'avenir. — Offre de services spirituels. — Ne pas regarder en arrière, aimer ses vœux, conserver la douceur, pratiquer l'obéissance

CCCXI. A la Baronne de Chantal. Ne pas craindre d'être importune en exposant ses peines intérieures. — Dieu parle de préférence « parmi les desertz et halliers. » — Les abeilles au repos. — Souvenir donné à la fête du jour : l'Exaltation de la sainte Croix

CCCXII. A M. Antoine d'Avully. Mlle d'Avully désire entrer à Sainte-Claire. — Ne pas apporter de délai à son désir afin d'éviter un plus grand dommage. — Dieu bénira cet acquiescement ; il réclame cette preuve d'amour. — Quels sont ceux qui ont le plus de moyens de servir Dieu

CCCXIII. A une religieuse. Avec le désir de le servir, Dieu en donne les moyens. — Ce qui convertit nos fautes en roses et parfums. — Bonheur d'être seul à seul avec Dieu. — Les aspirations amoureuses. — S'animer d'un grand courage

CCCXIV. Au Père Antoine Possevin, de la Compagnie de Jésus (Inédite). Désir de se rappeler au souvenir du P. Possevin. — Retour sur les obligeances qu'il lui a témoignées dans le passé. — Détails consolants sur son ministère. — Son amitié pour le P. Jean Fourier. — Il s'honore d'avoir été fils spirituel du Jésuite italien

CCCXV. A Madame de Rye, Religieuse de l'Abbaye de Baume-Les-Dames (Inédite). Respect dû à la parole de Dieu. — L'esprit de joie et de suavité : « le vray esprit de devotion. » — Moyens de guérir les mélancolies spirituelles

CCCXVI. A la Baronne de Chantal. Amour du Saint pour les afflictions. — Il refuse de s'expliquer sur l'idée que la Baronne avait eue de quitter le monde. — Avec Dieu, il fait bon où que ce soit. — Ce qu'il n'est pas besoin de dire en confession

CCCXVII. A M. Amédée de Chevron, Seigneur de Villette. Lettre d'affaires. — Les frères Rolland. — L'Abbesse de Sainte-Catherine ne se range pas à l'avis du Saint à propos de sa parente

CCCXVIII. A M. Jean de Brétigny. Plaisir du Saint d'apprendre les progrès de l'Ordre du Carmel en France. — Désir de connaître les particularités de son établissement. — Eloge d'une fille spirituelle, nièce de M. de Brétigny

CCCXIX. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Le service de Dieu « agissant » et « patissant. » — Les petits ennuis

CCCXX. A la Baronne de Chantal. Décision sur une question d'argent. — Une mère de famille doit servir avec prudence les malades contagieux. — Eloge de M. de Chantal. — Jésus, l'Epoux éternel, désire qu'on imite sa douceur. — Circonstances où la déférence aux volontés des parents ne convient pas. — Les mouches et les distractions dans l'oraison. — Les Carmélites à Dijon. — Semer au champ de notre voisin, pendant que le nôtre en a besoin, avoir son cœur en un lieu et son devoir en l'autre : chose dangereuse. — Malice et subtilité de Satan. — Avis pour le temps du Carême. — Impressions de tournée pastorale. — Retour à Annecy

CCCXXI. A la même. Le remède préféré du Saint. — Les « alcions » de la mer et leurs nids. — Tenir notre cœur bien calfeutré et ne lui donner aucune ouverture que du côté du Ciel

CCCXXII. Aux Chanoines de la Collégiale de Saint-Jean-Baptiste de la Roche (Inédite). S'intéresser à l'établissement du collège ; le bien de la ville, la gloire de Dieu et de l'Eglise en font un devoir

CCCXXIII. A M. de Sillignieu (Inédite). Paroles et compliments d'amitié au fils ; sentiments de respect pour la mère. — Recommandation de la famille au « cher Sauveur » de Noël

CCCXXIV. A M. Charles d'Albigny (Inédite). Différend du Prieur de Bellevaux avec un seigneur. — Prière de s'intéresser au sort d'une pauvre femme digne de compassion. — Souhaits de Noël

CCCXXV. A la Baronne de Chantal. Désir du Saint de progresser dans l'amour divin. — Aspirations. — Bethléem ; la « sainte Abbesse » et le « petit Enfançon. » — Lui dérober « les premieres rosees de ses larmes ; » leur divine efficacité. — Ne pas se charger d'austérités pendant le Carême

ANNÉE 1606

CCCXXVI. A M. Rodolphe des Oches, Curé de Talloires. Les jeunes filles peuvent chanter à l'église « des Noelz et chansons spirituelles » sans enfreindre le précepte de l'Apôtre saint Paul

CCCXXVII. A M. Charles d'Albigny (Inédite). — Zèle du P. Maurice pour la conversion des hérétiques

CCCXXVIII. A la Baronne de Chantal. L'esprit de la sainte indifférence, bon à tout. — Le Bienheureux va faire une petite retraite auprès du P. Fourier. — Son amour des âmes ; l'affection de son peuple pour lui. — Retrancher les superfluités dans les communications spirituelles. — Charlotte de Chantal et Jeanne de Sales. — Quand on a renoncé une fois au monde, savoir écarter ses sollicitations importunes. — Attachement indissoluble du Saint pour sa « pauvre femme, » l'Eglise de Genève. — Ne pas aspirer à un état de vie au-dessus de nos forces

CCCXXIX. A la même. Le Carême, automne de la vie spirituelle ; moyen d'en recueillir les fruits. — La parure permise aux veuves. — Les âmes sont la vigne de Dieu. — Application détaillée de la figure évangélique à une âme chrétienne. — Le pressoir de l'Eglise

CCCXXX. A la même. La nuit, mille bonnes pensées s'offrent au Saint pour la prédication. — Souhaits de perfection. — La considération des plaies de Notre-Seigneur. — Vanité et bassesse d'un cœur « qui niche sur un autre arbre que sur celuy de la Croix. » — « Rien du monde n'est digne de nostre amour. » — Résolutions et aspirations du Bienheureux pour une vie plus fervente

CCCXXXI. A la Présidente Brulart. Une langueur qui pique l'âme au lieu de l'assoupir. — Ce qui est défendu, ce qui est permis les jours de Communion. — Si la perfection consiste à ne voir point le monde. — Les jugements bons ou mauvais des hommes ; le cas qu'il en faut faire. — Le monde est un charlatan. — Susceptibilité injustifiée d'une destinataire

CCCXXXII. A la Baronne de Chantal. Conduite à tenir dans les tentations contre la foi ; la meilleure tactique, c'est de les mépriser. — Dieu est le protecteur de la viduité chrétienne

CCCXXXIII. A Mademoiselle Acarie (Fragment inédit). Estime du Saint pour les Supérieurs du Carmel, et en particulier pour M. de Bérulle

CCCXXXIV. A Madame de la Faverge (Inédite). Le Bienheureux s'intéresse à l'avenir d'un jeune gentilhomme, et promet à sa mère de faire des démarches pour lui

CCCXXXV. A M. Louis de la Thuille, son frère (Inédite). Les places de page en Savoie au XVIIme siècle ; le Saint s'entremet pour en procurer une. — Mauvaise santé de l'un de ses frères

CCCXXXVI. A Monseigneur François Fléard, Évêque de Grenoble. Le Saint, à la fin de son Carême, avertit de son départ l'Evêque du diocèse et se loue d'avoir prêché à son peuple

CCCXXXVII. A M. Claude de Crépy (Inédite). Témoignages d'amitié. — Les Carmélites de Dijon et la bonne odeur qui émane de leur cloître. — Considération du Saint pour leurs Supérieurs. Retour a Annecy

CCCXXXVIII. A la Présidente Brulart. La clôture de l'abbaye du Puits-d'Orbe et ceux qui devraient la respecter. « Le mal des maux, » pour les âmes « qui ont des bonnes volontés. » — Prendre modèle sur les abeilles : faire le miel « dedans sa ruche et des fleurs qui luy sont autour, » et ne pas désirer une perfection qui nous dépasse

CCCXXXIX. A la Baronne de Chantal. Remède aux tentations contre la foi. — La Methode de servir Dieu, et le Combat spirituel. — Aux âmes qui débutent dans l'oraison, « il est expedient de se servir de toutes » leurs « pieces, et l'imagination encores. » — Dans les choses conseillées, le Saint ne veut pas qu'on prenne ses paroles en toute rigueur

CCCXL. A M. Claude de Crépy. Prière d'assister l'Abbesse dans son entreprise de réforme. — Ici-bas, il n'est point de prix propose à la dévotion. — Recommandation en faveur d'un Religieux appelé à défendre ses droits

CCCXLI. A la Présidente Brulart (Inédite). Encore la clôture du Puits-d'Orbe. — Pour le nombre des Communions, s'en remettre au confesseur ordinaire. — Se voir sans faillir, n'est possible qu'en Paradis. — Pourquoi il faut tout à la fois haïr et aimer nos imperfections

CCCXLII. A M. Charles d'Albigny (Inédite). Démarche des habitants de La Roche pour obtenir l'établissement d'un collège. Intérêt que porte le Saint à cette affaire

CCCXLIII. Au Prieur et aux Religieux du Monastère de Sixt (Inédite). L'Abbé de Sixt en procès avec le Saint. — Celui-ci demande aux Religieux qu'ils attestent s'être soumis à ses ordonnances

CCCXLIV. A la Duchesse de Mercœur. Le Saint intercède pour un gentilhomme débiteur de la duchesse de Mercœur. — Il s'excuse lui-même de son retard à payer une créance

CCCXLV. Au Prieur et aux Religieux du Monastère de Sixt (Inédite). Le Saint remercie les Religieux de Sixt de lui avoir envoyé une pièce favorable à son procès contre l'Abbe du Monastère

CCCXLVI. A une dame inconnue. Vivre eu esprit de douceur et d'humilité. — Conseil de suivre les avis d'un Religieux

CCCXLVII. A la Présidente Brulart. Les plus pures affections sujettes à la rouille. — Les vignes et les amitiés spirituelles : les unes et les autres ont besoin d'être émondées. — Le chemin de dévotion le plus assuré

CCCXLVIII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Les Chevaliers des Saints Maurice et Lazare ne tiennent pas leurs promesses. — Le Bienheureux recourt à l'intervention de Charles-Emmanuel pour obtenir justice, en faveur de plusieurs églises sans pasteurs

CCCXLIX. Au Conseil des Chevaliers des Saints Maurice et Lazare. Plainte du Saint aux Chevaliers pour leur retard à doter les églises, ainsi qu'ils y sont tenus

CCCL. A Madame de Charmoisy. Le Saint s'excuse d'une méprise. — Affaire d'intérêt. — Se confier à la providence de Dieu, « non de bouche seulement, » pratique très fructueuse. — Exhortation à la ferveur

CCCLI. A la Baronne de Chantal. Projet d'une deuxième entrevue avec la Baronne. — Il faut s'attacher à la gloire de Dieu et non à ses créatures. — Docilité du Saint aux avis qu'on lui donne pour sa santé. — Quel usage doit-on faire de l'imagination et de l'entendement dans l'oraison. — S'abstenir des longues oraisons, des imaginations violentes et des considérations prolongées. — Les travaux des mains. — N'avoir d'autre loi ni contrainte que l'amour. — La « sarge » violette de la Baronne. — Pensées qui occupaient le Saint tandis qu'il portait le Saint-Sacrement à la Fête-Dieu. — La quenouille et le fuseau des âmes dévotes et des saintes ménagères. — Les gros et les petits fuseaux. — Intérêt affectueux de l'Evêque pour la famille de Mme de Chantal

CCCLII. A la même. Départ du Saint pour la visite des paroisses ; ses impressions. — Les mille bonnes odeurs qui parfument nos afflictions. — Tenir son cœur bien large, vivre joyeuse

CCCLIII. A la Présidente Brulart (Fragment). Conseils variés à une personne du monde : servir Dieu par les exercices de sa vocation et par l'accomplissement des devoirs d'état. — La patience avec soi-même ; la modération des désirs

CCCLIV. A M. Charles d'Albigny (Inédite). Demande d'un passeport pour un Chablaisien

CCCLV. A M. Pierre du Tellier (Inédite). Affaires à régler entre la duchesse de Mercœur et la famille de Sales

CCCLVI. A M. Noel-Hugon Pergod. Saint François de Sales conseille les « appointements. »

CCCLVII. A M. Pierre-Jérome de Lambert. Le Saint sollicite une grâce pour un gentilhomme

CCCLVIII. A la Baronne de Chantal. Les « mons espouvantables » de Chamonix. — Mort tragique d'un berger. — Réflexions de l'Evêque à ce propos ; son humilité. — Une sainte villageoise, l'une des « grandes amies » du Saint. — Dans l'aridité spirituelle, regarder simplement Notre-Seigneur. — Il faut être à Dieu sans réserve ni division

CCCLIX. A la même. Le fuseau de la femme forte. — Profit qu'on doit tirer des impuissances d'esprit. — Ce que nous pouvons désirer de meilleur. — Un tableau de la Nativité. — La Transfiguration, le Calvaire et Notre-Dame. — L'humilité et l'abjection, choses différentes ; les meilleures abjections. — Cultivons notre champ, au lieu d'envoyer « nos bœufz avec la charrue » au champ du voisin. — Ne pas trop « s'amuser » au projet d'entrer en Religion ; conduite à tenir en attendant une décision. — L’éducation des filles dans les monastères, d'après les idées du Saint ; les enfants de la Baronne, Marie-Aimée, Celse-Bénigne. — Ne pas trop considérer son mal. — Mépriser les tentations ; Jésus-Christ crucifié, thème de contemplation. — Saint Pierre sur les eaux ; la peur et le mal. — Dans la tourmente, serrer la main du Sauveur

CCCLX. A la même (Fragments). Il faut faire tout valoir à la ville et à la campagne. — Le Saint propose en exemple la vie d'une vertueuse chrétienne de La Roche. — Exhortation à la poursuite de la sainteté

CCCLXI. A la Présidente Brulart. La sainte Communion nullement incompatible avec l'état du mariage. — Comment nous devons juger les actions et ce qui leur donne du prix. — Le moyen de n'être jamais bien saint. — Les emplois dans la maison d'un prince et en la maison de Dieu. — Humilité du Bienheureux. — Règles pour l'aumône. — A quelles conditions les confessions annuelles sont utiles. — Jeanne de Sales et « la vie des chams. » — La vertu des femmes mariées, « celle seule que saint Paul indique. »

CCCLXII. Au Chevalier Charles de Loche. Renseignements fournis sur un jeune gentilhomme, en vue d'un mariage

CCCLXIII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Pauvreté du prieuré de Bellevaux attestée par le Saint

CCCLXIV. A l'Empereur d'Allemagne, Rodolphe II (Fragment inédit). Accusé de réception d'une lettre de Sa Majesté. — Souhaits de bénédictions

CCCLXV. A la Baronne de Chantal (Fragments). Les labeurs de la visite et l'ardeur du saint Evêque ; l'accueil qu'il reçoit dans le Faucigny. — Les illuminations d'une petite ville. — Comment « divertir » ses yeux « des curiosités de la terre. »

CCCLXVI. A la même. Au retour de la visite, le Saint revoyant son âme en a compassion ; il veut profiter des loisirs de l'hiver suivant pour se remettre dans la ferveur. — Les chevreuils et chamois des Alpes. — Histoire d'un berger à la recherche d'une vache. — Applications à un pasteur d'âmes

CCCLXVII. A la Présidente Brulart. Pour bien implanter la réforme, il faut commencer par de petites règles. — Un père et un mari jaloux de leur autorité ; leur ingérence importune ; condescendre pourtant à leurs volontés. — Marque pour éprouver la solidité de notre dévotion : quelquefois il faut laisser Notre-Seigneur. — Ne pas rendre notre piété fâcheuse à notre entourage. — Que doit faire une âme chrétienne soumise, à l'égard de la sainte Communion, à deux autorités divergentes ? — Détachement de saint Jean-Baptiste. — Une femme du monde qui « est arrivee bien haut. » — Lire sans scrupule la traduction des Psaumes de des Portes. — Un traité d'Alcantara. — Espoir d'aller au Puits-d'Orbe

CCCLXVIII. A M. du Chatelard. Le Saint ne pourvoit aux cures que par la voie du concours

CCCLXIX. A Sa Saintete Paul V. Le Saint s'excuse auprès de Sa Sainteté de déléguer son frère pour sa visite ad limina. — Il lui envoie un état de son diocèse et lui en résume les grandes lignes

CCCLXX. Au P. Jean-Matthieu Ancina, de la Congrégation de l'Oratoire (Inédite). Recommandation en faveur de Jean-François de Sales. — Le Saint et ses amis de l'Oratoire de Rome

CCCLXXI. A la Baronne de Chantal (Fragment). Nouvelles du Jubilé ; part que le Saint y a prise. — Sa tranquillité parmi un monde d'affaires. — Amour que lui témoigne son peuple

CCCLXXII. Au Cardinal César Baronius. Le Saint recommande son frère Jean-François à la bienveillance de Baronius. — L'hérésie de Genève, source d'angoisses pour l'Evêque ; il a besoin d'être soutenu auprès du Saint-Siège. — Le glorieux auteur des Annales a l'autorité nécessaire pour lui prêter cette assistance

CCCLXXIII. A un cardinal (Minute inédite). François de Sales rappelle au Cardinal l'aimable accueil qu'il en reçut jadis. — Titres particuliers de son diocèse à la bienveillante protection du Souverain Pontife. — Difficultés que lui crée l'hérésie ; pour les surmonter, il a besoin de recevoir du Saint-Siège aide et secours

CCCLXXIV. A une religieuse. Exhortation à bénir Dieu pour une grâce reçue. — Le grand point de l'humilité pour une Religieuse. — Les humilités les plus fines. — Le parler hautain, intempéré et la bienséance religieuse

CCCLXXV. Au Président Antoine Favre (Inédite). Conseils affectueux du Saint à son ami. — Les dévotions du Jubilé

CCCLXXVI. A Mademoiselle Clément. Le désir du cloître doit être sans inquiétude. — Une croix très sainte. — Jamais le Sauveur « ne manque aux ames qui aspirent en luy. » — Envoi du Saint

CCCLXXVII. A l'Empereur d'Allemagne, Rodolphe II (Inédite). Accusé de réception d'une lettre qui invitait le Saint à la diète de Ratisbonne

ANNÉE 1607

CCCLXXVIII. A une religieuse. Le devoir d'une âme qui veut aimer Dieu. — La définition du courage d'après les mondains et d'après les chrétiens. — Le courage de « nostre Capitaine, de sa Mere, de ses Apostres. » — Il ne suffit pas « de ne faire pas mal. »

CCCLXXIX. A M. Jacques de Bay (Minute). Remerciements de saint François de Sales pour un envoi d'auteur

CCCLXXX. A Monseigneur Pierre-François Costa, Évêque de Savone, Nonce Apostolique a Turin (Fragment inédit). Lettre de créance pour les députés envoyés à Turin par l'Evéque et le clergé du diocèse de Genève

CCCLXXXI. A la Baronne de Chantal. L'ambition des pères. — La vraie grandeur des veuves et des Evoques. — La « sagette » et le carquois du divin Archer. — Vivre joyeuse et courageuse

CCCLXXXII. A Sa Saintete Paul V. Le Saint prie le Souverain Pontife d'accueillir paternellement un gentilhomme converti qui a donné des gages de fidélité

CCCLXXXIII. Au Cardinal Pierre Aldobrandino. Le Saint recommande au Cardinal un gentilhomme converti

CCCLXXXIV. A la Présidente Brulart. La correspondance du Saint ; sa petite sœur. — La manière de bien célébrer une grande fête. — Savoir demeurer en paix parmi la guerre. — Règle pour traiter dignement les personnes de son rang

CCCLXXXV. A la Baronne de Chantal. Le Saint invite Mme de Chantal à s'en remettre à la Providence de son désir de quitter le siècle. — Sans « vertugadin » on peut être « bien net et bien propre. » — L'âme chrétienne et la vicissitude des saisons ; au Ciel, il n'y aura nul hiver. — Les « maistresses chordes » auxquelles toutes les autres sont attachées. — Une baronne maîtresse d'école et un logis d'Evêque plein de plaideurs. — Les commandements et les avis. — Le Saint commence à écrire le Traitté de l'Amour de Dieu. — Les cantiques de la Baronne. — Les « belles humeurs » du Bienheureux avec les enfants, au catéchisme. — La réponse d'une petite fille. — La confrérie du Cordon

CCCLXXXVI. A un ami. Le Saint désire employer le Carême à « rabiller » son âme, qu'il appelle « un horologe detraqué. »

CCCLXXXVII. Au Chanoine Pierre de Grilly. Le Saint avertit son correspondant qu'il a écrit en sa faveur au Souverain Pontife une lettre de recommandation

CCCLXXXVIII. A M. André de Sauzéa. Le Saint donne des nouvelles, des commissions et des encouragements à l'un de ses familiers

CCCLXXXIX. A M. Charles d'Albigny (inédite). Le Saint adresse à M. d'Albigny un gentilhomme capable de lui fournir de précieux renseignements sur Genève

CCCXC. A la Baronne de Chantal (Fragment). Le Saint avertit la baronne de Chantal de se tenir prête pour le voyage, au temps qui sera marqué

CCCXCI. A la même. Le Carême, la moisson des âmes. — Larmes de joie et d'amour. — Une âme conquise, « toute d'or. » — Les services spirituels profitent à ceux qui les donnent. — Une « conteste. » — Le rendez-vous général de toutes les consolations

CCCXCII. A des destinataires inconnus (Inédite)

CCCXCIII. A Madame de Vignod, Religieuse de l'Abbaye de Sainte-Catherine (Inédite). Conseils pour une revue annuelle des ses péché. — Pour certaines âmes, les veilles démesurées nuisent à l'esprit de dévotion. — Les saules, le myrte et le palmier. — Le Saint envoie son prédicateur à Sainte-Catherine

CCCXCIV. A la Baronne de Chantal. Il faut supporter avec courage les mauvaises opinions qu'on a de nous. — Considérations qui attendrirent le Saint, au cours d'un sermon de la Passion donné à Sainte-Claire

CCCXCV. A Mademoiselle de Villers. Désir de recevoir des nouvelles. — Invitation à venir à Saint-Claude. — Assurance de religieux dévouement

CCCXCVI. A la Baronne de Chantal (Inédite). Dispositions que doit prendre la Baronne pour son prochain voyage à Annecy. — Désir du Saint de la recevoir en sa « petite vilette » et en son « petit heberge. »

CCCXCVII. A M. Nicolas de Soulfour. Le Saint prie son correspondant d'offrir ses salutations aux pieux amis et aux personnes de Religion dont il a fait jadis la connaissance à Paris

CCCXCVIII. A la Baronne de Chantal. Souhaits de bienvenue. — Le Saint vante à la Baronne le bel Office de son Chapitre. — Hors de Dieu et sans lui, nous ne sommes que « des vrais riens. »

CCCXCIX. A un ami. Protestations d'amitié. — Promesse d'entrevue

CD. A la Présidente Brulart. Pour des âmes novices, il n'est pas bon de penser toujours rencontrer Dieu sans préparation. — Savoir quelquefois manger son pain tout sec. — Eloge d'un confesseur. — A quelles conditions les enfants peuvent approcher souvent de la sainte Communion. — Ne point semer nos désirs sur le jardin d'autrui. — Le grand mot de la vie spirituelle et le moins entendu

CDI. A la Baronne de Chantal. Mme de Chantal de retour à Monthelon. — Le Saint lui demande de ses nouvelles. — Ses impressions pendant une grand'Messe. — Le « choix » que le Bienheureux a fait pour la Baronne

CDII. A la même. Les croix de Dieu, pourvu que l'on y meure, sont douces et consolantes. — Dévouement affectueux du Saint. — Dieu, quand il inspire à une âme de le servir, lui en donne aussi les moyens. — S'humilier, mais sans empressement

CDIII. A la même (Fragment). Le Saint sur le lac Léman ; sa docilité au nocher de la « petite barquette. » — Sainte Marthe et sainte Madeleine

CDIV. A la Présidente Brulart. Méthode pour bien servir Notre-Seigneur. — Les mortifications qu'il faut pratiquer. — Un cantique « un peu triste, mais harmonieux et beau. » — Marie-Madeleine et Notre-Seigneur en habit de jardinier. — Les plus belles mortifications ne sont pas les meilleures

CDV. A la Baronne de Chantal. Les assauts du démon et ses fanfares ; ne pas s'en effrayer. — Que Dieu seul est à craindre et de quelle crainte. — Une humiliante servitude ; le saint Evêque en affranchit ses sujets de Thy. — Tenir la croix entre ses bras et les yeux au Ciel

CDVI. A la même. Les larmes et les parfums de sainte Madeleine ; contemplation de la scène. — Inconvénients des longs voyages pour les femmes de piété. — Les résolutions communes du Saint et de la Baronne. — La prudence des serpents et la simplicité des « blanches colombelles ; » l'une très nécessaire, l'autre très aimable. — Rare éloge du Combat spirituel. — Affection du Bienheureux pour l'âme de Mme de Chantal

CDVII. A la même. Tenir son cœur au large. — Le désir de la perfection et la sainte oraison. — Les désirs d'une perfection trop douce ; leurs dangers. — En quel amour il faut cheminer. — Les fanfares de l'ennemi des âmes. — Sentiments du Saint pendant un violent orage d'été. — Poignée de nouvelles. — Bonheur de savoir qu'il faut aimer Dieu

CDVIII. A la même. Le Saint regarde comme un devoir que Dieu lui impose d'écrire souvent à la baronne de Chantal. — Notre-Seigneur chez les sœurs de Lazare ; contemplation et réflexions du Saint sur cette page de l'Evangile. — Comment les futures Religieuses devront partager les heures. — Grand honneur de parler seul à seul à son Dieu. — L'Oraison funèbre de Mme de Nemours. — Le tintamarre d'un orage en Savoie. — Mme de Charmoisy

CDIX. A une religieuse. Les froideurs spirituelles. — Eloge de saint Bernard. — Etre bonne servante de Dieu, en quoi cela consiste

CDX. Au Président Charles de Rochette. Recommandation en faveur d'un ami

CDXI. A Monseigneur Pierre-François Costa, Évêque de Savone, Nonce Apostolique a Turin. Le Saint sollicite des encouragements pour deux gentilshommes qui voulaient doter la Sainte-Maison de Thonon d'ateliers d'arts mécaniques

CDXII. A la Baronne de Chantal. Servir Dieu soit parmi les épines, soit parmi les roses. — Fidélité journalière du Saint à l'oraison mentale

CDXIII. Au Baron Bernard de Menthon. Conseils à propos d'un héritage

CDXIV. A une dame. Comment Dieu supplée aux commodités de le servir, quand on les laisse pour sa gloire. — Règlement de vie. — Quatre vertus recommandées. — Ce qu'il est toujours possible de faire, même au milieu du monde

CDXV. A la Baronne de Chantal (Fragment). Naïve conjecture de la piété de Charles-Auguste, neveu du Saint

CDXVI. A M. Antoine des Hayes. Effusions d'amitié. — Les « petites riottes » entre les officiers du duc de Nemours. — M. Fenouillet. — Le Saint cherche à « relever » l'Oraison funèbre de la duchesse de Nemours ; il en appréhende l'impression

CDXVII. A Monseigneur Pierre-François Costa, Éveque de Savone Nonce Apostolique a Turin (Inédite). Le Saint avertit le Nonce d'une erreur qui l'a privé de recevoir un document annoncé sur la question de Auxiliis

CDXVIII. A la Baronne de Chantal. Courage de Mme de Boisy à la mort de sa fille, Jeanne de Sales. — Le Saint « tant homme que rien plus. » — Dieu « prend tout a sayson. » — Il faut agréer que Dieu frappe sur l'endroit qu'il lui plaira. — C'est assez d'avoir Dieu. — Indications pour le service funèbre de la défunte

CDXIX. A la Présidente Brulart. Condoléances. — L'oraison sans paroles, à quelle condition est-elle bonne. — La préparation de la méditation. — Livres conseillés, dont quelques-uns peu faits pour la pratique. — Les confessions générales et la paroisse

CDXX. Au Comte Prosper-Marc de Tournon (Inédite). Le Saint promet de contrôler la vocation d'un jeune homme qui semblait un peu hâtive

CDXXI. A la Baronne de Chantal. Le Saint rentre à Annecy. — Mme de Charmoisy. — « Nostre bon et saint Evesque. » — Un projet de mariage ; « toute la fraternité y conspire. » — Belles choses sur un verset de Jérémie

CDXXII. Au Baron Guy de Chantal. Le Saint se déclare flatté d'un projet d'alliance entre la famille de M. de Chantal et la sienne. — Marie-Aimée de Chantal remplacera dans son cœur la petite sœur qu'il a perdue

CDXXIII. Au Baron de Villette (Inédite). Le Saint apprend la guérison d'une parente qu'il croyait n'être plus en vie. — Nouvelles de la parenté. — Deux gentilshommes songent à entrer dans les Ordres sacrés

CDXXIV. Au Prince Cardinal Maurice de Savoie (Minute). Le Saint félicite le prince Maurice de son élévation au cardinalat. — Signification de la couleur de pourpre qui teint le chapeau cardinalice. — Souhaits de bénédiction

CDXXV. A la Baronne de Chantal (Fragment). Paix, union merveilleuse dans la famille du Saint, bien que composée de plusieurs ménages ; à qui elle allait « à confesse. » — Comment sanctifier nos années, nos mois, nos jours et nos heures

CDXXVI. A la même (Fragment). Sagesse et piété de M. de la Thuille

CDXXVII. A Sa Sainteté Paul V (Minute). Pierre Fenouillet proposé pour l'évêché de Montpellier. — Le Saint félicite Rome et le diocèse de ce choix. — Eloge du candidat ; son éloquence, son savoir répondent aux besoins particuliers de sa future Eglise

Année 1608

CDXXVIII. A la Baronne de Chantal. Le grand mot de notre salut. — Le nom sacré de Jésus doit être implanté dans toutes les puissances de notre esprit ; pour le bien exprimer, il faut avoir une langue toute de feu

CDXXIX. A la même. Le pur et saint amour de notre Sauveur ; pourquoi faut-il le désirer. — La baronne de Chantal auprès des malades. — Un sujet de douleur pour le Saint

CDXXX. A la même. Pour la sainte Communion, deux sortes de faim ; comment, grâce à une bonne digestion spirituelle, la Communion fait vivre en nous Jésus-Christ. — Le « grand livre » que le Saint portait toujours en sa « pochette. » — De quels secrétaires il s'accommodait le mieux. — Son affection pour les enfants de la Baronne ; celle-ci, commère de M. de Chazelles. — La première des vertus. — Les trois points de l'Exercice de l'amour de la volonté de Dieu. — Poignée de nouvelles. — « Un cœur bien net et propre. » — L'espoir que donne une petite troupe de chétives femmelettes

CDXXXI. A un ecclésiastique. Règlement d'une affaire qui intéresse une cure

CDXXXII. A la Baronne de Chantal. Conseils à la Baronne pour la conduite de Marie-Aimée. — Zèle des chanoines d'Annecy. — Une âme, admirable à ne se point empresser

CDXXXIII. A la même. Ne pas accabler l'esprit à force de surmener le corps. — Une tentation du Saint, qui « alla tost en fumee. » — Ne pas avoir le cœur trop douillet. — Se fier aux décisions du P. Gentil pour le projet de l'Institut, car « il n'y bougera rien. »

CDXXXIV. A M. Maurice Croset, Cure d'Héry-Sur-Alby. Différends entre curé et paroissiens ; le Saint veut les régler

CDXXXV. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Ne pas se ralentir dans la poursuite de la gloire de Dieu. — Témoignages de sympathie à l'Abbesse souffrante. — Le Saint sollicite pour la fille de l'un de ses anciens amis, son admission dans le Monastère

CDXXXVI. A la Baronne de Chantal. Le Saint estime que le projet de la Visitation est de Dieu et s'y affectionne de plus en plus. — Les cercles qui se font en l'eau et les entortillements d'esprit chez les âmes chatouilleuses. — Quand on n'a d'autre intention que la gloire de Dieu, ne se tourmenter de rien. — Les « menues pensees » après les grandes. — Les frères du Saint et les enfants de la Baronne. — Un prédicateur qui parle à son auditoire

CDXXXVII. A la même (Inedite). Le Saint désire qu'on ne prenne pas dans un sens absolu les directions adressées à des personnes particulières. — Nouvelles et recommandations diverses

CDXXXVIII. Au Père Nicolas Polliens, de la Compagnie de Jésus (Inédite). Affectueuses sympathies du Saint pour son Directeur spirituel, alors malade. — Il promet de prier pour sa guérison

CDXXXIX. A Madame de Charmoisy. A mesure qu'on savoure les choses divines, on cesse de priser les choses terrestres. — Ne nous étonnons point de la mort. — Comment faut-il pleurer nos amis quand nous les voyons mourir

CDXL. A la même. Le miel qui doit adoucir toutes les affections et toutes les actions. — Le royaume intérieur, les ennemis, les espions. — Notre cuirasse et notre bouclier. — Les parfums dont nous serons « confortés et ravigorés. »

CDXLI. A une demoiselle. On ne trouve pas ce qu'on cherche avec trop d'ardeur ; applications à l'oraison. — L'engourdissement de l'âme. — L'un des plus grands traîtres de la vraie dévotion. — Deux raisons principales ou deux manières de se présenter devant Dieu à l'oraison, toutes deux fort utiles. — Encouragements discrets à persévérer dans le désir de la vocation religieuse

Minutes écrites par Saint François de Sales pour d'autres personnes

CDXLII. Aux habitants de la ville de Genève, pour M. Jacques Cusin (Inédite). Le signataire présumé de cette lettre réfute les interprétations calomnieuses de sa sortie de Genève

CDXLIII. A la Baronne de Chantal, pour Madame de Boisy. Madame de Boisy prie la baronne de Chantal de garder auprès d'elle sa fille Jeanne

CCXXXVIII. A la Baronne de Chantal. Dévouement du Saint pour le service spirituel de la Baronne, suggéré par Notre-Seigneur. — Lumières qu'il en reçoit pour lui parler de l'humilité, la vertu propre des veuves. — Belle fleur que la veuve chrétienne. — Qui sont les veuves vraiment veuves. — L'humilité morale et l'humilité surnaturelle. — L'humilité et la chasteté. — Etre joyeusement humble devant Dieu et le monde. — N'affecter ni ne fuir l'humilité visible, c'est-à-dire les offices humbles, l'écorce qui conserve le fruit. — Fidélité aux exercices. — Ne pas pointiller dans la pratique des vertus. — Assurance et désir d'affection. — Les « prieres penetrantes » des petits

Appendice

Lettres adressées a Saint François de Sales par quelques correspondants

A. Lettre du Souverain Sénat de Savoie

B. Lettre de Mgr André Frémyot, Archevêque de Bourges

C. Lettre d'Antoine Favre

D. Lettre du P. Antoine Possevin, de la Compagnie de Jésus

E. Lettre de Charles-Emmanuel Ier, Duc de Savoie

F. Lettre de M. Claude d'Angeville, Primicier de la Collégiale de la Roche

G. Lettre de M. Anastase Germonio

H. Lettre du Cardinal Cesar Baronius

I. Lettre du Cardinal Jérome Panfili

J. Lettre du Président Frémyot

K. Lettre du P. Sébastien de Maurienne, Capucin (Fragment)

L. Lettre du P. Jean Fourier, de la Compagnie de Jésus

Table de correspondance de cette nouvelle edition avec les précédentes, et indication de la provenance des manuscrits

Index des correspondants et des principales notes biographiques et historiques de ce volume

Glossaire des locutions et des mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui

Errata

Table des matières

 

 

 

14 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES - TOME XIV- LETTRES — VOLUME IV

 

 

Pius PP. X

Pie X, Pape

Avant-propos

Avis au lecteur

Lettres de Saint François de Sales. Année 1608

CDXLIV. A Madame de la Fléchère. Il faut premièrement «avoir patience d'estre imparfait. — Conseils pratiques pour mettre son esprit en posture de suavité. — A quoi doivent servir nos chutes

CDXLV. A Madame de Vallon. Le Saint donne à la destinataire des nouvelles de son mari et de sa parenté

CDXLVI. A Monseigneur Pierre Fenouillet, Evêque élu de Montpellier (Inédite). Remerciements et félicitations pour l'envoi d'une oraison funèbre; souhaits d'amitié offerts au destinataire, son futur frère dans l'épiscopat. — Message pour un ami commun

CDXLVII. Au Roi de France. Pauvreté des curés du Bugey ; supplique en leur faveur

CDXLVIII. A Madame de la Fléchère. L'humilité joyeuse dans les légers manquements. — Les exercices de dévotion pendant la journée. — Faire comme Notre-Dame : se tenir toujours d'une main à Notre-Seigneur. — Apprivoiser son cœur à la mansuétude. — Les prières vocales et l'oraison mentale

CDXLIX. A M. Antoine des Hayes. Henri IV désire attacher le Saint au service de l'Eglise de son royaume. — Humilité et désintéressement de François de Sales ; c'est la volonté du Pape qui lui manifestera la volonté de Dieu

CDL. Au même. Le Saint voudrait savoir de son ami les intentions de Henri IV à son égard. — Diverses raisons persuadent l'Evêque d'attendre sans inquiétude la suite des événements ; il ne veut que la volonté de Dieu. —Témoignages d'amitié. — Message pour Mgr de Montpellier

CDLI. A la Baronne de Chantal. Rien ne se fait que sous la conduite de Dieu. — Lé Saint ne veut que Dieu pour son partage. — L'objet de ses considérations en l'oraison

CDLII. A la même. Il faut tout faire avec une diligence tranquille. — On veut tirer l'Evêque de sa terre et de son «parentage» ; sentiments que lui inspire ce projet. — Le rendez-vous de l'âme du Saint

CDLIII. A Madame de Vallon (Inédite). Témoignages de dévouement à une parente. — Nouvelles et messages

CDLIV. A Mademoiselle Claudine de Chastel. Le vœu de chasteté: considérations qu'il faut faire pour s'y préparer. — Eloge de la sainte chasteté: vertu vraiment céleste, qui consacre à Dieu les âmes et les corps, vouée d'abord par Notre-Dame, et après elle, par toute la troupe des cœurs vierges. — Formule de ce vœu; il fait de notre corps une sainte relique, un calice consacré

CDLV. A Madame de la Fléchère. Un moyen commode d'acquérir les solides vertus: se mettre en patience avec opiniâtreté. — Pour réussir dans les affaires, compter sur l'assistance de Dieu et user d'une douce diligence. — Les affaires de ce monde et les maisonnettes des petits enfants. — La chose la plus importante. — Toujours recommencer: le meilleur moyen pour achever la vie spirituelle

CDLVI. A Monseigneur Pierre Fenouillet, Evêque élu de Montpellier (Inédite). Eloge de des Hayes, «le grand amy» de Pierre Fenouillet et de l'Evêque de Genève. — C'est surtout sur les petits lacs d'eau douce que la barque du Saint se plaît à voguer

CDLVII. Au Père Jean Comes, Religieux Augustin. Différend entre les chanoines du Chapitre de Saint-Pierre et les Augustins de Seyssel; pour le régler, une entrevue est proposée par le Saint. — Assurance d'affectueux dévouement

CDLVIII. A Madame de la Fléchère. Deux choses qu'il faut joindre ensemble. — Comment reprendre son cœur quand il a failli

CDLIX. A Mademoiselle Claudine de Chastel. Dieu protège les vœux qu'il a inspirés. — Il n'est pas toujours possible ni à propos de fuir, mais il est toujours nécessaire de combattre avec opiniâtreté. — Les afflictions qui aident à bien servir Dieu. — Conseils pour l'oraison. — Bonheur de s'être consacré à Notre-Seigneur

CDLX. Au Cardinal Pompée Arrigoni, Secrétaire du Saint-Office. Le Saint demande au Saint-Siège le renouvellement de plusieurs permissions qui doivent faciliter son ministère et celui de ses prêtres

CDLXI. A la Baronne de Chantal. Il faut aimer l'attente que Dieu impose à l'accomplissement de nos désirs. — Projet de voyage en Bourgogne. — Le sacre de l'Evêque de Lausanne. — Le Saint aimé de «beaucoup de bons veillars.» — Pensées qui lui sont venues quand il faisait oraison. — «Il faut bien que les filles soyent un petit jolies.» — Portrait du P. de Monchy. — Le Frère Matthieu. — Pour se mêler d'exorcismes, il ne faut pas être trop crédule. — Les femmes et le culte ; la part qu'elles peuvent y prendre. — Retour d'apostats. — Nouvelles et messages. — Mme de Charmoisy «chemine fort bien

CDLXII. A la Présidente Brulart. Le Saint n'est «point homm'extreme ;» il espère obtenir davantage de Rose Bourgeois par une entrevue. — Ne pas trop s'attacher aux pratiques de piété de son choix. — Dieu veut être servi par les exercices compatibles avec les devoirs d'état. — Estime du Saint pour l'Ordre du Carmel

CDLXIII. A un cardinal (Fragment). Un reproche immérité. — Les Savoisiens ne lisent pas de mauvais livres

CDLXIV. A la Baronne de Chantal (Fragments). Transcription de l'Introduction à la Vie devote. — Le projet de la Visitation sourit de plus en plus au saint Evêque. — Son amour pour Notre-Seigneur. — Nouvelles de la ferveur de Mme de Charmoisy. — Bonheur de ne prétendre qu'à Dieu

CDLXV. A M. Pierre de Berulle. Retour à la foi d'un apostat ; M. de Bérulle y a beaucoup coopéré. — Le Saint se réjouit d'apprendre le bien qui se fait à Paris par son entremise et celle de ses amis

CDLXVI. Au Baron Amédée de Villette. L'Académie Florimontane et ses premiers membres. — Le Saint promet sa visite au châtelain de Dérée, son parent, nouvellement marié

CDLXVII. Au Pere Pierre Dubouloz, Dominicain (Inédite). Election d'un prieur au couvent des Dominicains d'Annecy; l'élu est prié avec une aimable insistance d'accepter cette charge

CDLXVIII. A Madame de la Fléchère. Conseils à une femme chrétienne. — L'humeur mélancolique : circonstances qui la favorisent ; nécessité et moyens de la combattre. — Une parole de sainte Angèle de Foligno

CDLXIX. A la même. La tranquillité d'âme, mère du contentement et fille de l'amour de Dieu. — Les sujets de se mortifier plus grands dans le monde qu'en Religion. — Ne s'astreindre «que tout bellement» aux exercices de piété, est chose conseillée en certains cas. — Attitude devant la souffrance. — Qu'il est permis de se plaindre à Dieu, et à quelle condition. — Notre-Seigneur aime ceux qui souffrent

CDLXX. A la même (Inédite). — Dispositions, pieux espoir du Saint à l'approche d'une naissance

CDLXXI. A M. Claude-François de la Flechere. Félicitations, prédictions, prières du saint Evêque répandues sur un berceau

CDLXXII. A Madame de la Fléchère. La vertu des vertus. — Comment servir le Maître. — Le moyen de faire glorifier Dieu par le prochain. — Quand les mortifications sont interdites par une santé délicate, que faut-il faire ?

CDLXXIII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Inédite). L'Evêque de Genève avertit le duc qu'il ira en Bourgogne pour une affaire de famille

CDLXXIV. A Madame de Charmoisy. La «soigneuse assistance» des bons Anges. — Exhortation à progresser dans l'amour de Dieu. — Message pour une ancienne Abbesse

CDLXXV. A la Baronne de Chantal. La Baronne est prévenue que le Saint est aux «portes» de Monthelon

CDLXXVI. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Encouragements à persévérer dans de saintes résolutions

CDLXXVII. A une religieuse. Dieu agrée extrêmement la résignation dans les maladies et l'obéissance au médecin. — Les croix qu'il faut baiser avec amour

CDLXXVIII. A la Baronne de Chantal. Anne-Jacqueline Coste offre spontanément au Saint de servir les futures Religieuses qu'il méditait d'établir

CDLXXIX. Aux Ecclésiastiques du Bugey, du Valromey et de Gex. Les ecclésiastiques des pays exemptés des décimes doivent envoyer à Lyon un député pour régler le paiement d'un don

CDLXXX. A M. Etienne Dunant, Curé de Gex. Servir Dieu où l'on est. — Le labeur patient n'est jamais stérile devant Dieu. — Le désir du changement empêche le succès de l'œuvre présente

CDLXXXI. A la Baronne de Chantal. Accueil que fait le Saint aux désirs et aux recommandations de la baronne de Chantal. — Dieu seul est un guide indispensable. — Sortir du monde, pour plusieurs, n'est pas toujours sortir d'eux-mêmes et de leur amour-propre. — La fin qu'on doit se proposer en quittant le siècle. — Une sainte Fondatrice dont la Congrégation semble donner à penser au futur Fondateur de la Visitation. — Conseil du Saint à «ceux qui se meslent des ames» et aux personnes de piété. — Son affection pour le père et les enfants de sa fille spirituelle. — La jeune fille et le seau d'eau. — Messages divers

CDLXXXII. Au Père Nicolas Polliéns, de la Compagnie de Jésus (Inédite). Témoignages d'affection pour les PP. Jésuites de Chambéry et de sympathique dévouement à une pieuse chrétienne qui soupirait après le cloître

CDLXXXIII. A Mademoiselle Clement. Se résigner humblement, si, malgré tous nos efforts, notre désir n'est pas accompli. — Les âmes que Dieu aime « en tout et par tout

CDLXXXIV. A la Baronne de Chantal. La fête de la Dédicace ; les cœurs et les corps, temples mystiques dédiés à Dieu par les vœux. — La dévotion du Rosaire à Annecy. — La baronne de Chantal à l'hôpital de Beaune

CDLXXXV. A Madame de la Fléchère. Les vendanges. — Comment l'Epoux divin des âmes nourrit leur espérance et repaît leur amour. — Les vendanges spirituelles. — Le côté du Sauveur percé sur la croix. — Les choses temporelles doivent servir «d'eschellon» aux spirituelles. — Comment il faut considérer ses fautes

CDLXXXVI. A Madame de Maillard, ancienne Abbesse de Sainte-Catherine. Souhaits de ferveur par le don du cœur à Dieu. — N'aimer rien qu'en lui, par lui et pour lui

CDLXXXVII. A la Baronne de Chantal. Humilité du Saint ; sa confusion et sa peine de se voir estimé. — Se tenir dans l'indifférence

CDLXXXVIII. A Madame de la Fléchère. L'insensibilité et l'indifférence religieuse : définition de l'une et de l'autre ; celle-ci est un grand don de Dieu

CDLXXXIX. Aux Syndics ou aux Messieurs du Conseil de Rumilly. L'église paroissiale de Rumilly a besoin d'une restauration: difficultés de l'entreprise; encouragements à les vaincre. — Affection du Saint pour la ville; son humilité

CDXC. A Madame de Mieudry. Les menues pensées de vaine gloire et les mouches. — Les larmes et les résolutions, «la tendreté de cœur et la fermeté de cœur»: choses bien différentes. — Les pensées importunes. — Ne pas tourmenter son âme

CDXCI. A Mademoiselle de Bréchard. Recommandations pressantes de garder son cœur, de le mortifier et de le tenir en même temps dans la joie. — Messages

CDXCII. A la Baronne de Chantal. Amiable partage de biens pour faciliter le mariage de Bernard de Sales

CDXCIII. A Madame de la Chambre, Religieuse de l'Abbaye de Baume. Pourquoi il ne faut pas remettre les Vêpres après souper. — Le moyen d'être consolée pour cette Vie et pour l'autre. — Messages divers

CDXCIV. A la Baronne de Chantal. Anniversaire d'une consécration épiscopale. — Sentiments de François de Sales à propos de cet événement

CDXCV. A Mademoiselle de Traves. Témoignages d'affectueux dévouement. — Ingénieuse manière de demander à une âme chrétienne si elle aime Dieu; que faire quand on aime bien Dieu.91

CDXCVI. A la Baronne de Chantal. Départ de Bernard de Sales pour la Bourgogne. — Souhaits et actions de grâces à propos de son mariage. — Le Saint déplore les dangers que court une âme infidèle à ses engagements sacrés et bénit Dieu qui l'a gardé de l'erreur dès son jeune âge. — Les saints Pères et l'hérésie. — Un ministre converti. — «Madamoyselle de Perdreauville» et sa famille. — La manière de prêcher contre les hérétiques

CDXCVII. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Le Saint demande à l'Abbesse de ses nouvelles. — Conseils divers. — Le moyen de tirer profit de ses infirmités. — Exhortation à la dévotion. — Assurance de dévouement

CDXCVIII. A Madame de Rochette, Religieuse de l'Abbaye de Sainte-Catherine (Inédite). Un sujet inépuisable de correspondance. — Le Saint envoie à la destinataire des chansons spirituelles

CDXCIX. A M. Claude Bretagne. Souhaits de courtoisie à un magistrat à la fin d'une année. — Pourquoi la fuite des années ne doit pas nous attrister

D. A la Baronne de Chantal. Dieu favorise le dessein de la Visitation en lui préparant des âmes d'élite. — Une prétendante ; estime qu'en fait le saint Evêque

Fragments de lettres a la Baronne de Chantal, 1605-1608

DI. Ne jamais reprendre le temps fixé pour l'oraison. — Le crucifix matériel et le vrai Crucifix. — Comment s'accuser en confession. La simplicité, l'amitié, la petitesse. — Que faire quand il arrive des pensées mauvaises

DII. Exhortation à la douceur dans les relations avec le prochain. Comment réprimer les défauts de nos inférieurs. — Aveu du Saint. — Les vainqueurs du mal

DIII. Avoir son âme en ses mains; comment elle nous échappe et les moyens de la reprendre. — Obligation d'une âme qui est toute à Dieu. — Le présent, le passé et l'avenir, et l'emploi qu'il convient d'en faire pour servir Notre-Seigneur comme il le désire

DIV. (Fragment inédit). — Un «point d'importance.» — Les feuilles, les fleurs et les fruits des amitiés mondaines. — Les petits renardeaux et les mouches mortes. — Les amitiés mauvaises et les amitiés de charité ; différence de leurs allures. — Il faut couper les premières, et «auconteau tranchant.» — Le trouble de la Sainte Vierge à la vue d'un Ange doit servir de leçon aux âmes pudiques

DV. Vertus, exercices, lieu, rang, gloire et couronne des veuves. A qui faut-il laisser les extases et la contemplation de l'Essence divine. — Tableau rapide des vertus que la très Sainte Vierge a pratiquées depuis Nazareth jusqu'au Calvaire. — Les petites et les grandes vertus ; c'est par les unes qu'on arrive aux autres. — La «femme forte» et ce qu'il faut faire pour lui ressembler. Dieu, comme un bon père, accommode ses pas aux nôtres. — Comment fortifier son cœur contre Satan et le rendre «imprenable.»

DVI. L'esprit naturel et l'esprit chrétien ou l'esprit de la foi ; les rébellions du premier n'empêchent pas celui-ci de subsister et d'avoir finalement la victoire. — La barque, l'aiguille marine et la «belle estoile.» — Que doit faire l'âme chrétienne au temps de la «dereliction.» — Comment se conduire dans les assauts contré la foi et dans les tentations de vanité et de vaine gloire. Les assoupissements et les distractions. — Les nuages du ciel atmosphérique et les brouillards de l'esprit. — Porter remède au mal, mais se tenir dans l'indifférence à l'égard des résultats. — Le moyen d'être parmi le monde, sans y avoir son cœur

DVII. Une grâce que le Saint sollicite de Notre-Seigueur pour Mme de Chantal. — La présence de Dieu dans l'âme chrétienne, d'après sainte Thérèse et saint François de Sales

DVIII. La charité envers le prochain ne doit pas nous faire couvrir le mal. — Blâmons le vice, épargnons les personnes. — Comment nous devons considérer les actions du prochain. — La charité et les pécheurs

DIX. A un inconnu (Fragment inédit). Regrets adressés à un supérieur de n'avoir pas su le rencontrer pour lui baiser les mains

DX. A la Baronne de Chantal. Impatience de Mme de Boisy de voir la conclusion du mariage de son fils Bernard. — Le Saint partage ce même désir, mais sans impatience

Année 1609

DXI. Aux Syndics de Rumilly. Entremise du Saint auprès des FF. mineurs Capucins en faveur de la ville de Rumilly

DXII. A Madame de la Fléchère. Les assoupissements des sens et la volonté résolue d'être tout à Dieu. — La miséricorde de Dieu surpasse la misère de ceux qui «en luy ont logé leurs esperances.» — Le meilleur remède contre l'appréhension de la mort. — Ne pas examiner ce qui est fait, mais penser à ce qui est à faire. — Comment haïr nos défauts. — Ce qui conserve «nos tares.» — Désirs illusoires de changement; c'est nous-même qu'il faut changer

DXIII. A la même. Quand les mortifications ne manquent pas, n'en pas désirer d'autres. — De quelle plainte il se faut garder en toute façon. — Les «petites tricheries quotidiennes.» — La confiance filiale des petits enfants proposée aux âmes qui aspirent à l'extrême perfection. — Après les chutes, il ne faut jamais se décourager. — Dans quel cas il est sage de payer ce qu'on ne doit pas

DXIV. A Monseigneur Pierre de Villars, Archevêque de Vienne. Introduction a la Vie devote : circonstances historiques de la publication de cet ouvrage. — Pour quelles raisons l'auteur croit devoir laisser aux grands ouvriers les grands desseins. — Ouvrages moins laborieux qu'il médite d'écrire: «un livret» de l'Amour de Dieu, un petit Calendrier et Journalier pour l'âme dévote, un Traité de la prédication, une méthode de convertir les hérétiques. — La bibliothèque du Saint en Chablais. — Jugement de Mgr Fenouillet sur l'Introduction

DXV. A la Baronne de Chantal. Souhaits de bienvenue et offrande d'un gîte. — Envoi d'exemplaires de l'lntroduction a la Vie devote. — Joie du Saint de voir que tous les siens parlent avec respect et affection de la petite Aimée et de sa mère. — Mme de Chantal attendue à Sales. — De quels documents l'auteur compte se servir pour une seconde édition de l'Introduction. — L'Abbesse du Puits-d'Orbe et son frère. — Affection de François de Sales pour Marie-Aimée

DXVI. A la Présidente Brulart. En quels cas une chrétienne doit être indifférente au choix du confesseur. — Les bonnes intentions et les mauvaises pensées. — Dévotion de François de Sales à sainte Thérèse. — Intérêt qu'il porte à une veuve. — Pourquoi les vertus des femmes mariées sont agréables à Dieu. — Unique souci d'une veuve chrétienne. — Il faut être douce et suave parmi les siens, et mettre un soin particulier à le devenir

DXVII. A Madame de la Fléchère. Analyse d'une tentation de découragement. — Comment doit s'exercer l'apostolat des femmes chrétiennes hors de leur maison. — Conduite à tenir lorsque nous sommes préoccupés de savoir si nous avons bien fait. — L'amour-propre et l'amour de Dieu. — Les heures de sommeil et la santé. — Pourquoi le monde est quelquefois plus propice que le cloître à l'acquisition des vertus

DXVIII. A la Présidente Brulart. Les menues et fréquentes impatiences ; moyens de les surmonter. — Il faut être colombe à l'oraison, mais aussi dans son foyer et avec son entourage

DXIX. A Monseigneur Jean-Pierre Camus, Evêque nommé de Belley. Panégyrique en raccourci de saint Joseph. Tableau de la Sainte Famille. — François de Sales accepte avec joie de «mettre la mitre en teste» au futur Evêque de Belley

DXX. A la Présidente Brulart. Trop différer la première Communion: grande erreur. — Le visage pâle et l'âme vermeille. Envoi d'un exemplaire corrigé de l'Introduction

DXXI. A Monseigneur Pierre de Villars, Archevêque de Vienne. Une «petite opiniastreté» de saint François de Sales. — L'Archevêque ayant refusé le titre de Monseigneur, le Bienheureux s'excuse de le lui donner encore et lui expose les raisons de sa respectueuse obstination

DXXII. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Faire le bien joyeusement, sans s'attrister de ses défauts. — Tenir la clôture. — Les confesseurs extraordinaires: manière d'observer la prescription du Concile de Trente. — L'administration des pensions et les avis que doit donner l'Abbesse dans ses Chapitres. — Rappeler au monastère une Religieuse absente et par quels procédés. — Conseils variés sur l'oraison, la lecture spirituelle, etc. — Acquérir un grand courage au service de Notre-Seigneur

DXXIII. A Monseigneur Pierre Fenouillet, Evêque de Montpellier. Le destinataire ayant écrit au Saint une lettre d'affectueuse courtoisie, celui-ci lui envoie l'expression de son respect et de sa confiance

DXXIV. A Mademoiselle de Traves. Le monde «n'est qu'un vray trompeur.» — Considérations proposées à une personne qui songeait à se marier. — L'amour du Sauveur, de Notre-Dame et des Saints à la très sainte unité de Dieu

DXXV. A Monseigneur Pierre Fenouillet, Evêque de Montpellier (Inédite). Annonce de nouvelles. Messages. — Le nouvel Evêque de Belley. — Jean-Pierre Camus songe à faire une visite à saint François de Sales. — «Une lettre toute d'amour

DXXVI. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Une cure difficile; le charitable Saint prend l'avis d'un gentilhomme et d'un «viel cyrurgien» et députe à la malade le fils de celui-ci. — Conseil donné à l'Abbesse de renoncer au voyage de Savoie. — Comment Dieu lui témoigne son amour paternel

DXXVII. A la même. Offre de services spirituels. — Visite annoncée. — Nécessité de donner suite à de bonnes résolutions. Exhortation à faire «beaucoup d'eslancemens de cœur sur Jesus crucifié.»

DXXVIII. A Madame de la Fléchère. Après un premier «choppement,» que faire? — Comment apaiser son cœur quand il est prévenu contre le prochain. — Il faut avoir de la compassion pour celui-ci et suivre pour nous-même l'humilité

DXXIX. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Recommandation en faveur d'un officier sans ressources

DXXX. A Madame de Cornillon, sa sœur. Les sentiments que doit exciter la perte des parents. — Mort de Mme de la Thuille. Le meilleur des souhaits. — Comment il faut supporter les ennuis que donnent les affaires temporelles

DXXXI. A Mademoiselle de Bréchard. Dieu le Père et ses images vivantes sur la terre. — Que l'on ne puisse pas communier sans ouïr la Messe, c'est une opinion nullement fondée. — Les Communions que nul ne peut refuser. — La plus solide des nourritures au Ciel et sur la terre

DXXXII. A Madame de la Fléchère. La réponse de La Faye au livre de la Croix ne vaut pas la peine d'une réplique. — Zèle de Mme de Mieudry pour la foi catholique. — Messages. — Quel est le vrai esprit de Jésus

DXXXIII. A la Baronne de Chantal. L'âme humaine et les afflictions de cette vie. — Une réflexion de saint Grégoire. — Une vraie chimère. — L'esprit de foi et la douleur. — Les progrès d'un Saint dans l'oraison

DXXXIV. A Mademoiselle de Bréchard. L'art de cheminer sur la corde et «le baston de contrepoidz» pour marcher assurément parmi les périls du monde. — On ne peut jamais atteindre le souverain degré de l'amour divin. — Pourquoi Dieu nous a donné notre cœur

DXXXV. A la Présidente Brulart. L'Abbesse du Puits-d'Orbe désire venir en Savoie; réserves que fait le Saint à propos de ce projet de voyage. — Il se dispose à sacrer l'Evêque de Belley. — Comment réparer «le manquement» de la méditation. — Pourquoi Dieu quelquefois empêche la méditation. — Les «vrayes continuelles oraysons» et «la pins dign' offrande.» La sainte Communion en dehors de la sainte Messe. — Faisons le bien avant de mourir, mais toujours avec discrétion. — Le bon plaisir de Dieu meilleur que le nôtre

DXXXVI. A la Baronne de Chantal. Quelques-unes des «mille douces pensees» du saint Evêque pendant qu'il portait le Saint-Sacrement. — Le pectoral de l'ancienne Loi et l'ostensoir eucharistique. — Effusions de piété. — Nouvelles et messages

DXXXVII. A Madame de Cornillon, sa sœur. L'amitié d'un Saint pour sa sœur. — Exercice recommandé pour s'avancer en l'amour de Dieu. — Quand les affaires réussissent-elles plus à souhait. — Pourquoi Mme de Cornillon paraît à son frère plus digne d'affection

DXXXVIII. Au Père Claude-Louis-Nicolas de Quoex, Prieur du Monastère de Talloires. La réforme dans un monastère demande une grande longanimité dans l'exécution et un cœur généreux. — L'exemple de Notre-Seigneur. — Les exercices de piété; l'habit, le mobilier, etc.; la «composition extérieure» et son importance dans une Communauté. — Conditions du succès

DXXXIX. A M. Claude de Charmoisy. M. de Charmoisy s'apprête à quitter Turin, — Un «ennemi juré des cours.» — Le Saint se réjouit à l'espoir de posséder son ami avec plus de loisir

DXL. A la Baronne de Chantal. La quatrième chose tout à fait ignorée de Salomon. — L'ange gardien de Celse-Bénigne. — L'unique ambition d'un Saint. — L'Evêque de Genève trouve son âme «un peu plus a» son «gré que l'ordinaire,» et pourquoi. — Ce qu'il veut, d'une volonté inviolable. — Le gui et les imperfections involontaires

DXLI. A M. Antoine Bellot (Minute inédite). Les conditions de la conférence contradictoire proposée par les Genevois sont acceptées par le Saint. — Celui-ci désire y apporter non un esprit de contention, mais de bonne foi; entre les difficultés, il faut choisir les plus importantes et les éplucher. — Une dernière garantie à prendre

DXLII. A M. Antoine des Hayes. Remerciements du Saint à son « arch'intime » qui voulait le faire venir à Paris. — Les obédiences qui entravent sa liberté. — Invitation pour l'année 1611 à prêcher dans la chaire de Saint-Gervais; hésitations de François de Sales pour accepter l'intervention de Henri IV. — Nouvelles de M. de Charmoisy et de sa rupture avec le duc de Nemours. — Le Saint désire rétablir le mari de Philothée. — Un projet de pèlerinage à la Sainte-Baume. — Mme de Maignelais. — La deuxième édition de l'Introduction

DXLIII. Au Duc de Nemours, Henri de Savoie. Recommandation en faveur d'un gentilhomme, pour lui obtenir de succéder à son père dans la charge de juge-maje du Faucigny

DXLIV. Au Père Jacques-Philibert de Bonivard de la Compagnie de Jésus (Minute inédite). Raisons et avantages d'offrir aux ministres de Genève une conférence publique. — Manière de la proposer. — En quel cas il serait à propos d'engager la controverse sur les Versions. — Comment présenter la doctrine catholique, et de la prudence requise en la formulant. — Derniers avis

DXLV. A Madame de la Fléchère. L'attitude d'une âme chrétienne durant la maladie. — Douceur et tranquillité. — Comment ne jamais trébucher

DXLVI. A Dom Michel Boudet, Prieur de Pommier. Prière au destinataire de s'entremettre auprès des sujets de sa Maison qui refusaient de payer les prémices à leur curé

DXLVII. Au Président Antoine Favre. Négociations du Saint dans le pays de Gex. — Une première Messe après soixante-treize ans d'interruption. — La traversée de Genève

DXLVIII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. François de Sales offre au duc la deuxième édition de l'Introduction à la. Vie devote. — Culte du bienheureux Amé en Savoie et en Bourgogne. — Supplique pour obtenir que le président Favre puisse transmettre à son fils René la charge de sénateur

DXLIX. Au Roi de France, Henri IV. Remerciements adressés à Henri IV à propos du rétablissement du culte catholique dans deux paroisses de Gex; «bien infini» qui en résultera. — Le digne héritier et imitateur de saint Louis et de Charlemagne. — Zèle et prudence du baron de Lux

DL. A Madame de la Fléchère. Les suites d'une chute. — Annonce d'un deuxième voyage en Bourgogne. — Les Saints ne sont pas «despiteux.» — Les curiosités qu'il faut éviter

DLI. A Madame de la Forest, Religieuse de l'Abbaye de Bons (Inédite). Les «ames revesches» et le Saint. — Pourquoi la patience est nécessaire à ceux qui veulent servir les âmes. — Une Religieuse qui avait besoin de changer d'air. — Les promenades dangereuses. — Envoi d'un exemplaire de l'Introduction

DLII. A la Baronne de Chantal. A une journée de Monthelon, le Saint prévient la Baronne qu'il va arriver. — Il demande «un petit bain de sauge» pour son pied à peine guéri d'une chute récente

DLIII. A M. Pierre de Berulle. Sympathie très effective de François de Sales pour le dessein de M. de Bérulle. — Il conseille une démarche auprès du Nonce

DLIV. Aux Magistrats de la Ville de Salins. Acceptation d'une invitation à prêcher dans la ville de Salins

DLV. A la Baronne de Chantal. Pourquoi nous sommes en ce monde. — Absoudre, c'est donner Jésus-Christ. Le traité du P. Arias. — Le corporal envoyé par la Baronne

DLVI. A Madame de Boisy, sa mere. Mme de Boisy est priée par son fils de consulter le médecin Marc Offredo. — Pourquoi elle doit se dégager de certaines «petites pensees.» — Le «petit advis» que le Saint donne clairement à sa «chere Dame et bonne Mere.»

DLVII. A la Baronne de Chantal. Retour de François à Annecy; il en donne avis à la baronne de Chantal. — L'abandon de tout notre être au bon plaisir divin; bonheur qu'il procure. — Le sacré oreiller de saint Jean

DLVIII. A M. Antoine des Hayes. Nouvelles rétrospectives d'un voyage en Bourgogne. — Pèlerinage différé. — François de Sales accusé auprès du duc de Savoie d'avoir fait une tentative pour reprendre son autorité temporelle de prince-évêque de Genève; le fondement de cette calomnie. — Un mariage désiré. — Dévouement des amis de M. de Charmoisy pour le tirer de sa retraite. — Trois dames destinataires de l'Introduction à la Vie devote

DLIX. Au Père Antoine Possevin, de la Compagnie de Jésus (Inédite). Les fruits des Exercices de saint Ignace. — Progrès des conversions autour de Genève. — Une paysanne missionnaire. — Rétablissement du culte catholique à Gex. — Un grand nombre de Genevois ébranlés; obstacles qui s'opposent à leur retour. — Le Saint raconte comment il a traversé Genève à cheval et l'émoi que son passage a suscité dans la ville. — Le mauvais vouloir des ministres à l'égard des propositions de François de Sales. — Comment l'Introduction à la Vie devote a vu le jour; cause de son succès. — Offrande d'un exemplaire au destinataire

DLX. A la Baronne de Chantal. Promesses pour le recrutement de la future Congrégation. — Le passage par Genève et les calomniateurs. — Le dessein de François de Sales traversé. Occupations, affections pieuses, souvenirs évoqués au cours du voyage d'un apôtre. — Les grands désirs qui remplissent le cœur d'un Saint. — Une affection que les paroles du monde ne sauraient traduire

DLXI. A la même. Ferveur d'une postulante. — Les austérités corporelles et les mortifications spirituelles; celles que le Saint désire pour les filles de sa future Congrégation

DLXII. A Madame de la Fléchère. Une contemplation, source de profonde tranquillité. — Sentiments qui doivent animer un cœur grandement épris de Jésus-Christ crucifié. — Examen de prévoyance fort utile. — Une pauvreté qui n'en est pas une. L'appréhension de l'éternité et l'appréhension des accidents de cette vie mortelle. — La révérence envers Notre-Seigneur; en quoi surtout elle consiste

DLXIII. A la Baronne de Chantal. La succession des années et l'éternité. — Souhaits de nouvel an. — Le temps de Dieu; récompense promise à ceux qui en usent bien. — Comment tenir son cœur solitaire au milieu de la foule

DLXIV. A Madame de la Fléchère. L'unique guérison de certaines épreuves spirituelles. — Le sang du Calvaire et la clarté du Thabor; de ces deux montagnes, quelle est la plus désirable et la plus fructueuse. — Le pain sans sucre et le sucre sans pain. — Pourquoi la connaissance de notre néant ne doit pas nous troubler

Année 1610

DLXV. A une dame inconnue. Qu'il faut ravaler son courage et en même temps l'exalter. — L'unique leçon du divin Maître. — Une bonne condition pour faire des progrès spirituels. — Deux choses conseillées contre les assoupissements en l'oraison

DLXVI. A la Baronne de Chantal (Fragment). La première tourière de la Visitation offre ses services

DLXVII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Sainteté du bienheureux Amédée. — Estime qu'on en fait en Savoie. — C'est un devoir pour le duc de désirer la canonisation d'un tel ancêtre et de s'employer à l'obtenir

DLXVIII. A un gentilhomme. Charité du Saint pour ses amis: au premier il propose une honorable alliance pour l'un des siens; il fait à l'autre de vives instances pour qu'il pardonne à son fils repentant

DLXIX. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe (Inédite). Un chirurgien espagnol est prié de s'employer à guérir l'Abbesse. — Encouragements. — Comment le Saint s'excuse de parler brièvement de Dieu

DLXX. A Madame de Cornillon, sa sœur. Que faire à mesure que les années s'en vont. — Les mères chrétiennes et Notre-Seigneur, qui se comporte au rebours des autres enfants

DLXXI. Aux Echevins de Salins. Les prédications qu'il avait promises à Salins étant empêchées, le Saint les veut «contres-changer en autant d'oraysons» pour la ville

DLXXII. A la Baronne de Chantal. Pourquoi l'Evêque de Genève n'alla pas à Salins en 1610. — Une âme dont il espérait faire quelque chose de bon. — Les souhaits, le cœur et la plume d'un Saint

DLXXIII. A M. Claude de Blonay (Fragment). La nouvelle Congrégation étant sur le point de s'établir, François de Sales demande au destinataire qu'il veuille bien lui amener sa fille après Pâques

DLXXIV. A M. Jacques de Bay. Recommandation en faveur d'un jeune étudiant savoyard

DLXXV. Au Duc de Nemours, Henri de Savoie. François de Sales intercède auprès du duc pour obtenir un secours au chanoine-poète Nouvellet

DLXXVI. A la Baronne de Chantal. Un cœur plus que paternel, dégagé et fervent au milieu des tracas. — Les petites fleurs et les arbres en Savoie, quand souffle la tempête. — Petite pluie abat grand vent. — La rosée de la Croix. — Rendez-vous pendant le Carême: l'aimable et saint domicile du Cœur de Jésus Notre-Seigneur. — Ce qui «contenta fort» le Saint. — Il n'était point dur aux chrétiennes d'Annecy, et pourquoi. — Sermon tout de flammes

DLXXVII. A Madame de Cornillon, sa sœur. Heureuse fin de Mme de Boisy. — Une promesse mutuelle. — Les regrets dans les séparations. — Paix joyeuse de la mère du Saint

DLXXVIII. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Lettre d'introduction auprès de Charles-Emmanuel, en faveur d'un ami

DLXXIX. A M. Antoine des Hayes. Une douloureuse satisfaction. — Mme de Boisy assistée par son fils; rapide éloge de la défunte. — Pourquoi le Saint n'a pas de particulières nouvelles à communiquer

DLXXX. A Monseigneur Pierre Fenouillet, Evêque de Montpellier. François de Sales apprend à son ami la mort de Mme de Boisy

DLXXXI. A la Baronne de Chantal. Les sentiments du Saint à la mort de sa mère. — François de Sales raconte à Mme de Chantal comment Mme de Boisy a fini ses jours et combien il pleura sur «cette bonne mere.» — Invitation à venir en Savoie pour le dimanche des Rameaux. — Dispositions à prendre pour le séjour de la Baronne. — Mort de la petite Charlotte. — Il faut pleurer un peu sur nos trépassés. — L'Abbesse du Puits-d'Orbe, Mme de Saint-Jean, le P. de Monchy, Mlle Favre, le monastère de Sainte-Catherine. — Le «train des saintz devanciers et des simples.» — Prendre pour méthode de ne point se préparer à l'oraison, le Saint déclare le trouver «un peu dur

DLXXXII. A Madame de Dérée. Tout fait espérer que l'âme de Mme de Boisy a été reçue «en la main dextre de son Dieu

DLXXXIII. A la Baronne de Chantal (Fragment). Souhaits de bienvenue. — Les postulantes de Dijon. — Engagement avec un imprimeur

DLXXXIV. A Madame de la Fléchère. Ne pas donner créance aux vains présages. — Satan abuse des âmes crédules; comment se garder de ses pièges. — Avis variés pour les œuvres de sanctification. — Moyen de soulager le prochain et de louer la Vierge Marie

DLXXXV. A une dame inconnue. Parmi les délais imposés à nos désirs, il faut garder la sainte patience

DLXXXVI. Au Cardinal Antoine-Marie Gallo (Inédite). Le Saint s'excuse de ne pouvoir obliger le protégé d'un Cardinal

DLXXXVII. Au Pére Alexandre Ceva, de l'Ordre des Camaldules. Détresse d'un gentilhomme genevois. — La Congrégation des convertis. — Charité de François de Sales

DLXXXVIII. A la Présidente Brulart. Par plusieurs voies on va au Ciel, si l'on a pour guide la crainte de Dieu. — Contre l'amour-propre, il faut faire bon guet. — C'est tenter Dieu de confier l'âme d'une jeune fille à un jeune homme de mauvais naturel, avec l'espoir qu'il s'amendera. — Consultation particulière sur les divertissements pour Mlle Brûlart. — Comment porter à la vertu une enfant vigoureuse et de naturel un peu ardent. — Un magistrat chrétien au XVIIe siècle. — Un bien grand voyage pour des femmes. — Le plus grand appui pour s'avancer dans la piété. — Les aumônes fructifient comme le froment jeté en terre

DLXXXIX. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Une heureuse rencontre. — A quelles conditions la faiblesse n'est pas un grand mal. — Ce que Notre-Seigneur ne requiert pas de nous. — Comment se mettre «sur le solide.» — Le moyen de n'avoir rien à craindre. — Combien de bons médecins maladifs et d'habiles peintres bien laids. — Un «pauvre chetif pere» et la seule chose qui pouvait le contrister. — Plutôt mourir que de démordre. — Les Supérieures et l'observance

DXC. A Madame de la Fléchère. «Il est dangereux de marcher au chemin des procès.» — Par quelles pratiques les âmes chrétiennes témoignent-elles de la fidélité à Notre-Seigneur

DXCI. A la Baronne de Cusy. Derniers préparatifs dans le «petit bastiment» destiné aux premières recrues de la Visitation. — Le Saint compte les y introduire à la Pentecôte. — Quel sera le costume la première année. — Réponse à des objections que présentait la destinataire. — Un petit Isaac

DXCII. A la Baronne de Chantal. L'Institut de la Visitation, «havre de grace et de consolation.» — Méditation sur l'Evangile: Je suis la vigne. — Notre-Seigneur Jésus-Christ, le tout de François de Sales

DXCIII. A M. Jacques de Bay. Jacques de Bay et son zèle pour la formation chrétienne des jeunes Savoyards. — Recommandation en faveur de Jean-Antoine Rolland et de Bernardin du Nant. — Le Saint offre au destinataire deux de ses ouvrages; son humilité

DXCIV. A la Baronne de Cusy. Une postulante que le monde dispute à la vie religieuse. — Qu'elle sonde son cœur avant d'embrasser Jésus-Christ crucifié; ce dessein demande une âme vaillante et généreuse. — Encouragements à prendre un parti décisif. — Le Saint promet de s'employer avec joie et constance à la «sainte besoigne» de la future Congrégation

DXCV. A Madame de Charmoisy (Billet inédit). Prière de donner l'hospitalité à une postulante de la Visitation

DXCVI. A la Baronne de Chantal. Une idée que le Saint trouve à son réveil. — La fête du Saint-Suaire et les paroles «extatiques» d'Isaïe. — Espoir joyeux que Dieu plantera et fera fructifier la plante du futur Institut

DXCVII. A M. Jean-François Ranzo. Zèle de François de Sales pour la Canonisation du bienheureux Amédée. — Il propose de lui faire dédier l'oratoire de sa future Congrégation

DXCVIII. A M. Roch Calcagni. Titres et aptitudes de M. de la Thuille, frère du Saint, à remplir la charge de chevalier pour laquelle il est proposé. — Le destinataire est prié de remettre des lettres pour faire aboutir la nomination

DXCIX. Au Père Nicolas Polliens, de la Compagnie de Jesus. A un Jésuite qui s'intéressait à l'œuvre du Saint, celui-ci raconte les circonstances qui ont donné jouraux commencements de la Visitation. — Sommaire et premier crayon de la vie religieuse proposée par manière d'essai. — La clôture, l'habit, l'Office, l'union intérieure. — La pierre fondamentale. — Pourquoi le Saint ne se soucie pas des critiques. — L'Institut de la Visitation et le voyage de François de Sales à Dijon en 1604

DC. Au Président Bénigne Frémyot. Mort de Henri IV. — Vanité des grandeurs du monde. — «Un contemptible coup de petit couteau.» — Le Roi immortel. — Pourquoi le Saint espère que Dieu aura été pitoyable au prince. — Les faveurs de Henri IV pour François de Sales. — Aveu du Saint; sa gratitude

DCI. A la Baronne de Chantal. Les soucis du saint Fondateur. — Ses désirs d'union à Jésus-Christ. — Pourquoi Mme de Chantal doit se «mettre sur la grandeur de courage»

DCII. A la meme. Pourquoi le Saint se trouvait un peu las, mais de corps seulement. — De quelles vertus Notre-Seigneur est surtout amoureux. — Un Psaume dont le chant attendrissait le cœur de l'Evêque pendant la procession

DCIII. A M. Roch Calcagni. Gratitude pour la courtoise intervention du destinataire en faveur de Louis de Sales, frère du Saint

DCIV. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Remerciements et actions de grâces de la Savoie et de son Evêque pour la promotion d'Antoine Favre «a l'estat de premier President.» — Ce qui donne le plus de douceur à la vie humaine. — Description imagée de la justice. — Responsabilité et devoir des princes dans le choix de ceux qui l'exercent en leur nom

DCV. A M. François de Saint-Sixt. Affaire d'argent qui sépare deux frères; intervention du Saint pour les accommoder

DCVI. A la Mère de Chantal. Elévation sur la vie de saint Jean-Baptiste: sa nourriture, le miel, les locustes représentent les deux vies, contemplative et active. — Applications. — Signification de ses vêtements. — Un habit propre à conserver la sainteté. — Obéissance du Précurseur. — Ce qu'annonçait «ce beau rossignol du bois.»

DCVII. A Monseigneur Pierre Fenouillet, Evêque de Montpellier (Inédite). Le trépas du «grand Roy.» — Regrets. — «Le jeune et nouveau Roy.» — Le vrai rendez-vous de nos «cogitations.» — Une charge obtenue «sans brigue, sans cour et sans argent.»

DCVIII. A la Mère de Chantal. Comment remplacer le jeune. — Les «petites brebis» de la Mère de Chantal. — Visite de Marie à Elisabeth; amabilité de la très Sainte Vierge. — Contemplation du mystère. — Un beau pèlerinage en compagnie du Sauveur

DCIX. A Mademoiselle de Chapot. Les parents et les directeurs spirituels; l'autorité des uns et des autres et la confiance qu'ils méritent dans l'affaire d'une vocation religieuse. — S'il fallait ouïr l'avis des premiers, qu'arriverait-il? — Comment reconnaître la volonté de Dieu, parmi les empêchements. — Quand on a pris une bonne résolution, il faut la rectifier, si elle est excessive, mais non la rompre

DCX. A M. Philippe de Quoex. Pension ou dot requise pour les postulantes de la Visitation. — «Il est vray que l'on regarde encor aux facultés.» — Le Chablais au XVIIe siècle. — Une Congrégation qui ne veut être «ni mendiante ni playdante.» — Sommaire des Règles. — Les commencements de l'Institut donnent beaucoup d'édification; à quelles âmes offrait-il un refuge

DCXI. A Madame de Travernay. Quand on souffre, il est malaisé de prier. — Quels sont les malades capables de faire oraison. — Comment remplacer cet exercice, si nous sommes trop douillets. — Il faut reprendre, quand on est guéri, ses habitudes de prière. — Un «rare bien:» parler cœur à cœur avec son Dieu

DCXII. A la Mère de Chantal (Inédite). Les premiers jours de la Visitation. — Les «douces amours en Jesus Christ» de l'Evêque de Genève; où se portait nuit et jour sa sollicitude

DCXIII. A Madame de la Forest, Religieuse de l'Abbaye de Bons. Subtilité de Satan. — Le Saint cherche à détruire le résultat d'une calomnie. — Bonnes nouvelles de la Maison de la Galerie

DCXIV. A Madame de Cornillon, sa sœur. La transfiguration en Notre-Seigneur. — Le séjour des vaines beautés et belles vanités. — Encouragements à monter à la céleste vision du Sauveur. Ce qui est pire que la mort pour une âme de Saint. — Partout il faut avoir bon courage, et pourquoi

DCXV. Au Duc de Nemours, Henri de Savoie. Recommandation en faveur du sieur Bouvard pour la charge d'avocat fiscal

DCXVI. A M. Antoine des Hayes. Un trépas vraiment pitoyable. — Le Saint relève le courage de son ami, dont la mort de Henri IV semblait avoir compromis la fortune — Comment se ménager la protection de la Providence. — Souhaits pour la France et la famille royale

DCXVII. A la Mère de Chantal. Hésitations à faire venir en Savoie le P. de Monchy. — Souhait du Saint pour Mme de Chantal

DCXVIII. A la même. La méthode de Mme de Chantal. — La confession de Françon. — Doux pressentiments intimes à l'approche de la fête de la Nativité de la très sainte Vierge. — La céleste Pouponne

DCXIX. A Madame de Travernay. Une âme docile. — L'exercice dé l'amour sacré et les tribulations. — Un spectacle encourageant

DCXX. A Madame de la Fléchère. Parmi les afflictions, les unes sont plus affligeantes, les autres plus dangereuses pour l'âme. Pourquoi le tracas des procès, plus que tout autre, ôte la paix intérieure. — La seule perte que nous devons craindre en cette vie. — Comment les procès peuvent servir à l'avancement spirituel. Exemple de Notre-Seigneur. — Le moyen d'être toujours assez riche

DCXXI. A M. Jean-Francois Ranzo (Inédite). Les débuts de la Congrégation. — La Patronne qu'elle a choisie. — Attestation du culte fendu au bienheureux Amédée dans le monastère de Talloires et à Chambéry; à son passage dans cette ville, le prince Emmanuel-Philibert de Savoie reçoit les hommages de François de Sales

DCXXII. A Madame de la Fléchère. Condoléances sur la mort de M. d'Avully, père de la destinataire. — Raisons d'espérer que Dieu l'aura reçu dans l'Eglise triomphante

DCXXIII. A la Mère de Chantal. Pourquoi François de Sales travaille avec zèle au Traitte de l'Amour de Dieu. — «Petites lanterneries» et «petites clartés.» — La parfaite résignation. — Une lettre où il est parlé mignardement de Celse-Bénigne

DCXXIV. A Mademoiselle de Vallon (Inédite). Une nouvelle postulante pour la Maison de la Galerie. — Par quelles vertus s'entretient le désir de la vie religieuse

DCXXV. A M. Philippe de Villers. Différend avec le Chapitre de Belley, à propos des cures et églises des paroisses vacantes. — Affaire de M. de Sauzéa. — La vérité est toujours la plus forte

DCXXVI. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d'Orbe. Le profit qu'on peut retirer d'un mal incurable. — En quels cas le monde juge sévèrement les âmes qui l'ont quitté pour le cloître; celles-ci perdent toujours quelque chose aux sorties. — Il faut avoir quelque égard à l'opinion publique. — Une ancienne coutume du monde; son pharisaïsme. — Contrairement à l'esprit du siècle, c'est aux supérieurs à gagner les inférieurs. — Une abbesse et une prieure un peu refroidies; exhortation du Saint pour ramener entre les deux sœurs l'amitié fraternelle

DCXXVII. A M. Pioton. Prière de retirer un legs en faveur d'une, œuvre pieuse

DCXXVIII. Au Président Antoine Favre. Les curés de Valromey et le Parlement de Dijon. — Le Saint réclame l'intervention de son ami pour obtenir du Sénat une pièce utile au procès

DCXXIX. A Madame de Cornillon, sa sœur (Fragment). Les croix domestiques; il faut savoir les bien prendre

DCXXX. A Madame de la Fléchère (Inédite). Une tranquillité fainéante et trompeuse. — Quand faut-il augmenter les Communions, au lieu de les diminuer. — Le Saint, ennemi, dans ses visites, des cérémonies, compliments et perte de temps

DCXXXI. A la Mère de Chantal. Quelques bonnes pensées pour passer l'Avent avec dévotion: trois objets capables de ravir les cœurs en la sainte dilection

DCXXXII. A Monseigneur Vespasien Gribaldi, ancien Archevêque de Vienne. Le Prélat destinataire est prié de vouloir bien réconcilier un cimetière profané par un assassinat

DCXXXIII. A la Mère de Chantal. Pratique conseillée à la Mère de Chantal pour s'attirer la spéciale protection de Notre-Dame

DCXXXIV. Au Président Antoine Favre. Le grand tracas d'un premier Président. — Le prieuré de Contamine, les Chevaliers de Saint-Lazare et la Sainte-Maison de Thonon. — Les Pères Feuillants. — L'hôtesse du Chablais

DCXXXV. A la Présidente Favre. Une lettre écrite après dix heures du soir. — Les additions à une nouvelle édition de l'Introduction à la Vie devote. — Notre guide, notre nocher pendant notre navigation. — Le moyen de ne rien craindre

DCXXXVI. A la Mère de Chantal. Les désirs d'un Saint à propos de la manducation quotienne du «Pain vivant et suressentiel.» — Les vertus dont il embaume les âmes qui le reçoivent

DCXXXVII. A M. Celse-Benigne de Chantal. Conseils à un jeune homme qui allait à la cour de France; à quelles âmes cette fréquentation est-elle moins dangereuse. — Ses écueils, leurs pernicieux effets. — Remèdes: les «viandes spirituelles et divines,» — Eviter les mauvaises lectures, Rabelais, «cet infâme,» et les sceptiques. — La vraie courtoisie. — Ne pas s'embarrasser parmi les amourettes. — Faire profession ouverte de vouloir vivre vertueusement, judicieusement, constamment et chrétiennement. — Les vertueux à la philosophique. — En quoi il ne faut pas marchander. — Se choisir des amis de même intention. — Recourir à la direction d'un prêtre, Religieux ou séculier. — Un exercice de fainéant. — Avoir un cœur vigoureux, et pourquoi. — L'idéal d'un courtisan, d'après saint Louis; portrait de ce prince. — La bravoure et la piété. — Une méditation à faire souvent, — Le patron, la voile, l'ancre, le vent qu'il faut choisir pour voguer sur la haute mer du monde

DCXXXVIII. A la Mère de Chantal. Pourquoi ne pas se tourmenter des fâcheuses pensées qui sont autour du cœur. A quelle condition rien ne nous offensera

DCXXXIX. A M. Pierre Rigaud (Inédite). Le Saint et son éditeur lyonnais. — Celui-ci le presse «de rendre fait» le Traitté de l'Amour de Dieu. — Commande de livres

DCXL. A M. Jacques de Bay. Le Saint s'intéresse aux études d'un jeune annécien et demande que le collège de Savoie de Louvain, lui soit rouvert

DCXLI. A M. Philippe de Quoex. Dans les appointements, le Saint n'est pour personne. — Pas de particularités dans sa Congrégation; il faut que tout y «aille d'un train»

DCXLII. Au Président Antoine Favre. Les «bonnes coustumes» de Savoie. — Rendez-vous pour les âmes chrétiennes unies d'affection. — Une amitié sans limites

DCXLIII. A la Mère de Chantal (Billet inédit). Une galerie où le Saint parlait «plus a commodité» à la Mère de Chantal

DCXLIV. Au Président Antoine Favre (Inédite). Recommandation en faveur d'une pauvre veuve

DCXLV. A la Mère de Chantal. Tableau de la Nativité, — Où se trouvaient en la nuit de Noël, les bons Anges des deux Saints. — Les pasteurs et la mélodie sacrée qu'ils entendent durant leur sommeil. — Le cadeau du Bienheureux au «petit Roy»

DCXLVI. A Madame d'Aiguebelette. Les présents du Sauveur aux gens de bonne volonté. — Ce que fait la «petite trouppe» de la Visitation

DCXLVII. Au Président Antoine Favre. Ce qui rend notre durée périssable, et partant plus aimable. — La pensée de l'éternité pour le Saint. — L'espérance de l'éternité, et les motifs philosophiques qui la légitiment. — L'échelle qui nous conduit aux années éternelles. — Souhaits de nouvel an

DCXLVIII. A la Mère de Chantal (Billet inédit). Les Filles de saint Bernard chez les Filles du saint Evêque de Genève. — Promesse d'un bonsoir ou d'un bonjour

DCXLIX. A M. Antoine des Hayes (Inédite). Une amitié constante. — Mariage princier et les menaces d'une guerre

DCL. A la Mère de Chantal (Billet inédit). Sollicitude pour la santé de la Mère de Chantal

DCLI. A la même. — Souci charitable que prend le Saint pour la santé de la Fondatrice

DCLII. A Mademoiselle de Blonay (Fragment). La grâce d evangéliser n'est pas le privilège de tout le monde

Appendice

I. Lettres adressees a Saint François de Sales par quelques correspondants

A. Facultés accordées par la Congrégation du Saint-Office (Fragment)

B. Lettres de Mgr de Villars, Archevêque de Vienne.

C. Lettre du P. Jacques-Philibert de Bonivard, de la Compagnie de Jésus

D. Lettre de Mlle Fayre (Fragment)

E. Lettre du Président Frémyot

F. Lettre du Cardinal Jean Garcia Millino

II. Lettre de Sainte Jeanne-Françoise de Chantal a Monseigneur Jean-Pierre Camus

Glossaire des locutions et des mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui

Index des correspondants et des principales notes biographiques et historiques de ce volume

Table de correspondance de cette nouvelle édition avec les précédentes et indication de la provenance des manuscrits

Table des matières

 

15 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES - TOME XV. LETTRES – VOLUME V

 

 

Avant-Propos

Avis au Lecteur

Lettres de saint François de Sales

DCLIII. A la Comtesse de Tournon. Comme l'Evêque de Genève entendait réduire un délinquant à l'obéissance ; ses griefs contre une famille qui le protégeait. — Le plus grand désir du Saint

Année 1611

DCLIV. A M. Bénigne Milletot (Inédite). L'Evêque de Genève recommande à son ami les négociations du vicaire général de son diocèse et lui donne des nouvelles de sa fille Marie-Marguerite, Religieuse à la Galerie

DCLV. A Madame Bourgeois, Abbesse de Puits-D'Orbe. Témoignages d'affectueux dévouement. — De belles et bonnes confitures. — Deux recettes pour rétablir entièrement la santé

DCLVI. A Mademoiselle Claudine de Chastel. A quelle condition les exercices de piété revigorent l'âme, même s'ils sont faits sans goût. — La variété et l'unité des sentiments ; le monde et le Ciel. — Eloge de la future Mère de Chastel, alors novice

DCLVII. A la Mère de Chantal (Inédite). Ne rien regarder, ne rien aimer que dans la lumière et l'amour de Notre-Seignenr. — Un « livret » qui a besoin d'une préface pour être plus intelligible. — Communication promise pour le jour même ou le lendemain

DCLVIII. A Madame de la Fléchère (Inédite). Dans quels cas il ne faut pas s'abstenir de communier. — La variété des petits accidents de cette vie et l'état immobile de la sainte éternité. — Deux nouvelles recrues pour la Visitation

DCLIX. A Madame de Monfort (Inédite). Félicitations à l'occasion d'une naissance

DCLX. A la Mère de Chantal. La conversion de Mme de Saint-Cergues : la cérémonie se fera dans l'oratoire de la Galerie. — Pourquoi faut-il bien traiter son cœur et le « tenir en bon point. » — Ou rien, ou Dieu. — Notre amour pour Dieu, jamais suffisant, jamais excessif

DCLXI. A la Présidente Favre. Convalescence de la Mère de Chantal. — La « chere grande fille. » — Quand les « embarassemens » d'une grande maison augmentent, « il faut tant plus appeller Nostre Seigneur a nostr'ayde. » — La plus grande consolation à la fin de la journée

DCLXII. A M. Philippe de Quoex (Fragment). La nouvelle ruche de la Visitation. — Une maladie inconnue à Galien. — Une mère abeille « trop aspre a la cueillette. » — La Mère de Chantal et les saintes veuves de l'Eglise

DCLXIII. A la Mère de Chantal. La gloire de Dieu, maîtresse et régente des affections de François de Sales. — Un défi entre deux Saints ; leur unité d'âme et de cœur

DCLXIV. A M. Bénigne Milletot (Inédite). Mme de Chantal apprend la mort de son père. — Son « desplaysir » et sa « vertu » dans cette circonstance. — Eloge du défunt. — Le bruit de la future translation du saint Evêque à un autre siège n'est pas fondé

DCLXV. A la Présidente Brulart. Comment connaître l'intention de Notre-Seigneur à propos d'une vocation. — L'holocauste « en effect » et l'holocauste « en affection. » — Une « hantise » indiscrète et superflue. — Il est mieux, pour une femme du monde, d'ouïr la sainte Messe tous les jours que de faire l'oraison chez soi. — Santé et sainteté

DCLXVI. A la Mère de Chantal (Inédite). Un moyen de « recreer nostre pauvre cœur. » — La Mère de Chantal est avertie de ne pas se tenir à genoux pendant son oraison

DCLXVII. A Monseigneur Jean-Pierre Camus Évêque de Belley. Il faut beaucoup souffrir des enfants en bas âge. — Quatre mots de saint Paul, règle des prédicateurs. — La patience et la doctrine

DCLXVIII. A la Mère de Chantal. Le nom que le Saint avait d'abord adopté pour ses chères filles ; pourquoi il le changea. — Sa dévotion â sainte Françoise Romaine. — Le « petit Batiste » et « Celse Benine »

DCLXIX. Au Président Antoine Favre. Les « pauvres gens d'Estrembieres ; » prière de les défendre contre leurs frères rebelles

DCLXX. A la Mère de Chantal (Inédite). Un arbitrage du Saint dans une querelle entre soldats

DCLXXI. A la même. Le baume et les « basses herbettes » de la Croix. — Grandeur de saint Joseph ; pourquoi pouvait-il faire envie aux Anges et défier le Ciel. — La veuve de Naïm et la mère de Celse-Bénigne

DCLXXII. Au Président Antoine Favre. Compassion du Saint pour les misères du pays au printemps de 1611

DCLXXIII. A une dame inconnue. Le monde et ses séductions. — Mépris extrême du Saint pour la gloire. — Les exigences du Créateur et celles du monde

DCLXXIV. A Madame de la Fléchère. Pourquoi les petites chutes et imperfections ne doivent étonner ni l'âme chrétienne, ni son directeur

DCLXXV. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Paris, Chambéry, réclament l'Evêque de Genève pour le Carême de l'année suivante : que le duc de Savoie décide, le Saint se conformera à son désir

DCLXXVI. A l'abbe d'abondance, Vespasien Aiazza. Humble récit des commencements de la Visitation. — Pourquoi Mme de Chantal est-elle venue « a son chetif pere. » — Sa prudence et sa force virile. — Jacqueline Coste. — « Un doux et gracieux refuge. » — L'esprit et la vie intérieure des premières Religieuses. — Dévouement de François de Sales à Dieu et à son Eglise. — Pour la charité, toute peine est bien aimée. — Un Saint qui avait le don d'ouvrir les cœurs

DCLXXVII. A la Mère de Chantal (Fragment inédit). Pourquoi faire ce qui est requis pour tenir sa santé un peu forte. — Ce que le Saint demandait à la Messe avec une « ardeur extraordinaire. » — Affectueux dévouement du Fondateur pour la Mère de ses chères filles

DCLXXVIII. A Monseigneur Jean-Pierre Camus Évêque de Belley. Recommandation en faveur d'un ancien serviteur d'Antoine Favre

DCLXXIX. A M. Antoine des Hayes. Premiers projets de Denis de Granier ; son portrait. — Les jeunes gens et les difficultés. — Menaces de guerre

DCLXXX. A M. Jacques de Bay. Un père de famille désire que son fils achève ses études au collège de Savoie à Louvain. — Le Saint sollicite l'admission du jeune étudiant

DCLXXXI. A la Mère de Chantal. L'échange du Cœur du Sauveur avec celui d'une « benite Sainte. » — François de Sales désire pour lui et souhaite à la Mère de Chantal la même faveur

DCLXXXII. Au Président Antoine Favre. Les appréhensions et les difficultés d'un voyage à Gex. — Les exigences du service de Dieu et des âmes, plus impérieuses encore

DCLXXXIII. Au Marquis de Lans. Le Saint donne avis de son voyage à Gex

DCLXXXIV. A Madame de Vignod, Religieuse de l'abbaye de Sainte-Catherine. Divin échange. — Ce qu'il est utile d'imiter dans la vie de sainte Catherine de Sienne. — Dieu seul mérite d'être servi et suivi avec passion. — La Communion fréquente et les âmes faibles. — Ce que font les bergers en Arabie. — L'obéissance assure la protection de Notre-Seigneur

DCLXXXV. A la Présidente Brulart. Progrès spirituel de la Mère de Chantal. — Les tribulations et la sainteté. — Qu'est-ce qui approche Notre-Seigneur de nos cœurs

DCLXXXVI. A la Présidente Favre (Inédite). L'ambition d'un prédicateur de Carême. — Les cœurs simples et humbles, et la Croix

DCLXXXVII. Au Président Antoine Favre. Le Saint s'en remet à son ami pour informer le Sénat qu'il accepte l'invitation de prêcher le Carême de 1612

DCLXXXVIII. A la Mère de Chantal. La religion catholique à Gex ; espérance de l'y voir refleurir. — L'apostolat du Saint ; un résultat qu'il n'estime pas médiocre

DCLXXXIX. A M. Jean de Chatillon (Inédite). Recommandation en faveur d'un solliciteur dans la gêne

DCXC. Au grand-prieur et aux Religieux de Saint-Claude. La chrétienté de Divonne et les frais du culte sont confiés au zèle des Religieux de Saint-Claude

DCXCI. A la Mère de Chantal. Annonce du retour à Annecy

DCXCII. A la même. Effusions de ferveur. — Fruit du mystère de la Pentecôte. — L'esprit de force et l'esprit de sagesse ; l'amour sacré et la souveraine Unité

DCXCIII. A la même. Les armes et la devise de la Visitation. — La Congrégation est « vrayement un ouvrage du cœur de Jesus et de Marie. » — Ses armes symbolisent la soigneuse mortification du cœur, propre à l'Institut

DCXCIV. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Sollicitation de la grâce pour un coupable

DCXCV. Au même. Défense du Saint contre une calomnie. — Son inviolable fidélité au duc de Savoie. — Ce qu'il a fait à Gex. — Il a déjà rendu compte de tout ce qu'il a appris discrètement sur les projets des Français. — Une proposition du sieur de la Nous. — Les Suisses catholiques et le pays de Berne. — Vains efforts des brouillons et des calomniateurs pour représenter l'Evêque de Genève « avec des affections estrangeres »

DCXCVI. A Monseigneur Pierre Fenouillet Évêque de Montpellier. Le rétablissement du culte à Gex et part qu'y a prise le Chapitre de Genève. — Sollicitation du placet royal pour lui annexer un bénéfice. — Petites nouvelles. — Retour à la foi d'un gentilhomme. — Pourquoi la connaissance de la vérité n'est pas toujours suivie de la conversion

DCXCVII. A une religieuse. En quoi consista la rare mortification de saint Jean-Baptiste. — Facilité de l'imiter par la communion spirituelle, à défaut de la Communion réelle. — Homme céleste ou ange terrestre. — Tout nous crie : Amour, amour ! — Des dames qui « font merveilles»

DCXCVIII. A la Mère de Chantal. Louanges de saint Jean-Baptiste : plus que vierge, plus que confesseur et prédicateur, plus que docteur et martyr, plus qu'évangéliste et apôtre, plus que prophète et patriarche, plus qu'ange et plus qu'homme. — Ses prérogatives admirables. — Quelqu'un de plus grand encore

DCXCIX. A la même (Fragment). Le mystère de la Visitation. — La très sainte Vierge en la maison de Zacharie ; effets miraculeux de sa présence. — Effusions d'humble amour pour le Verbe incarné

DCC. A M. Antoine des Hayes. Assurance réciproque d'invariable amitié. — Eloge du Prieur des Feuillants et pour quelles raisons particulières il s'est fait estimer du Saint. — Rupture d'un mariage princier. — Le deuil d'un ami. — Il n'est pas accordé à l'Evêque de Genève d'aller prêcher un Carême à Paris. — La marquise de Maignelay. — Derniers jours d'un poète

DCCI. A Madame de Bertrand de la Perrouse (Inédite). Les insistances d'un jeune gentilhomme. — Prudence et charité du Saint dans une affaire délicate

DCCII. A la Mère de Chantal. Mgr Camus annoncé pour une exhortation à la Galerie

DCCIII. Au Président Antoine Favre. Message confié à un ami

DCCIV. A Madame de la Fléchère. Ne rien rabattre de nos pratiques religieuses par respect humain. — Vouloir savoir d'où procèdent les sécheresses : curiosité superflue. — Nouvelles d'un Feuillant, d'un Cordelier, d'un Cistercien. — Une « bonne petite filleule » du Saint, « toute de succre »

DCCV. A la Mère de Chantal. Le catéchiste de Notre-Dame

DCCVI. A une dame. Le grand et l'unique bonheur d'une femme chrétienne

DCCVII. A Madame de la Fléchère. Quel profit tirer des chutes. — Servir Dieu parmi les sécheresses nous est chose plus dure, selon notre goût, mais plus profitable selon le goût de Dieu. — Les « viandes seches » et les hydropiques. — Exercer la débonnaireté à tout propos et sans propos

DCCVIII. A la Mère de Chantal. Souhaits à l'occasion de la Saint-Bernard. — Les vertus caractéristiques du grand Docteur, d'après saint François de Sales

DCCIX. A la même. — Une vocation à contrôler. — Sujet d'oraison conseillé pour des novices à la veille de leur profession

DCCX. A Madame de la Fléchère (Inédite). Jubilé de Thonon. — Lorsque, par charité, l'on dérange ses exercices de dévotion, Dieu ne cesse pas d'être servi

DCCXI. A Monsieur Bénigne Milletot. Une réponse claire sur trois points. — Pourquoi l'amitié de saint François de Sales pour ses amis était plus forte que la mort. — Le critère des vraies amitiés. — Une main « exquise et rare » et une matière « de mauvais lustre. » — Pour quels motifs l'Evêque de Genève déteste les contentions et disputes entre catholiques. — Il n'a pas trouvé à son goût certains écrits de Bellarmin. — La pauvre mère poule et les poussins qui s'entrebecquettent. — Adroite et charitable critique

DCCXII. A la Mère de Chantal. Sollicitude pour la Mère de Chantal, alors absente de Savoie. — Les affaires : leur multiplicité ne doit pas troubler, ni leur difficulté émouvoir. — Nouvelles de Mlle de Blonay. — Sermon sur la Nativité de la très sainte Vierge. — Affection des deux Fondateurs pour la Sœur Favre

DCCXIII. A la même. Comment traiter des affaires de la terre. — L'amour transforme tout. — Santé et sainteté de François de Sales. — Le moyen de parvenir. — Communauté de désirs et d'aspirations entre la Mère de Chantal et son Directeur. — La sainte Croix ; elle béatifie ceux qui l'aiment et la portent. — L'autel des crucifiés

DCCXIV. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Eboulement à Sixt. — Détresse des habitants qui en est la suite. — Le Saint recommande ses diocésains à la charité du duc de Savoie

DCCXV. A M. Michel Brisson (Inédite). Regrets de ne pouvoir accepter de prêcher un Carême à Saint-Merry. — Témoignages d'estime au destinataire qui avait transmis l'invitation

DCCXVI. A la Soeur de Bréchard, Religieuse de la Visitation. Notre-Seigneur saura bon gré à qui porte et supporte les âmes qui se trouvent faibles

DCCXVII. A la Soeur Roget, Religieuse de la Visitation (Inédite). Ce qu'il faut faire après « quelques petitz mauvais pas. » — Avoir le cœur franc envers les Supérieurs. — La « petite bienaymee Françon »

DCCXVIII. A la Mère de Chantal. Souhaits de bon et saint voyage. — Affectueux messages pour les compagnons, les parents et les amis de la Mère de Chantal

DCCXIX. Au Baron Amédée de Villette. A propos de la mort d'une parente : regrets, condoléances, consolations, promesse de prières

DCCXX. Au Président Antoine Favre (Inédite). La cure de Saint-Sigismond en 1611 : l'ami du destinataire en mériterait une meilleure

DCCXXI. A la Sœur de Bréchard, Religieuse de la Visitation. Un Père vigilant qui a peur d'être blâmé pour ne l'être pas assez. — Pourquoi ne faut-il pat emporter toutes les couronnes. — C'est encore de la charité que de laisser faire aux autres quelque chose. — De qui doit-on attendre l'issue des maladies

DCCXXII. A M. Bénigne Milletot. La plus mauvaise façon de mal dire. — Il est presque impossible « de corriger l'immoderation moderement. » — Ce qui arrive souvent aux chasseurs. — A César ce qui est à César, mais aussi à Dieu ce qui est à Dieu

DCCXXIII. A un inconnu (Fragment inédit). Des bailliages qui n'avaient pas été visités « il y a plus de cent ans. » — Bourgeois et bourgeoises de Genève aux vendanges et de quoi ils étaient étonnés, ayant ouï le Saint

DCCXXIV. A Dom Eustache de Saint-Paul Asseline, Feuillant. Amitié du Saint pour l'Ordre des Feuillants. — La disposition des matières dans une Somme de théologie ; moyen de rendre celle-ci « plus friande et plus aggreable. » — Les questions inutiles. — Souhaits et témoignages d'affection

DCCXXV. A la Mère de Chantal. De quels principes doit s'inspirer la Mère de Chantal pour fixer la durée de son séjour en Bourgogne. — Comme le monde censure ce qui est fait pour Dieu. — Nouvelles de la Visitation

DCCXXVI. A M. Philippe de Quoex. Mlle de Blonay sera la bienvenue à Annecy ; qu'elle y vienne sans attendre le retour de la Mère de Chantal

DCCXXVII. Au Marquis de Lans. L'Evêque de Genève avertit le gouverneur de son départ pour Gex

DCCXXVIII. A la Mère de Chantal. Ferveur nouvelle de charité et de zèle pour Notre-Seigneur. — La beauté de la foi transporte François de Sales d'amour et de gratitude ; il en voit plus clairement la grandeur, en pays hérétique

DCCXXIX. A M. Jean de Chatillon. Lettre d'affaires

DCCXXX. Au Marquis de Lans. L'Evêque de Genève expose au gouverneur le sujet et les résultats de son voyage à Gex. — Les commissaires, l'un « grand catholique, » et l'autre « grand heretique, » — Exécution de l'édit de Nantes à Gex. — Espérances fondées pour le prochain rétablissement du culte

DCCXXXI. A Madame d'Aiguebelette (Inédite). Le meilleur témoignage de fidélité, — Souffrance et action, — La mortification par élection et par acceptation. — Quel est le vrai temps de la moisson des affections. — Alerte provoquée par la Sœur de Chastel. — L'assistance des malades dans la maison de la Galerie. — On « desseigne » à Dijon un monastère de la Visitation

DCCXXXII. A la Soeur de Chastel, Religieuse de la Visitation. Encourageantes paroles à une convalescente, — Consolation que le Saint souhaite à la Mère de Chantal pour son retour à Annecy

DCCXXXIII. A Madame de Menthon, Abbesse de Sainte-Catherine. Souhaits de bonne fête à une Abbesse, sa cousine. — Prédications et auditeurs du Saint

DCCXXXIV. A Madame de la Fléchère. Comment témoigner la vraie fidélité à Notre-Seigneur. — Condition de la vie humaine. — Ce qui arrive entre les enfants des hommes

DCCXXXV. A la Mère de Chantal (Inédite). Condescendance du Saint pour une Religieuse malade. — Promesse d'une visite à la Galerie pour le lendemain

DCCXXXVI. A la même (Inédite). Une journée très occupée. — C'est Notre-Seigneur qui unit les cœurs indissolublement

DCCXXXVII. A la même. Les occupations du Saint privent la maison de la Galerie de ses entretiens. — Une visite de la baronne de Thorens. — Charité délicate

DCCXXXVIII. A une dame. Où se révèlent l'amour pur de Notre-Seigneur et l'amoureuse fidélité à son service. — Laissons Dieu façonner notre cœur tout à son gré. — Cinq élévations propres à sanctifier les souffrances. — Pourquoi et comment faut-il recourir aux remèdes. — Profit spirituel de la maladie

Année 1612

DCCXXXIX. A la Mère de Chantal. Le baume sacré du nom de Jésus ; quels sont les cœurs qu'il pénètre de son parfum. — Pieuses aspirations. — Souhaits pour la Mère de Chantal. — Le mystère de la Circoncision. — Prière au « divin Poupon. » — La circoncision spirituelle

DCCXL. A M. Bénigne Milletot. Souhaits de nouvel an

DCCXLI. Au Père Nicolas Polliens, de la Compagnie de Jésus. Un « livret » dont le Saint aurait désiré avoir une copie. — Sa dévotion pour le bienheureux Pierre Favre et ce qu'il pensait de l'histoire de sa vie

DCCXLII. A M. Antoine des Hayes. Bons effets que les amis du Saint attribuaient à ses lettres. — M. de Granier. — Le duc de Nemours ne désire pas céder son hôtel

DCCXLIII. A la Mère de Chantal. Les deux et le soleil comparés à la chair du Sauveur. — Contemplation angélique et Communion eucharistique. — Une sentence du grand saint Antoine. — Pourquoi Dieu nous abaisse et se cache

DCCXLIV. A Madame Françoise Bourgeois Prieure du Puits-D'Orbe. L'appui des créatures et la protection de la providence divine. — Quand il nous arrive quelque chose contre notre gré, que faire ? — Jugements et manquements qui ne sont pas mortels. — Message

DCCXLV. A M. Pierre de Bérulle. M. de Marillac porteur d'une lettre de M. de Bérulle. — Sympathies du Saint pour la Congrégation de l'Oratoire. — L'hôtel du duc de Nemours n'est pas libre. — Offre de services et remerciements pour l'envoi de deux livrets

DCCXLVI. A Mademoiselle Acarie. La sainte bienveillance d'une Bienheureuse pour l'Evêque de Genève. — Pourquoi aurait-il désiré faire le voyage de Paris ? — Sentiment de François de Sales sur l'Oratoire naissant ; regrets de n'avoir pu prêter son concours à M. de Bérulle. — Souhaits pour la nouvelle Congrégation

DCCXLVII. A la Mère de Chantal. Entre les deux Fondateurs, il n'y avait « ni second, ni premier. » — Modèle d'exhortation destinée à des prétendantes avant leur vêture. — Ce qu'on enseigne aux Novices. — Sœur Jeanne-Charlotte de Bréchard leur maîtresse ; obéissance qu'on lui doit. — Une illusion que les Novices ne sauraient avoir

DCCXLVIII. A la même. Le très grand saint Paul. — Un désir du Saint. — Pourquoi Dieu soustrait ses douceurs. — Prière à Jésus. — A quelle classe de personnes la douce charité profite davantage

DCCXLIX. A la même (Billet inédit). Une résolution finale à prendre pour l'emplacement de l'oratoire de la Visitation

DCCL. A la même. Un remède souverain : les prières de la Mère de Chantal et la relique de sainte Apolline. — Preuve sensible de la communion des Saints

DCCLI. A la Présidente Brulart. Ce qui rend profitable la nourriture corporelle et spirituelle. — Sentiments d'humilité proposés à une âme privée de la Communion fréquente. — Sentir qu'on est tout à Dieu et « en train de l'orayson » ne dispense pas de s'exercer aux vertus et de mortifier ses passions

DCCLII. A la Reine Mère, Marie de Médicis (Minute). L'ambassadeur de l'Evêque de Genève et du petit peuple catholique de Gex auprès de la reine mère

DCCLIII. A M. Jean de Chatillon. Une pauvre demoiselle recommandée à la Sainte-Maison de Thonon

DCCLIV. A M. Philippe de Quoex. Zèle de la Mère de Chantal et du Saint pour la conversion d'un médecin. — Brebis errantes et troupeau fidèle. — Préoccupations et résignation du Fondateur de la Visitation

DCCLV. Au Père Jacques-Philibert de Bonivard de la Compagnie de Jésus (Fragment). Grave maladie de la Mère de Chantal. — Une oraison prolongée et répétée sur la troisième demande du Pater. — La résignation et la confiance d'un Fondateur

DCCLVI. A Madame de Saint-Cergues. Les amitiés qui ont Dieu pour auteur, et la distance des lieux. — Une occupation agréable et précieuse pour l'Evêque de Genève

DCCLVII. A Sa Saintete Paul V (Minute). A quoi servent les canonisations ; le Saint les jugeait presque nécessaires pour le temps où il vivait. — Il demande au Pape de canoniser le bienheureux Amédée ; motifs qu'il fait valoir en faveur de sa supplique

DCCLVIII. A la Soeur Favre, Religieuse de la Visitation. Questions et conseils. — Comment « la grande Fille » du Saint devait gouverner son cœur et l'encourager souvent. — Le souverain bonheur de l'âme

DCCLIX. A Madame de Peyzeu (Inédite). Une mère du Saint, par alliance spirituelle. — Compliments et paroles d'affection

DCCLX. A Monseigneur Anastase Germonio Archevêque de Tarentaise. La controverse sur le pouvoir temporel des Papes et l'autorité des Conciles. — De quel côté penchent les parlementaires et les hommes d'Etat. — Esprit et tendance du siècle. — Un remède plus efficace que les discussions des théologiens. — Ce que doivent faire les prédicateurs. — L'entente des Prélats, de la Sorbonne et des Religieux, bientôt mortelle à l'hérésie. — Moyens de ménager cette union

DCCLXI. A la Présidente Brulart. Une solution également difficile et inutile. — Etat des esprits en 1611 et en 1612. — Zèle que le Saint jugeait inopportun. — Dangers de certaines discussions agitées par des docteurs incompétents. — Souveraine autorité spirituelle du Pape ; droits qu'elle lui confère. — Devoirs corrélatifs des chrétiens envers le Pape et l'Eglise. — Triple alliance qui doit exister entre le Pape et les rois. — Les deux autorités ne se contrarient pas, mais « s'entreportent l'une l'autre »

DCCLXII. A la Mère de Chantal. La plus heureuse salutation qui fut jamais. — Les souhaits de l'Ave Maria

DCCLXIII. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Requête en faveur d'un prisonnier innocent

DCCLXIV. A la Mère de Chantal. L'insensibilité spirituelle : en quoi consistait cette épreuve pour la Mère de Chantal. — Conseils appropriés. — Le haut point de la sainte résignation. — Les ténèbres au pied de la Croix

DCCLXV. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Supplique du Saint au nom d'un gentilhomme qu'il avait assisté à ses derniers moments

DCCLXVI. A M. Antoine des Hayes. Le nid du Saint. — Messages et nouvelles

DCCLXVII. A M. Claude de Quoex (Inédite). « La pauvre dame Jaqueline. » — Dureté de M. Gilette. — Le P. de Bonivard, S. ]., prédicateur du Carême à Annecy. — Contentement mutuel du Religieux et du bon peuple annécien. — Affluence des Chambériens aux sermons de saint François de Sales

DCCLXVIII. Aux Religieuses de la Visitation d'Annecy. Pourquoi saint François de Sales se résignait à vivre en ce misérable monde. — Abeilles mystiques et mouches libertines : le bonheur et les exercices des unes et des autres mis en parallèle. — Un festin plus délicieux que celui d'Assuérus. — Les spirituelles saillies sur les collines de Calvaire, d'Olivet, de Sion, de Thabor. — Bonheur de la vie religieuse

DCCLXIX. Au Baron Bernard de Chevron. Envoi d'une lettre d'affaires

DCCLXX. A M. Claude de Quoex. Le Saint s'emploie pour obtenir l'expédition d'un procès

DCCLXXI. A la Mère de Chantal (Billet inédit). Cent mille bonjours

DCCLXXII. A la même. Visite promise ; visite annoncée

DCCLXXIII. A Madame de Maillard ancienne abbesse de Sainte-Catherine. Recommandations pour la Sœur de Vignod. — Notre-Seigneur est jaloux des âmes qu'il favorise

DCCLXXIV. A la Mère de Chantal (Inédite). Charité attentive et minutieuse du Saint pour la Mère de Chantal. — Le régime d'une convalescente

DCCLXXV. A M. Bénigne Milletot. Le Saint revendique son droit, qui était contesté, de conférer les bénéfices dans certaines paroisses situées en France

DCCLXXVI. A Madame de la Fléchère. L'aveuglement des duellistes ; pourquoi et comment le Saint en avait une grande compassion

DCCLXXVII. A Madame de la Valbonne (Fragment). Quels sont ceux que le Sauveur n'abandonne jamais. — Un nouveau filleul du Saint

DCCLXXVIII. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Pourquoi le Saint désire obtenir l'agrément du duc de Savoie pour les prédications qu'on lui demande à Lyon

DCCLXXIX. A la Mère de Chantal (Billet inédit). — « Nostre fievre » et « nostre teste. » — Les bonnes dispositions des syndics pour les agrandissements de la Visitation

DCCLXXX. A la même (Fragment inédit). Une postulante qui avait de la répugnance pour l'abjection ; comment traiter avec elle

DCCLXXXI. A la même. Beauté du Ciel après l'Ascension du Sauveur. — Aspirations pieuses. — La seule chose qni donne du prix à l'éternité des biens, d'après saint François de Sales. — La glorification du corps de Notre-Seigneur et de notre corps

DCCLXXXII. Aux éminentissimes Cardinaux de la Sacrée Congrégation des Rites (Minute). L'une des opinions maudites de Calvin. — Dévotion des catholiques de Savoie au bienheureux Amédée. — Pourquoi les membres de la Sacrée Congrégation des Rites doivent faire avancer sa canonisation

DCCLXXXIII. A Dom Pierre de Saint-Bernard de Flottes Feuillant. Un grand désir du Saint. — Envoi d'un ouvrage. — Les PP. Capucins en Savoie

DCCLXXXIV. A Monseigneur Pellegrino Bertacchi Évêque de Modène. Renseignements demandés sur un étranger apostat, en faveur de sa femme convertie

DCCLXXXV. Au Chanoine aimé rouge, sous-prieur de Peillonnex. Renseignements fournis sur un jeune prêtre

DCCLXXXVI. A Madame de Cornillon, sa sœur. Une prétendante « de fort bonne famille et de tres bonne mine »

DCCLXXXVII. A Madame Bourgeois, abbesse du Puits-D'Orbe (Inédite). Condoléances et consolations. — Le seul prix de cette vie mortelle. — Pour mourir, tous les moments sont « heureux » à ceux qui craignent Dieu. — L'Abbesse désire faire un voyage en Savoie ; le Saint ne sait ni le lui conseiller, ni l'en dissuader

DCCLXXXVIII. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Remerciements pour une grâce obtenue

DCCLXXXIX. A Monseigneur Michel d'Esne, Évêque de Tournai (Inédite). L'Introduction à la Vie devote attire à son auteur les louanges d'un Prélat étranger. — Gratitude du Saint. — Son oraison pour Genève. — Remerciements pour un envoi de traductions

DCCXC. A M. Claude Dupanloup, Curé de la Muraz. Le saint métal et la dévotion à saint Théodule

DCCXCI. A la Mère de Chantal. La rose, symbole des vertus de saint Jean-Baptiste. — Son amour pour la Sainte Vierge et son Enfant. — Deux lis dans une rose

DCCXCII. A Messieurs les Chanoines de Saint-Jean de Lyon (Minute). le Saint voudrait bien accepter l'invitation du Chapitre, mais à cause du silence du duc de Savoie, il se dégage de sa promesse

DCCXCIII. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Recommandation en faveur d'un gentilhomme offensé qui demande justice

DCCXCIV. A Madame de la Fléchère. Les Constitutions de la Visitation. — Messages variés

DCCXCV. Au Père Nicolas Polliens, de la Compagnie de Jésus (Inédite). Une bonne fille qui ne pourra pas être si tôt consolée. — « Le livret » que prépare le Saint

DCCXCVI. A Madame de Travernay. Ce qui donnait à François de Sales « un particulier contentement. » — Pourquoi et comment les tracas sont utiles au progrès spirituel. — Un sentiment qui rend légers tous les déplaisirs

DCCXCVII. A l'Archiduc d'Autriche, Albert VII. Supplique en faveur de l'établissement d'un monastère à Saint-Claude. — Le sort ordinaire de ceux qui recherchent l'intimité de Dieu. — Comment les âmes qui prient servent leur pays et leur époque

DCCXCVIII. A la Mère de Chantal. Un bonjour du « grand saint Pierre. » — La délivrance des liens spirituels. — « Mignardise d'amour » de Notre-Seigneur. — La marque de l'amour fidèle. — Il faut mourir ou aimer. — « Une jolie pensee. » — Les jeunes apprentis et les vieux maîtres en l'amour de Dieu. — Où tendait l'amitié mutuelle qui unissait l'ime du Saint et celle de la Mère de Chantal

DCCXCIX. Au Marquis de Lans. Rentré à Annecy, l'Evêque de Genève rend compte de ses négociations dans le pays de Gex. — Eloge d'un commissaire. — Sentiments des Genevois

DCCC. A la Reine Mère, Marie de Médicis (Minute). Remerciements à la reine régente et souhaits pour son fils et pour elle, en retour de son intervention pour le rétablissement du culte à Gex

DCCCI. A un gentilhomme. La mort d'une fille spirituelle du Saint, âme « belle et devote »

DCCCII. A la Mère de Chantal. L'aube du jour éternel. — Souhaits pour la petite Congrégation. — Un sentiment fort particulier qu'éprouve le Saint la veille de l'Assomption. — La divine Fruitière. — En descendant de chaire

DCCCIII. A M. Antoine des Hayes. Par « humeur », le Saint aime la discrétion. — Service demandé en faveur du Chapitre de Genève. — Phénomènes célestes

DCCCIV. A la Mère de Chantal. Avis charitable

DCCCV. A Madame de Genève, abbesse de Baume-Les-Dames (Inédite). Offre conditionnelle d'une postulante, fille de Gallois de Sales. — Ce qui rebutait quelquefois les prétendantes à la Visitation. — Portrait de la nièce du Saint

DCCCVI. Au Baron Amédée de Villette. Le regard des princes et les rayons du soleil. — « Petite harengue » présentée à une Abbesse. — Une cousine du Saint lui dit « son petit cas » : pourquoi elle ne songeait pas à la Visitation

DCCCVII. A M. Claude de Blonay. Le voyage de Milan n'est plus désespéré. — Un Saint qui a soin de ses dévots. — Plan du voyage ; compagnon à retenir

DCCCVIII. A Madame de Travernay. Comment accommoder les prières avec beaucoup d'occupations, du matin jusqu'au soir. — Les oraisons jaculatoires. — Les afflictions du cœur. — Quelles sont les âmes que Dieu aime

DCCCIX. A la Mère de Chantal. Une âme à consoler

DCCCX. A M. Antoine des Hayes. Une amitié à l'abri de toute défiance. — Pourquoi, dans l'intention de prêcher à Saint-Benoit, le Saint préparait « un cœur tout nouveau, » après dix ans de ministère épiscopal. — Opposition résolue du duc de Savoie anx prédications de François de Sales à Paris, — Perplexités d'un évêque

DCCCXI. A M. Jacques de Bay. Recommandations en faveur de trois étudiants de Savoie. — Nouvelles religieuses

DCCCXII. A la Mère de Chantal. Une jeune fille écartée de la Visitation pour cause de maladie

DCCCXIII. Au Baron Amédée de Villette. La contagion au-pays de Vaud. — La petite cousine aimée tendrement de la Mère de Chantal

DCCCXIV. A Madame d'Escrilles. Affection des Religieuses de la Galerie pour la destinataire.— Les satisfactions seches et les consolations savoureuses. — Messages

DCCCXV. A Madame de la Fléchère. Ce que réservait le Saint dans ses demandes à Dieu. — Petites nouvelles. — Annonce du départ de la Galerie

DCCCXVI. A Madame de Grandmaison. Comment le Saint entend témoigner sa sainte amitié. — Messages divers

DCCCXVII. A Madame de Peyzieu. Le nom du cœur. — Les consolations du Jubilé. — Témoignages d'amitié pour la destinataire et sa famille. — Affliction fâcheuse et affliction courageuse. — La modération des affections ménagères, grandement utile à la piété. — Une imperfection dont peu de gens s'abstiennent. — Les cœurs faibles et les cœurs forts

DCCCXVIII. Au Marquis de Lans. Intercession en faveur d'un capitaine dans la gêne et dans la vieillesse

DCCCXIX. A la Sœur de Blonay, Novice de la Visitation. Ce qui rend certaines tentations inoffensives. — La petitesse et l'enfance spirituelle

DCCCXX. A la Mère de Chantal (Billet inédit). Annonce de visiteuses

DCCCXXI. Au duc de Bellegarde (Minute). Menaces et prétentions des pasteurs protestants. — Précaution que propose l'Evêque de Genève pour les atténuer. — Eloge de M. Milletot

DCCCXXII. A M. Gilles le Mazuyer. L'église de Gex ; espérances qu'elle donne. — Une difficulté et une impossibilité se rencontrent dans les lettres de naturalité obtenues pour les curés. — Une « viande friande » au XVIIe siècle. — Remerciements du Saint. — Il ne fait pas le « refuseur, » mais jamais il ne sera « prætendeur. » — Les francs serviteurs de Dieu, peu nombreux

DCCCXXIII. A M. Antoine des Hayes. Requête de François de Sales. — A la diète de Bade. — Obstination des Bernois. — Un déplaisir du Saint

DCCCXXIV. A la Présidente Favre. Une âme qui va bien. — L'amour de Dieu et la paix. — Les voies du Ciel. — Précaution contre les « babillardz ». — Ce que pensait le Saint des Ursulines et des institutrices chrétiennes. — Les entreprises extraordinaires qui ne sont pas hasardées. — Un monastère de seize bonnes filles, où rien n'abonde ni ne manque. — La pauvre Thiollier

DCCCXXV. A Madame d'Escrilles. Nouvelles de la Mère de Chantal. — Oratoire de la Visitation

DCCCXXVI. A la Mère de Chantal (Inédite). Affectueuse gronderie. — La Mère de Chantal au milieu des tracas d'une installation. — Pourquoi doit-elle garder ses forces

DCCCXXVII. A Madame de la Fléchère. Les bancs des femmes dans les chœurs des églises. — Elles peuvent toutefois y entrer. — Nouvelles de la Mère de Chantal et de la Congrégation. — Pourquoi il est mieux d'avoir moins

DCCCXXVIII. A la Présidente Favre (Inédite). Les Ursulines et les petites filles de Chambéry. — Un défaut de l'éducation maternelle, assez fréquent, d'après le Saint

DCCCXXIX. A M. Claude de Neuvecelle. — Recommandation réitérée en faveur d'une pauvre fille

DCCCXXX. A la Mère de Chantal. Comment recevoir les remèdes imposés par l'obéissance et la raison. — Les croix qui répugnent aux sens et à la nature. — Dans la maladie, la Mère de Chantal doit être « brebis » et « colombe »

DCCCXXXI. A la même. Une auditrice que François de Sales a vue au sermon ; pourquoi il n'a pas osé l'aborder. — Un sermon « fait hardiment et passionnement. » — Le dixième anniversaire d'un sacre. — Prédicateurs de l'Avent

DCCCXXXII. A Madame Bourgeois, abbesse du Puits-D'Orbe. Un voyage en Bourgogne empêché par un voyage à Turin. — Pour s'avancer dans l'amour de Dieu, une jambe infirme est meilleure que l'autre

DCCCXXXIII. A Madame de Peyzieu. A propos du dernier et du premier jour de l'an. — Souhaits de piété. — Exhortation à la douceur et humilité. — Le saint nom de Jésus et « l'odeur de son parfum »

DCCCXXXIV. A la Reine Mère, Marie de Medicis (Minute). Requête en faveur des catholiques de Gex, pour obtenir en leur ville le rétablissement d'un ancien monastère de Carmes

DCCCXXXV. A la Mère de Chantal (Inédite). Une mère alarmée. — Avis charitable donné à un visiteur inopiné

DCCCXXXVI. A une dame (Fragment inédit). La dévotion et la maladie. — En quoiconsiste et ne consiste pas l'amour divin

DCCCXXXVII. A Madame de la Fléchère. Les solides consolations. — La crainte et l'amour devant Dieu. — L'émondage spirituel. — Condition d'une parfaite retraite

DCCCXXXVIII. A la Mère de Chantal. L'oraison de la Mère de Chantal trouvée bonne par le Saint et agréable à Dieu. — Pourquoi et comment doit-elle se garder des fortes applications de l'entendement. — Se tenir en la présence de Dieu et s'y mettre : deux choses différentes. — Allégorie de la statue dans sa niche. — Marie-Madeleine. — Bonheur de vouloir aimer Notre-Seigneur. — Le sommeil empêche-t-il de se tenir en la présence de Dieu ?

DCCCXXXIX. A la même. D'où vient l'amertume spirituelle. — Jésus-Christ est un Dieu de douceur

DCCCXL. A la même (Fragment). La parole de Dieu et comment il faut la recevoir des uns et des autres

DCCCXLI. A Madame de la Fléchère. La tristesse des séparations. — Pleurons un peu, non toutefois beaucoup, « nos chers trespassés. » — Les âmes chrétiennes doivent supporter doucement la perte des parents. — L'oraison et la variété des affections qui viennent s'y mêler. — Particulariser les résolutions. — Le langage des yeux

DCCCXLII. A la Mère de Chantal. Un visiteur annoncé. — Pourquoi il faut lui faire un accueil dévotement agréable. — Personne ne se repentira d'avoir aidé la Visitation

DCCCXLIII. Au duc de Bellegarde (Minute inédite). Gratitude et humilité du Saint

DCCCXLIV. A la Mère de Chantal. Lumières et sentiments que recevait le Saint pour écrire le Traitté de l'Amour de Dieu

Année 1613

DCCCXLV. A Madame de Travernay. Attitude de l'esprit humain en face des évènements. — Considérations sur une mort prématurée. — Notre-Seigneur meilleur juge que nous de nos intérêts. — Consolations à la mère de l'enfant devenu un «brave petit saint»

DCCCXLVI. A la Mère de Chantal. Le cœur de l'Evêque de Genève. — Un projet de Congrégation. — Le Traitté de l'Amour de Dieu. — Nouvelle de la mort tragique du baron de Lux : compassion du Saint

DCCCXLVII. A M. Etienne Dunant, Curé de Gex (Inédite). Pouvoirs donnés à un curé ; avis et recommandations diverses

DCCCXLVIII. Au Comte Prosper-Marc de Tournon (Inédite). Assurance de dévouement. — Souhaits et bénédictions

DCCCXLIX. A M. Jean de Chatillon. Recommandation en faveur d'un nouveau converti digne d'assistance

DCCCL. A Madame des Gouffiers, Religieuse du Paraclet (Fragment). Les sentiments que le Saint aimait à trouver dans une postulante. — A la Visitation, « toutes choses sont basses, » excepté « la pretention » des Religieuses qui l'habitent

DCCCLI. A Monseigneur Pierre Fenouillet Évêque de Montpellier. Remerciements pour de beaux présents ; le Saint en a fait part à ses amis. — Un plaisir interdit. — Souhaits et message

DCCCLII. A une dame. Dans quelles vues de foi il faut considérer les absences et les séparations définitives

DCCCLIII. A Madame d'Escrilles. Affaires diverses. — Parmi les tracas temporels, il faut garder la sainte tranquillité et douceur de cœur

DCCCLIV. A la Mère de Chantal. Un contrat qui va bien. — Promesse d'une visite et annonce d'une visiteuse

DCCCLV. A la même (Billet inédit). Mesures à prendre à l'ouverture d'un testament. — Décès de Mme de Miribel

DCCCLVI. Au Père de Lesseau, Religieux Célestin. Le Saint décline les louanges d'un poète avec une discrète humilité

DCCCLVII. A Madame Bourgeois, abbesse du Puits-D'Orbe. Solidité des affections plantées de la main de Dieu. — Intérêt que porte le Saint au Puits-d'Orbe. — Il faut faire souvent revivre les résolutions prises au temps de la ferveur. — Messages divers

DCCCLVIII. A M. Claude de Blonay. Le destinataire n'ayant pas eu à se louer de son fils, « excessif en desseins, » le Bienheureux promet d'y porter remède. — Messages divers

DCCCLIX. Au duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Pourquoi le Saint n'a rien entrepris contre l'abbé de la Tour. — Qu'on lui donne des commandements, il obéira

DCCCLX. A Madame de la Croix d'Autherin. La vocation du mariage et le moyen d'y devenir fort sainte. — L'obéissance au confesseur. — Règlement de vie. Conseils variés. — La crainte des vices et l'amour des vertus. — Douceur et humilité. — Une besogne que Dieu paie de mille consolations

DCCCLXI. A M. Claude de Blonay. Le Saint renonce par charité à la consolation d'avoir un ami pour compagnon de pèlerinage. — Voyage à Turin, à pied ou à cheval, suivant les circonstances

DCCCLXII. A M. Antoine des Hayes. Détails rétrospectifs sur l'affaire Berthelot et l'internement de M. de Charmoisy. — Conseils adressés à Philothée par l'entremise du destinataire. — Le Saint désirerait avoir la liberté d'aller à Paris l'année suivante

DCCCLXIII. A Madame de Charmoisy. Quand doit-on témoigner à Nôtre-Seigneur son amour. — Sympathies et dévouement pour la famille de Charmoisy éprouvée

DCCCLXIV. A la Mère de Chantal (Fragment). Les embarras d'un héritage

DCCCLXV. A la même. Une chape vraiment belle : d'où lui vient sa beauté ; symbolisme des dessins qui la décorent. — Bénie soit la main de la brodeuse

DCCCLXVI. A la même. Le travail permis à la Mère de Chantal deux jours chômés. — Souhait et espérance du Saint. — Un visage pâle et un cœur vermeil

DCCCLXVII. Au Comte Prosper-Marc de Tournon. Dévouement du Saint pour M. de Charmoisy. — Malice de ses ennemis et crédulité du prince de Nemours. — Berthelot et M. de Servette

DCCCLXVIII. A M. Claude de Quoex. — Renseignements pour une dispense de mariage à obtenir

DCCCLXIX. A la Mère de Chantal (Inédite). Une halte en Maurienne. — Sollicitude du Saint en voyage

DCCCLXX. A la même. Comment attendre l'issue d'une maladie. — Dans quels sentiments faut-il sortir de cette vie et acquiescer à la Providence divine

Minute écrite par saint François de Sales pour Madame de Saint-Cergues

DCCCLXXI. A Madame Dufour. Mme « de Saint-Cergues expose les raisons de son abjuration. — Après la grâce du Saint-Esprit, la confession de foi catholique a surtout dessillé ses yeux : elle a vu Jésus-Christ, unique objet de foi, d'espérance et de charité, l'exclusion de toute idolâtrie, le culte raisonnable des Saints. — Une « pauvre petite brebiette » se réunit au troupeau. — La lumière n'est pas toujours accompagnée de la facilité pour déduire les raisons de la croyance

DCCCLXXLI. Au Cardinal Anne de Pérusse d'Escars de Givry (Inédite). La Sainte-Maison de Thonon. — Les Carmes réformés de Paul V

Appendice

I. Lettres adressées a saint François de Sales par quelques correspondants

A. Lettre du Baron de Lux

B. Lettre du Prieur et des Religieux de Saint-Claude

C. Lettre du Père Jean de Villars de la Compagnie de Jésus

D. Lettre de Madame de Saint-Cergues

E. Lettre de D. Sens de Sainte-Catherine, Feuillant

F. Lettre de M. Jean-Louis de Chevron, Seigneur de Bonvillard

G. Lettre de Mgr Michel d'Esne, Évêque de Tournai

H. Lettre du Chevalier Claude de la Verchère

II. Pièces diverses

A. Saint François de Sales et Mgr Germonio

B. Lettre de M. Antoine des Hayes A M. de Charmoisy

C. Les Grands Pardons d'Annecy

Jesus Christus, Filius Intemeratæ Virginis Mariæ

Du jeudy, sixiesme septembre mil six cens douze

Description du parement de l'Eglise de Nostre Dame

Description de l'autre porte de l'entree de l'Eglise de Nostre Dame et par laquelle la procession est entree

Description du portail dressé devant la trille de fer de la chappelle de Nostre Dame avec la parure de l'autel d'icelle

Description de l'oratoire dressé au jubé, sçavoir pres le crucifix

Du vendredy, septiesme septembre, jour et feste de sainct Gras

D. Lettre de M. Louis de la Tournette a M. Crotti

Glossaire des locutions et des mots surannés ou pris dans une acception inusitée aujourd'hui

Index des correspondants et des principales notes biographiques et historiques de ce volume

Table de correspondance de cette nouvelle edition avec les précédentes et indication de la provenance des manuscrits

Table des matières

 

 

16 ŒUVRES DE SAINT FRANÇOIS DE SALES - TOME XVI- LETTRES — VOLUME VI

 

 

Avant-propos

Errata

Avis au lecteur

Lettres de Saint François de Sales. Année 1613

DCCCLXXIII. A la Mère de Chantal (Inédite). Pèlerinage à Milan. — Ostension du saint Suaire de Turin. — Deux audiences princières attendues. — Annonce du retour à Annecy

DCCCLXXIV. A l'Empereur d'Allemagne, Mathias (Minute). Dépouillé par les Genevois de son pouvoir et de ses biens temporels, l'Evêque de Genève s'excuse de ne pouvoir prêter son concours à l'Empereur

DCCCLXXV. A la Mère de Chantal. Le Saint se dispose à repartir pour la Savoie. — Une protectrice pour la Visitation. — Messages et avis divers

DCCCLXXVI. A M. Antoine des Hayes. D'où venait l'empêchement pour le Saint d'aller prêcher à Paris ; égards que lui témoigne le duc de Savoie. — L'incivilité d'un libraire et la Defense de la Croix. — Ouvrages et éditeurs. — M. et Mme de Charmoisy

DCCCLXXVII. A Madame de Peyzieu (Inédite). Témoignages d'affection filiale ; félicitations à la destinataire à propos du mariage de l'un de ses fils

DCCCLXXVIII. A la Mère de Chantal. Retour du Saint (Billet inédit). — Salutations dès l'arrivée. — Promesse d'une visite pour le lendemain

DCCCLXXIX. A la même (Fragment). Aspiration du Saint à la fin d'une journée. — Souhaits spirituels pour la Mère de Chantal

DCCCLXXX. A la même. Encore l'héritage de Mme de Miribel. — Première entrevue du Saint et des «bonnes damoyselles» qui devaient concourir à la fondation du monastère de Lyon

DCCCLXXXI. A Madame de Giez. Un bienfait extraordinaire pour une jeune femme. — Trois vertus qui comprennent toute la dévotion. — Souhaits de piété. — Moyen de rendre plus doux le joug du Sauveur

DCCCLXXXII. A la Mère Anne de la Vesvre, Ursuline. Sympathies du Saint pour la Congrégation des Ursulines de Franche-Comté. — La clôture ne lui paraît pas conforme à l'esprit de cet Institut

DCCCLXXXIII. A la Mère de Chantal. Un désir du Saint pour la Mère de Chantal et pour lui-même ; pourquoi il regrette d'avoir dû quitter le matin la rédaction du Traitte de l'Amour de Dieu. — Les voies les plus faciles ne sont pas toujours les meilleures. — User d'amour et de douceur envers les petits esprits et les cœurs faibles

DCCCLXXXIV. A Madame de la Valbonne (Inédite). Une àme dévoyée : pourquoi les «Dames de la Visitation» ne sont pas répréhensibles de l'avoir assistée. — Quand faut-il empêcher le mal. — Messages et souhait

DCCCLXXXV. Au Duc de Nemours, Henri de Savoie. Supplique instante en faveur de M. de Charmoisy et de M. du Noyret. — Si le Duc reçoit les plaintes contre les Annéciens, «sans praejudice des defenses des accusés, Dieu sera obei.

DCCCLXXXVI. A la Mère de Chantal (Inédite). Les voyageuses de Lyon et les préliminaires d'une fondation. — Le P. Grangier. — Un visiteur attendu

DCCCLXXXVII. A Madame de la Fléchère. Un dépositaire fidèle. — Suspension des hostilités entre la France et la Savoie. — Invitation aux noces de Louis de Sales. — Craintes et espérances à propos de M. de Charmoisy

DCCCLXXXVIII. A la Mère de Chantal (Fragment inédit). «Fraische rosee» et «tempeste» ; l'odeur des œillets sur la fin de la journée

DCCCLXXXIX. Au Duc de Nemours, Henri de Savoie (Inédite). Raisons nouvelles présentées au prince en faveur de MM. de Charmoisy et du Noyret. — Le Saint intercède aussi pour des gentilshommes bourguignons et déclare ne craindre nullement ses calomniateurs

DCCCXC. Au Comte Prosper-Marc de Tournon. Un cadeau du Saint. — Les plaintes de Berthelot contre Janus de Sales, sujet de mortification pour l'Evêque

DCCCXCI. A Madame de Travernay. Remerciements à la destinataire ; affection de sa fille pour le Saint

DCCCXCII. A une personne inconnue (Fragment). Oraison funèbre de la première des filles du Saint, qui alla voir au Ciel ce que Dieu préparait aux autres

DCCCXCIII. A la Mère de Chantal (Fragment). Effusions et souhaits de piété à l'occasion de la fête de saint Jean-Baptiste. — Panégyrique du Précurseur

DCCCXCIV. A Madame d'Aiguebelette. Saint François de Sales n'est pas insensible aux petites marques d'une sainte amitié. — Le désir et les effets des vertus. — Bonnes nouvelles de Mme de Charmoisy

DCCCXCV. A la Mère de Chantal. L'impatience de Celse-Bénigne en arrivant chez le Saint. — Recommandations de celui-ci à la Mère de Chantal ; charité et délicate discrétion de l'Evêque à l'égard de la mère et de son fils

DCCCXCVI. A la Duchesse de Mercoeur (Inédite). Un grand Saint qui a vécu à la façon des anciens Evêques. — Envoi de ses reliques

DCCCXCVII. A M. Claude de Blonay. Entremise charitable du Saint pour hâter la conclusion d'une alliance

DCCCXCVIII. A Madame de la Fléchère. Nouvelles, messages ; envoi de reliques de saint Charles Borromée

DCCCXCIX. Au Pere Pierre de Berulle, Oratorien. Le Saint recommande au Fondateur de l'Oratoire le porteur de la présente lettre, et le prie de l'agréer dans son Institut, pour ses rares qualités

CM. A M. Nicolas de Soulfour (Fragment). Affectueux intérêt de l'Evêque de Genève pour l'Oratoire. — Grands éloges d'un ami qui désirait entrer dans cette Congrégation

CMI. A Madame Bourgeois, Abbesse du Puits-d’Orbe. Une messagère qui vaut mieux que la meilleure lettre. — Témoignages de cordial dévouement

CMII. Au Duc de Nemours, Henri de Savoie. Requête du Saint en faveur de ses frères et de MM. de Charmoisy et du Noyret ; Dieu exige que le Duc leur rende justice

CMIII. Au Marquis de Lans. L'Evèque de Genève avise le gouverneur de Savoie de son retour de Gex, des intentions des Bernois à l'égard du désarmement et des divers déplacements du duc de Bellegarde

CMIV. A la Mère de Chantal. Le bon plaisir de Dieu. — Les déserts et les fertiles campagnes de la vie spirituelle. — Pourquoi le Saint ne voulait pas d'abord et voulut ensuite que la Mère de Chantal fût «abeille».

CMV. A Monseigneur Jean-Pierre Camus, Eveque de Belley. Excuses pour une réponse tardive. — Mgr Camus ayant écrit au Saint qu'il désirait se démettre de sa charge, celui-ci l'engage discrètement à n'en rien faire. — Il est prié de s'intéresser à l'honneur d'une famille. — Mort de Mgr de Villars, archevêque de Vienne

CMVI — Au Duc de Bellegarde. L'Evêque annonce à son pénitent l'envoi d'une méthode pour examiner sa conscience. — Exhortation à la vie chrétienne. — La vie éternelle. — Obligation de réparer le passé. — Le plus vif de tous les amours. — Quelques exercices recommandés. — Un moyen de se convertir plus parfaitement au Sauveur. — La toute-puissance de l'Eucharistie et l'expérience du Saint

CMVII. A la Mère de Chantal. Avis pour la dernière étape. — Souhaits affectueux de bienvenue à la voyageuse

CMVIII. A M. Amé de Montfort (Inédite). Assistance et conseils du Saint dans des affaires de famille

CMIX. A la Mère de Chantal. Ce que le Saint voulait éviter en retardant l'oblation de la Sœur Humbert. — Une course à Sainte-Catherine

CMX. A la Présidente Brulart. Le retour offensif des ennemis qu'on croyait vaincus nous apprend deux leçons. — Avantages des tribulations. — Comment pratiquer l'oraison mentale et y suppléer lorsqu'on ne peut la faire longue

CMXI. A Madame de Peyzieu (Inédite). Témoignage de constant souvenir. — Félicitations sur la vocation apostolique d'un des fils de la destinataire

CMXII. A Madame de la Fléchère. L'Introduction a la Vie devote et la perfection. — Un bon remède à l'infidélité envers Dieu. — Ne pas subtiliser, ne pas picoter sur sa conscience. — Souhaits spirituels

CMXIII. A Monseigneur Antoine de Revol, Evêque de Dol. Un regret et une tentation du Saint. — Les serpents et le charmeur. — Comment Dieu récompensera «la sainte inutilité» apparente des missionnaires du bailliage de Gex

CMXIV. A M. Louis Girod, Curé d'Arlod (Inédite). Le monastère des Clarisses d'Annecy menaçant ruine, l'Evêque de Genève invite chacun de ses diocésains à faire quelque aumône à cette intention

CMXV. A la Mère de Chantal (Fragment). Un songe de la Sœur de Blonay proposé au Saint ; sa réponse. — Les «véritables marques des véritables grâces surnaturelles.»

CMXVI. A Madame de Peyzieu (Inédite). Le Saint demande à la destinataire de favoriser de sa recommandation un proche parent. — La raison et le droit en ce temps-là

CMXVII. A la Soeur Favre, Religieuse de la Visitation (Fragment inédit). Pourquoi les âmes religieuses sont heureuses. — Une correspondante trop discrète

CMXVIII. A la Soeur de Bréchard, Religieuse de la Visitation. Un service de charité aimablement refusé. — Les «pauvres gens» servis comme frères et membres de Jésus-Christ, plus heureux que le «pauvre pere.» — Espérance qui consolait celui-ci de ne voir pas à son gré ses filles de la Visitation

CMXIX. A Madame de Murat de la Croix. Les déceptions de la vie et ses fugitives consolations. — Sympathies et condoléances. — Dieu seul consolateur efficace, et à quelle condition. — Promesse de prières et offre de services

CMXX. A Madame de la Fléchère. Compassion du Saint pour une pauvre veuve dont il avait béni le mariage. — Les vicissitudes de la vie humaine. — Deux nouvelles oblations à la Visitation

CMXXI. A des inconnus. Rien n'est mauvais de ce que l'Eglise ordonne. — La Communion sous la seule espèce du pain. — A quoi servent et comment il faut présenter les ablutions. — Pourquoi doit-on célébrer le Mariage devant l'autel

CMXXII. A la Mère de Chantal (Billet inédit). Demande d'un renseignement

CMXXIII. Au Duc de Nemours, Henri de Savoie. Remerciements au prince pour l'élargissement des amis du Saint ; celui-ci espère qu'ils pourront rentrer bientôt dans Annecy

CMXXIV. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Supplique pour obtenir au Chapitre de Saint-Pierre de Genève la cession de l'église et du prieuré du Saint-Sépulcre d'Annecy

CMXXV. Au même. Recommandation en faveur d'un gentilhomme qui avait ses biens en France

CMXXVI. Au Comte Prosper-Marc de Tournon. Bienveillante courtoisie du comte de Tournon pour le Saint et pour ses frères. — Gratitude de François de Sales. — Nouvelles diverses. — Un écrivain fertile

CMXXVII. A Madame de la Fléchère. Une illusion du prieur de Blonay. — Tout va très bien à la Visitation. — De Lyon et de Paris on a demandé les Constitutions. — Pourquoi faut-il tenir son cœur «net, debonnaire et pauvre.»

CMXXVIII. A Madame de Cornillon, sa soeur. Le «frere le plus aymant» et la «seur la plus aymee.» — Envoi d'un chapelet rapporté de Milan. — Un moyen d'avoir toujours le cœur content

CMXXIX. A Madame de la Fléchère. Souhaits spirituels. — Nouvelles de Mme de Charmoisy

CMXXX. A Madame de Grandmaison. La part de l'imagination dans nos tristesses. — Les «pasquins» et le monde ; comment se guérit le mal de la calomnie. — Un mot de saint Grégoire. — Les injures et le Crucifix. — A quoi sert une revue annuelle de l'âme ; manière de la faire. — Les chutes graves et le progrès en la dévotion

CMXXXI. A M. Jacques de Vallon (Inédite). Le Saint conseille à son parent d'acquiescer à un ordre du prince de Nemours. — Que faire contre la violence, quand il n'y a remède. — Une preuve de courage contre une maigre vengeance. — Encouragements et sympathies

CMXXXII. A Madame de la Fléchère. Souhaits de bon voyage et salutations

CMXXXIII. A la même. Le prieur de Blonay. — «Le grand ouvrier des merveilles.» — Un moyen d'être très heureux. — Le voyage d'une jeune mariée. — Privilège de ceux qui sont à Dieu

CMXXXIV. A la Duchesse de Mantoue, Marguerite de Savoie (Minute). La Congrégation de la Visitation à la fin de l'année 1613 ; son esprit, ses pratiques. — Le Saint demande à la duchesse de vouloir bien être la protectrice officielle de l'Institut, de procurer en sa faveur des lettres patentes du duc de Savoie et de faire poser en son nom la première pierre du futur oratoire

CMXXXV. A M. Balthazard de Peyzieu (Inédite). Amitié du Saint pour la famille de Peyzieu. — Pourquoi il faut mépriser les calomnies anonymes

CMXXXVI. A la Mère de Chantal. Nos sentiments pour la créature et pour le Créateur. — Joie et piété du Saint la veille du 8 décembre

CMXXXVII. A M. Philippe de Quoex. Ce que souhaite le Saint et ce qui lui est indifférent ; son humilité et sa modération. — La charité et la diversité d'opinions. — Double projet de réforme à Talloires. — Deux remèdes de François de Sales contre les contradictions. — Que faire quand on s'oppose aux fautes

CMXXXVIII. A la Soeur Favre, Religieuse de la Visitation. Une lettre qui a consolé, embaumé l'âme du Saint. — Les productions de l'amour-propre. — Rien ne répare une faute comme de l'avouer naïvement. — Une grande partie de notre perfection

CMXXXIX. A une dame. Saint François de Sales espère terminer les prédications de l'Avent. — Réflexions sur la fuite imperceptible des années. — Aspirations vers l'éternité ; souhaits pour sa possession

CMXL. A la Mère de Chantal. Le «grand petit Enfant de Bethleem» et Salomon. — L'haleine du bœuf et de l'âne, et les aspirations de notre cœur. — Gratitude du Saint pour un ornement, ouvrage de la Mère de Chantal

CMXLI. A la même. C'est en toutes circonstances qu'il faut aimer la très sainte volonté de Dieu. — Pourquoi le Saint a choisi le dernier jour de l'année pour faire de «petitz et grans changemens» en sa Congrégation

CMXLII. A la même. Le côté percé du Sauveur, abri divin. — Le Sauveur, Roi des cœurs, toujours prêt à leur donner audience

CMXLIII. A un ecclesiastique. Procès entre l'Evèque de Maurienne et le curé de Lullin. — Intervention du Saint en faveur de ce dernier

CMXLIV. A la Mère de Chantal. Pourquoi faut-il se confier à la Providence de Dieu

CMXLV. A une cousine (Fragment inédit). Exhortation à l'amour de Notre-Seigneur

CMXLVI. Au Père Claude-Louis-Nicolas de Quoex, Prieur de Talloires. Obligation pour un supérieur de réduire au devoir des sujets scandaleux. — Circonstances qui aggravent la culpabilité des délinquants

CMXLVII. A la Mère de Chantal (Fragment). Apologue du musicien devenu sourd, et la sainte musique d'une âme qui sert Dieu, sans joie, abandonnée entièrement au bon plaisir divin

CMXLVIII. A une Religieuse de la Visitation. Ce qui tenait occupé le Saint toutes les matinées : l'emploi meilleur qu'il aurait voulu en faire. — «L'amour propre ne meurt jamais ;» ses fruits et ceux de la vraie charité. — Quel est le seul, remède. — Les séparations pour les mondains et les amis de Dieu

Année 1614

CMXLIX. A Madame d'Escrilles. Quand faut-il s'abandonner entièrement entre les bras de la Providence. — Comment parler des personnes qui nous ont fait tort. — Ce qui est plus efficace contre le mal que le ressentiment

CML. Au Père Nicolas de Soulfour, Oratorien. Envoi de lettres pour l'Evêque de Bazas et pour M. de Fontaines. — Attachement du Saint pour la Congrégation de l'Oratoire ; il désire en connaître les règlements. — Le Traittè de l’Amour de Dieu l'empêche d'entreprendre un travail qui lui est proposé

CMLI. A Monseigneur Pierre Fenouillet, Evêque de Montpellier. Salutations affectueuses envoyées au destinataire de passage à Lyon. — Le Saint s'excuse de ne pouvoir accepter l'invitation de prêcher à Toulouse

CMLII. A la Mère de Chantal. Saint François de Sales se sent pressé d'activer la rédaction de son grand ouvrage

CMLIII. A la même. Le Saint ménage à sa chère Congrégation la bienveillance du Conseil de Ville d'Annecy. — Pourquoi il ne veut pas qu'on demande de sa part du beau papier à M. Rolland

CMLIV. A la même. Un triduum de prières. — Souhait d'unité

CMLV. A la même. Plusieurs visiteurs ont empêché le Saint d'aller voir la Mère de Chantal. — Il se promet de célébrer avec elle, le lendemain, l'anniversaire de sa naissance et de dire la Messe à la Visitation

CMLVI. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Le Duc ayant agréé le projet de confier aux Barnabites le collège de la ville, est supplié de le faire réussir

CMLVII. A M. Philippe de Quoex. La réforme de Talloires et l'affaire de Mme des Gouffiers. — Nouvelles et commissions pour Rome. — Instructions à suivre dans une négociation auprès des Congrégations romaines

Mémoire pour M. Philippe de Quoex concernant Madame des Gouffiers (Fragment)

CMLVIII. A Madame de la Valbonne. Il ne faut jamais cesser de coopérer de son mieux au salut du prochain. — Comment aborder une âme pécheresse et avec quel sentiment. — Le moindre brin du divin amour, préférable à tous les trésors du monde

CMLIX. A M. Claude de Blonay. Affaires d'argent. — Reconnaissance du Saint pour un service que lui a rendu Mgr Gribaldi. — Nouvelles et messages

CMLX. A Monseigneur Hildebrand Jost, Evêque nommé de Sion (Minute). Regrets sur la mort d'Adrien de Riedmatten, évêque de Sion ; éloge de son zèle et de ses vertus. — Les airs de deuil transformés en chants d'allégresse à l'élection de Mgr Jost. — François de Sales lui offre son concours pour la cérémonie du sacre. — Promesse d'entier dévouement

Autre minute de la lettre précédente

CMLXI. A M. Claude de Blonay. Une entrevue jugée nécessaire

CMLXII. A M. Antoine des Hayes. Entremise du Saint pour l'une de ses parentes. — Son aversion pour les affaires d'intérêt. — Passage à Chambéry du Cardinal d'Est

CMLXIII. A la Mère de Chantal. Le texte des Litanies de saint Joseph, revu, corrigé et accentué par le Fondateur de la Visitation

CMLXIV. A Madame de la Valbonne (Fragment). Pourquoi l'intercession de saint François de Paule est propice à l'espérance des mères

CMLXV. A un gentilhomme (Billet inédit). Remerciements pour un envoi de venaison

CMLXVI. A Madame de la Fléchère. Une lettre recommandée

CMLXVII. A la Mère de Chantal (Inédite). Deux plans proposés pour la première église de la Visitation. — Le saint Fondateur désire «une petite eglisette bien façonnee.»

CMLXVIII. Aux Chanoines de la Collegiale de Sainte-Marie de Samoens. Les statuts du Chapitre de l'église cathédrale d'Annecy doivent servir de type à la collégiale de Samoëns

CMLXIX. A Madame d'Escrilles. Compassion et consolation du Saint. — Etre sur la croix, grâce insigne pour les âmes dédiées à Dieu

CMLXX. Au Roi de France, Louis XIII (Minute). Remerciement au Roi pour une aumône promise à l'église de Gex

CMLXXI. A la Mère de Chantal. Impressions rétrospectives de l'Evèque de Genève à propos de l'ostension du saint Suaire. — Ce qui lui vint au cœur de dire au Cardinal de Savoie. — Une recette de Mme de Boisy. — La mort, source de la vie nouvelle

CMLXXII. A Madame de la Fléchère. Etre toute sainte : ce que renferme ce bref souhait. — La valeur d'une once de douceur durant un procès. — Une heureuse naissance

CMLXXIII. Au Comte Prosper-Marc de Tournon. Gratitude et félicitations. — Un Théatin célèbre du temps, orateur et écrivain

CMLXXIV. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier (Minute). Un moyen d'accroître la dévotion au pays du Chablais. — L'abbaye de Ripaille et la piété des princes de Savoie. — Fermeté et constance de l'Ordre des Chartreux

CMLXXV. A Madame de la Fléchère. Le baptême d'un neveu du Saint: il se promet d'y voir M. et Mme de Charmoisy. — Nouvelles et messages

CMLXXVI. A la même. Le duel et les censures de l'Eglise au XVIIe siècle. — Le courage «desreglé» des catholiques qui acceptent le duel. — Ce qui tourmentait le plus François de Sales à leur sujet. — Une pieuse industrie

CMLXXVII. A M. Claude de Quoex. Avis et démarches pour obtenir l'annulation des vœux de Mme des Gouffiers

CMLXXVIII. A la Mère de Chantal. Préparatifs d'une course sur le lac

CMLXXIX. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Les Pères Barnabites à Annecy. — Le Duc est prié de favoriser leur mission, d'une incomparable utilité pour le collège de la ville

CMLXXX. A Madame de la Fléchère (Inédite). Nouvelles de la santé du Saint. — Regret d'avoir manqué une visite désirée

CMLXXXI. Au Roi de France, Louis XIII. Actions de grâces pour une gratification accordée aux églises du pays de Gex

CMLXXXII. Au Duc de Bellegarde. Double interprétation du titre de «filz» désiré par le destinataire. — Exhortation aux pratiques de piété. — Le monde, malgré sa malignité, estime les vrais dévots et la dévotion sérieuse et toute suave

CMLXXXIII. Au Baron François du Villars (Inédite). Plainte du Saint contre une prétention exorbitante qu'avaient eue les protestants à l'assemblée des Etats du bailliage de Gex

CMLXXXbis. A la Mère de Chantal. Piété et patience de Gallois de Sales, frère du Saint, durant sa dernière maladie

CMLXXXIV. Au Comte Prosper-Marc de Tournon. François de Sales s'abstient prudemment de fréquenter le duc de Nemours, alors à Annecy. — La réimpression en petit format de l'Introduction à la Vie devote engage l'auteur à préparer une nouvelle édition. — Affaires de MM. du Noyret et de Portes

CMLXXXV. A Dom Bruno d'Affringues, Général des Chartreux. L'Evêque de Genève sollicite l'admission d'une postulante chez les Chartreusines de Mélan

CMLXXXVI. Au Baron Jean-Bérold de Cusy (Inédite). Les brebisgagnent à l'absence des mauvais bergers. — Pourquoi on allait à la guerre au dix-septième siècle

CMLXXXVII. Au Comte Prosper-Marc de Tournon (Inédite). Saint François de Sales et les offenses. — L'amitié et la charité. — Une amitié un peu forte ne doit pas être chatouilleuse. — Un louable projet de retraite

CMLXXXVIII. A la Mère de Chantal (Billet inédit). Une visite empêchée

CMLXXXIX. A la Mère Claudine de Blonay, Abbesse de Sainte-Claire d'Evian. Unique préface pour toute une correspondance. — Propriétés de l'eau vive que l'on puise en Notre-Seigneur par la sainte oraison ; erreur et malheur des familles religieuses qui ne s'appliquent pas à cet exercice. — Un ignorant qui en sait plus que beaucoup de savants. — Les Œuvres de sainte Thérèse. — Vertus à faire fleurir dans un monastère. — Utilité d'un bon et vertueux confesseur pour une Communauté

CMXC. A Madame de la Valbonne. Se consacrer à Notre-Seigneur, c'est une grâce dont la grandeur se découvre avec le temps. — Pourquoi Dieu permet les «secousses de l'amour-propre.» — Salutations

CMXCI. A Madame de la Fléchère. Affaires diverses. — Un malade bien résigné. — La seule chose digne d'être estimée

CMXCII. Au Duc de Bellegarde. Pourquoi l'amour paternel est puissant ; celui du Saint comparable au feu. — L'idéal qui sied à une grande âme. — Préservatifs conseillés contre les malignes influences de la cour

CMXCIII. A M. Guillaume-François de Chabod, Seigneur de Jacob (Inédite). Témoignages de sympathie à un ambassadeur qui n'avait pas réussi dans sa mission. — Discrète invitation à sanctifier ses derniers jours. — Promesse d'une visite

CMXCIV. A Monseigneur Jean-Pierre Camus, Evêque de Belley. «La mousse des exemptions.» — Une vertu qui vaut un procès de canonisation. — Un déplaisir et une crainte du Saint. — Injuste ingérence de l'Etat dans l'exercice du pouvoir spirituel de l'Eglise. — L'Evèque de Genève se confie, pour la défense de ses droits, à la vaillance de son ami. — Messages pour Dijon

CMXCV. A M. Etienne Dunant, Curé de Gex (Inédite). Règlement de plusieurs affaires intéressant diverses paroisses du pays de Gex

CMXCVI. A Madame de la Fléchère. Les mauvais procédés et les répugnances de l'amour-propre : excellentes occasions de pratiquer l'humilité

CMXCVII. Au Duc de Bellegarde. Progrès spirituels du duc de Bellegarde. —A quelle condition peut-on servir Dieu à la cour. — Pourquoi Dieu est le plus digne objet de notre amour

CMXCVIII. Au Baron Paul Damas d'Anlezy (Inédite). Mme des Gouffiers aspirante à la Visitation ; accueil que lui préparent le Fondateur et les Religieuses. — Sa famille n'aura nul sujet de blâmer son choix

CMXCIX. A M. Guillaume de Bernard de Foras. Un échange qui accommoderait infiniment les monastères de Saint-Dominique et de la Visitation ; il se fera, si le prince de Nemours en témoigne le désir. — Le destinataire est prié d'en parler à Sa Grandeur

M. A M. Pierre-François Jay, Curé de Bonneville. Un futur assistant du Saint aux Offices de la cathédrale

MI. A La Mère de Chantal. Une visite des Pères Barnabites annoncée à la Mère de Chantal

MII. A la même. Reprise d'un travail interrompu à regret. — Un concours, et «l'eschange des jardins» à acheminer

MIII. A MM. les Proviseurs du College de Savoie a Louvain. L'introduction des Barnabites au collège d'Annecy laisse subsister l'alliance avec le collège de Savoie à Louvain. — Les Proviseurs sont priés d'agréer ce qui a été fait et de correspondre au désir du Saint

MIV. A Madame des Gouffiers, Religieuse du Paraclet. Dieu guide les âmes qui remplissent avec humilité quelque mission de sa Providence. — Le vrai esprit de la Visitation, et comment elle doit considérer les autres genres de vie. — Pourquoi Dieu l'a créée. — C'est sa «plus grande gloire qu'il y ayt une Congrégation de la Visitation au monde.» — Humilité du Fondateur ; son affection pour les Ursulines

MV. A la même (Inédite). Succès des négociations entreprises pour l'obtention d'une dispense en Cour de Rome. — Le P. de Villars à Lyon. — Prudence recommandée à la destinataire. — Messages divers

MVI. A la Soeur de Chastel, Religieuse de la Visitation. La nature et la grâce en la Sœur de Chastel. — Conduite à tenir dans ce conflit. — A quelles conditions Dieu chérit les âmes tracassées

MVII. A Madame des Gouffiers, Religieuse du Paraclet. Le Saint donnera de bon cœur ses Filles pour la fondation de Lyon. — Pourquoi le genre de vie de la Visitation en facilite la diffusion. — Un trait de la Providence divine et le suffrage du Patron de l'Eglise lyonnaise. — Un des plus grands avantages des Congrégations au XVIIe siècle. — Déférence que méritent les Carmélites. — Messages et salutations

MVIII. A la Mère de Chantal (Inédite). Une consolation refusée au Saint. — Il termine la rédaction du Traitté de l'Amour de Dieu. — Encore l'échange des jardins. — L'entrée au monastère de la Visitation permise à quelques dames de Chambéry, mais à une condition

MIX. A la même (Inédite). Une sénatrice à confesser ; le Saint lui donne rendez-vous à la Visitation

MX. Au Chanoine Maurice Marpeaud (Inédite). Le destinataire est prié de loger en vertueuse compagnie le fils de Mme d'Escrilles

MXI. Au Duc de Nemours, Henri de Savoie. L'Evèque de Genève conserve l'espoir du prochain retour du prince. — Raisons pressantes pour le Duc de résider à Annecy. — Charles-Emmanuel désire qu'il y demeure, la guerre lui en fait un devoir. — Son absence paraîtrait un abandon et amènerait une séparation d'avec la cour de Savoie

MXII. Au Comte Prosper-Marc de Tournon. Le Saint déplore le départ du prince de Nemours. — Une paroisse très mal desservie. — L'épitaphe du poète Nouvellet

MXIII. A Madame de la Fléchère. Bonnes nouvelles. — Le premier essai d'une fille «bien resolue et de bon esprit.» — Annonce d'un départ. — Achèvement du Traitté de l'Amour de Dieu. — Divers messages

MXIV. A la Mère de Chantal. Le Saint retenu chez lui par le grand nombre des visiteurs ; il se promet toutefois d'aller voir le lendemain la Mère de Chantal

MXV. A Monseigneur Pierre Fenouillet, Evêque de Montpellier (Inédite). Pénurie de prédicateurs dans la province des Capucins de Thonon. — Intervention du Saint en faveur des Cordeliers sa royards, menacés d'une séparation préjudiciable à leurs études. — Une besogne qui n'est pas déplaisante à son auteur. — Pourquoi le Traittè de l'Amour de Dieu pourrait avoir moins de succès que l'Introduction à la Vie devote

MXVI. A Monseigneur Hildebrand Jost, Evêque nommé de Sion. Plusieurs raisons inclinent François de Sales à obliger l'Evêque de Sion. — Il lui sera très agréable de prendre part à l'office de sa consécration

MXVII. Au Comte Prosper-Marc de Tournon. Voyages en Tarentaise et en Valais. — Nouvelles diverses

MXVIII. A Madame de la Fléchère. Annonce d'une messagère de confiance. — Encouragements. — Fidélité du Saint à sa chère Eglise de Genève, sa première épouse

MXIX. A la Mère de Chantal. Une nouvelle prétendante pour la Visitation

MXX. A la même. Une première étape et la pensée de zèle qui donnait un élan joyeni an saint voyageur. — Consolations spirituelles réservées aux âmes apostoliques. — Commentaire d'un texte de saint Paul

MXXI. Au Duc de Savoie, Charles-Emmanuel Ier. Avis donné au Duc sur la politique du gouverneur de Milan en Valais. — Eloge détaillé du nouvel Evêque de Sion. — Un présent qu'il n'a pas reçu

MXXII. Au Marquis Sigismond de Lans. Renseignements politiques. — Les agissements du gouvernenr de Milan pour attirer le Valais au parti de l'Espagne. — Opposition de l'Evêque de Sion. — Mesures à prendre. — Un festin de six heures. — Qualités du nouvel Evêqne

MXXIII. A la Mère de Chantal. Réponse à donner à une personne qui combat une vocation. — Respect dû à la liberté des âmes

MXXIV. A Dom Placide Bailly, Benedictin. Excellente disposition pour recevoir de grandes grâces. — Comment vivre «en ce petit pelerinage.» — Document ponr commencer une bonne vie religieuse. — Un anniversaire très pieusement célébré par le Saint

MXXV. A la Mère de Chantal. Mme des Gouffiers propose de venir prendre la Mère de Chantal pour l'accompagner à Lyon ; le Saint agrée provisoirement ce projet

MXXVI. A la même. Où réside la foi dans l'âme des saints qui sont tentés contre cette vertu. — Les souffrances spirituelles de la Mère de Chantal ne troublent pas son saint Directeur

MXXVII. A la même. Une malade reprise pour ses imprudences

MXXVIII. A la même. Demande et envoi de nouvelles

MXXIX. A Madame de Peyzieu. Pour être tout à Dieu, nous devons crucifier nos affections les plus vives. — Il nous faut surtout un cœur amoureux envers le prochain. — Quand cet amour est-il plus excellent

MXXX. A M. Jean de la Ceppède. Remerciements au destinataire pour l'envoi d'un poème. — L'auteur a su transformer les muses païennes en chrétiennes. — Puisse-t-il servir d'exemple à d'autres poètes. — Le pouvoir des vers pour pénétrer les cœurs

MXXXI. A la Mère de Chantal. Une occasion est offerte à la Mère de Chantal d'écrire à son cher enfant. — De quoi elle avait peur

Année 1615

MXXXII. A M. Claude de Blonay. Pourquoi le saint Fondateur désire envoyer à Lyon les meilleurs de ses sujets. — Marie-Aimée de Blonay sera l'une des fondatrices ; son père est prié d'agréer cette mission si glorieuse pour sa fille

MXXXIII. A Madame Gasparde de Ballon, Religieuse de l'Abbaye de Sainte-Catherine. La débonnaireté de Notre-Seigneur en sa crèche ; ce qu'on y trouve et dans quelle posture il faut s'y tenir. — Que faire quand l'ennemi nous détourne de la sainte dévotion ; le péril de quitter l'oraison

MXXXIV. A Madame de la Fléchère. La malignité humaine, grand sujet de résignation. — Quels esprits ne sont pas bons à l'office de chapelain. — On attend à Annecy les délégués de l'Archevêque de Lyon

MXXXV. A la même. Départ imminent de la Mère de Chantal pour Lyon. — Souhait du Saint

MXXXVI. A la Mère de Chantal. Sept billets pour le voyage. — Souhaits et bénédictions. — Les âmes vraiment inséparables. — Motifs de confiance et de courage. — La joyeuse ardeur de saint Ignace, martyr. — Promesse de la protection des bons Anges. — Douceur de l'unité des cœurs et des esprits. — Ardente prière pour la Fondatrice ; bénédictions à ses filles

MXXXVII

MXXXVIII

MXXXIX

MXL

MXLI

MXLII

MXLIII. A Madame de Peyzieu. Les marques du pur amour. — De quel prix ont été payées les vertus des chrétiens

MXLIV. A M. Claude de Quoex. Gratitude de Son Altesse envers le Saint pour un avis important

MXLV. A la Mère de Chantal, a Lyon. Sentiments du Saint après le départ de sa chère fille spirituelle. — Nouvelles détaillées du Monastère, des Religieuses, de Françoise de Chantal, de son goût pour la parure et de la piété de Mme de Thorens. — Désir de savoir les particularités de l'«abord» à Lyon. —Bénédictions à la Fondatrice et à chacune de ses filles qui l'accompagnaient

MXLVI. A M. Antoine des Hayes (Inédite). Une chère ville que le Saint serait content de revoir. — C'est l'invitation et la société d'Antoine des Hayes qui auraient ses préférences s'il pouvait aller prêcher à Paris. — Pourquoi il prend patience dans son «buisson.» — Promesse d'adresser à son ami les premiers exemplaires du Traitté de l'Amour de Dieu. — M. de Granier

MXLVII. Au Prince-Cardinal Maurice de Savoie. Les pièces pour la cause du bienheureux Amédée de Savoie ont été envoyées et reçues en temps opportun. — Le Cardinal est prié de s'intéresser à la prospérité du collège d'Annecy, gêné par l'insuffisance des revenus

MXLVIII. A Madame de Peyzieu. Souhaits, offre de services, encouragements à une dame infirme et âgée. — Le moyen de rendre les langueurs salutaires et aimables

MXLIX. A la Mère de Chantal, a Lyon. D'où procèdent les découragements dans la vie spirituelle. — Il ne faut jamais s'arrêter dans le travail de la perfection. — Un précepte des Saints recommandé à la Mère de Chantal. — La présence du Saint-Sacrement, trésor de vie pour les maisons qui en jouissent

ML. A la meme, a Lyon. Trois consolations dont le Saint a été gratifié au château de Sales. — Son attendrissement en voyant les pigeons faire place aux petits oiseaux et leur laisser pour leur repas des restes à suffisance

MLI. Au Comte Prosper-Marc de Tournon (Inédite). Dispense de l'abstinence. — Une dénonciation effrontée contre un frère du Saint

MLII. Au Duc de Nemours, Henri de Savoie. La nuit et les œuvres de la nuit. — Pourquoi les princes sont tenus en conscience de ne pas recevoir sans examen les accusations. — Courageuse remontrance du saint Evêque au duc de Nemours

MLIII. A M. Guillaume de Bernard de Foras. Pourquoi François de Sales s'affligeait de la calomnie faite contre ses frères. — Une prédiction du saint Evêque